Romans

Danse d’atomes d’or, d’Olivier Liron

Danse d'atomes d'orJe revois mes nuits d’amour avec Loren comme une seule nuit d’amour. Une seule nuit et mille et une nuits d’amour, c’est comme si une nuit d’amour n’existait pas en elle-même mais dans un continuum d’espace et de temps ; au sein de toutes les nuits passées ensemble, chaque nuit se déploie singulièrement, chaque nuit a sa lumière propre, chaque étreinte est différente de la suivante, comme des vagues qui se succèdent et se ressemblent sans jamais être exactement semblables, exactement pareilles, roses, vertes, bleues, transparentes, feux follets semés comme des indices dans la forêt de ton corps. J’ai en mémoire des images éclatantes ou impures, et chaque nuit résonne avec une nuance précise, chaque nuit fait éclater dans toutes les zones de mon corps des électricités particulières et violentes, chaque caresse épelle des vertiges, fixe des abandons, diffuse dans mes organes l’infinie variété du plaisir. 

Comment résister à un roman au titre si poétique ?

Loren et O. se rencontrent de manière banale, chez des amis. Ils apprennent à se connaître, tombent amoureux. Et puis, un jour, Loren disparaît, sans un mot. Alors O., désespéré, se met à la chercher…

Il y a, dans ce roman bouleversant et puissamment charnel, quelque chose de l’ordre de la magie : une écriture sensible et pleine de poésie, et en même temps pas dénuée d’une certaine légèreté voire d’une vraie fantaisie malgré un sujet grave, une manière d’habiter poétiquement le monde sur laquelle plane l’ombre de la tragédie. Cela n’est évidemment pas sans rappeler, et c’est assumé, L’Écume des jours de Boris Vian, mais un Vian qui aurait croisé le mythe d’Orphée et la Divine Comédie de Dante.

Un très beau premier roman donc, très maîtrisé, pas du tout larmoyant malgré le sujet, qui revisite avec beaucoup de talent l’affrontement millénaire d’Eros et de Thanatos. Une plume à découvrir !

Danse d’atomes d’or
Olivier LIRON
Alma, 2016

challenge12016br10% Rentrée Littéraire 2016 – 23/60
By Lea et Herisson

11 réflexions sur “Danse d’atomes d’or, d’Olivier Liron

  1. Comme tu l’as lu, je suis moins sensible à la poésie d’Olivier Liron… Dès le titre, en fait, que je trouve pour ma part un peu trop précieux ou maniéré. Ca aurait dû me servir d’avertissement !

    J'aime

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s