Vision board 2022

C’est un exercice que j’aime beaucoup faire, et que je propose dans plusieurs de mes livrets d’activités : un tableau de visualisation. Un tableau où je colle toutes les images qui représentent la vie que je veux, les émotions que je veux ressentir dans l’année qui vient.

Cette année, parce qu’il faut que beaucoup de choses avancent en 2022, j’ai vu les choses en grand. J’ai pris du carton léger, beaucoup d’images, quelques mots. Et je l’ai accroché au dessus de mon bureau, pour l’avoir toujours sous les yeux : pour qu’un tableau de visualisation fonctionne, il ne faut pas seulement le faire, il faut aussi le regarder au moins 5 minutes par jour, pour que le cerveau s’en imprègne bien.

J’ai mis au centre une image qui me représente symboliquement, et ce que je veux dégager : des ailes de papillon pour la transformation, et des énergies belles. J’ai mis de l’amour, j’ai mis de l’art et de la créativité, un bureau à la maison pour mon activité d’indépendante, de l’évasion et des voyages, une maison et l’endroit où je veux aller vivre.

Et ça me plaît !

Et vous, vous avez fait un tableau de visualisation ? Qu’est-ce que vous voulez ressentir en 2022 ?

Des projets, et comment en faire…

L’autre jour, quelqu’un, qui m’est plus précieux que l’air que je respire et que l’Univers a envoyé dans ma vie pour toujours mettre le doigt là où il faut que je prenne conscience d’un truc, m’a dit quelque chose à propos des projets. Et je me suis rendu compte que oui, en fait, faire des projets était difficile pour moi : avoir des rêves, des aspirations, des désirs, tout à fait. Mais pour que cela devienne réellement un projet il faut s’y mettre vraiment. Et y croire. Et c’est là que, me suis-je rendu compte en écrivant, ça bloque : la confiance. En moi, et dans le monde.

Des projets, un avenir, je n’y croyais pas, c’est pour cela que je supporte si difficilement la situation actuelle d’ailleurs, j’ai tendance à ne vivre qu’au présent mais lorsque dans le présent il n’y a pas de vie, et en ce moment nous ne vivons pas, c’est intolérable pour moi qui ai toujours en tête cette idée qu’il faut profiter parce que demain n’aura peut-être pas lieu et qu’il ne faut pas gâcher le présent pour le futur. Parce que par le passé, j’ai misé sur le futur au lieu de profiter du présent. Et le futur m’a déçue, trahie. Il n’a pas été digne de ce que je lui ai sacrifié. Mes projets ne se sont pas concrétisés. Le passé est plus fiable. Je suis plus douée en bilans qu’en projets. Le présent aussi, en tout cas à peu près.

Un tiens vaut mieux que deux tu l’auras.

Sauf que… sauf qu’aujourd’hui je veux aussi un avenir. Je veux aussi des projets. Pas seulement me dire « ah tiens, j’aimerais bien faire ça ». Mais qu’une petite voix au fond de moi me harcèle de « tu n’en es pas capable », « tu ne t’en sortiras pas », « c’est dangereux, reste en sécurité là où tu es ». Non, me dire que je veux ça, que je peux l’obtenir, que j’en suis capable.

Et je crois que réfléchir à tout ça, ça a débloqué quelque chose (même si derrière se cachent d’autres choses à débloquer sur cette histoire de confiance en moi).

J’en ai parlé à ma thérapeute. Je fais des séances d’hypnose pour reprogrammer mon subconscient et foutre dehors ces vilaines pensées limitantes (je fais celle-là sur Youtube). Et j’ai refait un vision board, mais dans des énergies différentes.

Depuis des semaines je réfléchissais à ce que je voulais vraiment faire, dans le cadre de ma reconversion, et tout est venu à moi, comme par magie, et désormais je travaille vraiment sur ce qui est, je peux le dire maintenant, un vrai projet.

Et mercredi dernier, en sortant de mon garage, j’ai explosé mon rétroviseur. Belle synchronicité. Parce qu’il faut maintenant que je regarde en avant et non plus en arrière…

Tableau d’inspiration : mettre vos intentions en images

Je suis résolument une visuelle, et depuis toujours j’aime découper des images, les organiser pour les avoir devant les yeux. Mais cette année, j’ai décidé d’être encore plus organisée, et en ce mois de janvier planificateur j’ai fait un vision board ou tableau de visualisation ou d’inspiration.

Le principe est tout simple : un grand panneau en liège (j’ai un peu galéré pour en trouver un qui ne soit pas seulement fonctionnel, mais aussi joli), et toutes les images qui vous inspirent, qui représentent ce dont vous avez envie pour le futur : cartes postales ou photographies de lieux que vous aimez, citations inspirantes, photos de personnes que vous admirez… Sur le mien par exemple, j’ai mis des photos de l’endroit où je veux aller vivre, des citations sur l’écriture, des phrases positives, mon ikigaï, le symbole que j’envisage de me faire tatouer

C’est un work in progress, et d’ailleurs, entre le moment où j’ai pris la photo et celui où j’écris, il a pas mal changé… et c’est normal !

Mais me direz-vous, on peut tout à fait faire ça en version numérique, et c’est d’ailleurs à ça que sert Pinterest. Alors oui, mais non. Oui, parce que c’est le même principe effectivement, et d’ailleurs je passe toujours beaucoup de temps sur Pinterest. Mais non, parce que l’idée, ici, et de l’avoir toujours sous les yeux, ça repose un peu sur l’idée de la loi de l’attraction. Tous les matins, je prends un moment pour le regarder, et je me demande qu’est-ce que je vais faire aujourd’hui pour que tout cela se concrétise. Et je l’ai presque toujours sous les yeux vu que mon bureau est la pièce où je passe le plus de temps dans la journée. Il faut que les images, les mots, s’imprègnent ! Alors effectivement, on peut aussi faire ça en version numérique et l’utiliser en fond d’écran, mais je suis assez old school sur certaines choses et pas forcément adepte du tout numérique.

Bref, à vous de voir, mais c’est vraiment quelque chose de très agréable à faire, très inspirant et créatif !