Nouvelles

Amours mixtes

Amours mixtesLa publication d’Amours mixtes est devenue nécessité depuis que nous sommes confrontés à des actes terroristes, homophobes, sexistes, xénophobes. L’érotisme y retrouve sa place d’écriture de résistance — à la montée des extrêmes et des attentats. Puisque nous n’avons pas d’armes et que notre vocation n’est pas de tuer, nous avons choisi de tirer avec des mots. Ces textes sont tous différents à leur façon, mais ils ont le même sens, qui pourrait se résumer à une seule idée : Liberté. Liberté de penser, liberté de vivre sans peur, liberté d’aimer.

L’écriture érotique est une écriture de résistance. Elle l’a toujours été, de Sade à Pauvert et Régine Deforges, et elle l’est toujours aujourd’hui, même si son côté sulfureux s’est amoindri. Avec l’épée de Damoclès qui plane au-dessus de notre tête cette semaine, le risque est grand, d’ailleurs, qu’elle le devienne à nouveau prochainement. En tout cas, ma conception de l’écriture érotique est imprégnée de cette volonté de lutter contre la bien-pensance et la pseudo-morale : mes héroïnes sont des femmes libres, indépendantes, qui refusent de se soumettre aux injonctions de la société ; c’est plus ou moins évident dans mes textes, mais dans la dernière, « Les Insoumis », c’est flagrant ! Mais bref, je ne suis pas là pour parler de moi, mais de ce recueil, croisé par hasard à Livre-Paris !

Huit auteurs, certains sous pseudonyme, certains sous leur vrai nom, nous proposent donc leur version des Amours mixtes, amours libres, dénoncent l’intolérance et luttent contre la censure — la sensure : Jacques Arroyo, Paul Bataille, Laurence Biava, Philippe Brandes, Félicia-France Doumayrenc, Sarah E., Astrid Manfredi, Régis Pinguet et Franck Spengler.

Difficile de résumer, mais essayons quand même : peut-on draguer à Kaboul malgré la burqa qui emprisonne les femmes ? Que se passerait-il si MLP était élue (spoiler : le chaos) ? Un homme obligé de fuir la France. Un étudiant qui a soudain envie d’essayer les hommes. Effacer les blessures. Une rencontre faite en un clic. Une femme qui s’offre. Un apprenti garagiste qui se fait enfiler par son patron.

Des nouvelles très variées, qui vont du très cru au subtil, mais qui ont pour point commun de nous parler de notre monde et de son basculement possible dans la haine et l’oppression : ici, ce qui est en jeu, c’est la liberté des corps et de la chair. Les histoires proposées ne prennent pas de gants, certaies peuvent paraître dérangeantes, mais elles ont toutes ce mérite de nous interroger.

Aujourd’hui plus que jamais, un recueil nécessaire !

Amours mixtes
Félicia-France Doumayrenc, 2016

By Stephie

9 réflexions sur “Amours mixtes

  1. Pingback: Sang Tabou - Camille Emmanuelle - Mille et une Frasques

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s