Romans

Les Mijaurées, d’Elsa Flageul

Les MijauréesParfois pourtant, nous sommes saisies de terreur, de terreur oui le mot n’est pas trop fort, tant chaque choix nous semble alors si important, si définitif alors si important, si définitif alors que, nous ne le savons pas encore non, ce ne sont pas des choses qui s’apprennent à l’école et encore moins dans celles que nous avons fréquentées, il y a tant d’errances dans une vie, tant de chemins rebroussés, tant de routes abandonnées et d’autres prises presque par hasard, par accident dirait-on mais justement les accidents mes amis, les échappées, les embardées qui font virer de bord et prendre des chemins de traverse qui se révèlent être des routes, il y a tant de moments d’égarement dans une vie qui ne sont pas des faiblesses non mais des respirations, des ponctuations.

Les amitiés construites dans l’enfance sont souvent les plus fortes : on grandit ensemble, on a la même histoire, et c’est un pilier essentiel de la vie, un refuge pour les moments difficiles. Enfin, je dis ça, je n’ai pas cette chance, car la personne à laquelle je m’étais attachée lorsque j’étais très jeune était toxique pour moi, et nos chemins se sont séparés vers l’âge de vingt ans, lorsque je me suis rendu compte qu’elle préférait ses nouveaux amis plutôt que d’être là pour moi alors que j’en avais besoin. Bref. Du coup, pour moi ces amitiés qui durent toute la vie sont un peu mythiques, et c’est avec beaucoup d’intérêt que je me suis plongée dans le nouveau roman d’Elsa Flageul, qui nous raconte une telle amitié.

Septembre 1992. Clara et Lucille entrent en quatrième et ont un coup de foudre à retardement. Il faut dire que dans ce collègue élitiste et huppé, elles font un peu figure d’erreurs de casting, élèves médiocres aux parents peu fortunés qui ne vivent dans ce quartier qu’à la faveur d’un loyer bloqué. Alors, elles deviennent inséparables. Par petits flashs sur les années marquantes de leur vie, Elsa Flageul nous raconte cette amitié, ses hauts et ses bas, les joies et les épreuves. L’amour, la mort, les études, la maladie… tout ce qui fait une vie !

Tout en délicatesse, ce très joli roman doté d’une grande force narrative nous montre, finalement, ce que c’est que grandir. Il s’en dégage un doux parfum de nostalgie : à travers ces deux fillettes qui deviennent femmes et cette amitié très forte, c’est aussi toute l’histoire d’une génération qui transparaît : Freddy Mercury et la découverte du sida sur lequel bien des idées fausses circulent, Nirvana et le suicide de Kurt Cobain, la coupe de monde de 98, le 11 septembre, le mariage pour tous. A travers ces jalons historiques, l’histoire personnelle de Clara et de Lucille se construit, une histoire singulière et qui pourtant pourrait ressembler à tant d’autres, et c’est justement ce qui fait la force de ce roman : l’universalité du particulier. Émouvantes souvent, agaçantes parfois, Clara et Lucille nous touchent par la foi qu’elles ont l’une en l’autre. Parfois la barque tangue et leur lien est mis à l’épreuve parce que la vie est parfois cruelle, mais la force de l’amitié, la vraie, comme celle du grand amour, est de surmonter les obstacles sur la route…

Un très beau roman sur l’amitié, une très belle écriture : à découvrir absolument !

Les Mijaurées
Elsa FLAGEUL
Julliard, 2016

13 réflexions sur “Les Mijaurées, d’Elsa Flageul

  1. Beaucoup de romans sur l’amitié ( plutôt féminine d’ailleurs) en ce moment. Je n’avais pas envie d’en lire un de plus. C’est peut-être dommage car j’aime bien lorsque la toile de fond rappelle aussi les petits choses d’antan.

    J'aime

  2. Pingback: Lire à Limoges 2016, c’était comment ? | Cultur'elle

  3. Pingback: J’étais la fille de François Mitterrand, d’Elsa Flageul | Cultur'elle

  4. Pingback: Lectures sous le soleil de Grèce (2) – Bar à BD

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s