Elle se fait des films

Jeune et jolie, de François Ozon

jeune-et-jolie-afficheJeune et jolie, c’est un magazine que je lisais assidûment lorsque j’étais adolescente, et que les moins d’un certain âge ne peuvent pas connaître. Mais ce n’est pas la raison pour laquelle je voulais absolument voir ce film depuis sa sortie : en réalité, il se trouve encore une fois que la vie est faite de coïncidences troublantes, et qu’à l’époque de la pseudo-polémique autour de certaines déclarations maladroites de François Ozon, j’étais moi-même dans l’écriture d’un texte traitant d’un sujet similaire. Je ne suis donc pas allée le voir au cinéma pour ne pas être influencée dans mon propre traitement de ce thème, mais il était évident que je devais le voir à un moment ou un autre.

Jeune et jolie raconte quatre saison dans la vie d’Isabelle, une adolescente de 17 ans qui, après avoir fait l’amour pour la première fois au cours de l’été, fait le choix étrange à l’automne de se prostituer…

C’est un film qui, évidemment, pose beaucoup de question, auxquelles il ne répond pas : jamais le spectateur n’aura les clés de la conscience d’Isabelle, et jamais donc il ne saura « pourquoi ». Ce n’est pas par besoin d’argent, puisqu’elle ne dépense pas ce qu’elle gagne et que, issue d’un milieu aisé, elle n’a pas de problèmes de ce côté là ; ce n’est pas, non plus, par plaisir. Alors ? Révolte, goût du risque, simple curiosité, ou bien quelque chose de plus profond, ancré dans son inconscient ? Evidemment, ce film n’a pas été sans me rappeler Belle de Jourplus d’ailleurs le film de Bunuel que le roman de Kessel, attendu que justement le roman propose une analyse fine de la conscience de Séverine, alors que dans le film elle apparaît comme froide et détachée, comme Isabelle. Jusqu’au bout, l’adolescente reste donc une énigme totale, et je trouve que c’est une des grandes qualités du film finalement, ne pas apposer de grille de lecture toute faite sur ce qui, au final, relève de l’intime le plus complet. La jeune actrice, Marine Vacth, est absolument époustouflante : elle est à la fois d’une sensualité extraordinaire, et pourtant parvient à préserver une certaine candeur. Certaines scènes, évidemment, sont assez crues et violentes, et pourtant, paradoxalement, le film reste d’une grande pudeur et d’une grande délicatesse, on n’est pas dans le voyeurisme, et il pose un regard intéressant non seulement sur la prostitution, mais surtout sur l’adolescence : il y a, notamment, une magnifique scène où les élèves récitent et expliquent le magnifique poème de Rimbaud « On n’est pas sérieux quand on a dix-sept ans », et qui constitue peut-être la clé de tout (et aurait pu servir de titre au film.

Bref, un très joli film sur un sujet difficile, qui mérite vraiment d’être vu.

L’avis de Géraldine

Jeune et Jolie
François OZON
France, 2013

25 comments on “Jeune et jolie, de François Ozon

  1. C’est l’un de nos prochains films à visionner. Je trouve le sujet intéressant. Je reviendrai te dire ce que j’en ai pensé!

    J'aime

  2. J’ai vu et beaucoup aimé ce film également! Il est troublant et tellement captivant. Je n’ai pas trouvé les scènes dérangeantes, je m’attendais à pire en voyant la bande-annonce. Tu as envie de savoir ce qui se passe dans la tête de cette jeune fille, qui ne laisse rien transparaître, qui est si calme, posée, limite introvertie. Et surtout à souligner, le jeu de cette jeune actrice qui est remarquable.

    J'aime

  3. je ne l’ai pas encore vu mais il me tente énormément.

    J'aime

  4. Bon article, mais qui ne renseigne pas sur ce qui compte

    Elle prend combien ?

    J'aime

      • Jamais Client

        Jolie comme elle est, elle doit être bien inexpérimentée pour avoir des tarifs aussi bas. Ou alors, il n’y a que les tarifs qu’elle pratique, et on ne touche qu’avec les yeux.

        J'aime

        • Tu as l’air bien informé des tarifs habituels…

          J'aime

          • JAMAIS CLIENT

            Pour être honnête, je ne connais en fait que les tarifs de province. C’est une nana d’Orléans qui vient à Paris d’autant plus souvent qu’elle gagne plein de sous qui me les as indiqués.

            Ca te convient comme réponse à ton coup de patte, ou tu veux que j’en rajoute ?

            Parce que je peux faire remarquer, comme dit Chamfort désabusé, qu’il y a telle qui ne trouverait pas à se donner, qui trouve à se vendre…

            J'aime

  5. Je note, je le regarderai c’est sûr !

    J'aime

  6. Je partage totalement ton avis ; ce film est parmi les meilleurs de l’année selon moi. Notre actrice est sublime et sa posture élégante tout du long du film, en dépit du sujet qu’elle porte !

    J'aime

  7. Je l’ai vu avec une amie et nous étions toutes les deux très troublées.
    On ne comprend pas tout, on ne peut pas tout expliquer.
    On avait aussi l’image de la fille aînée de mon amie en tête (serait-elle comme ça ? Oh non bien sûr.)

    J'aime

  8. Ping : Mode racontage de life (re)activated. | Que serait un blog sans une dose de folie ?

  9. J’en ai entendu beaucoup de bien. J’ai lu un livre sur la prostitution étudiante récemment, mais ça n’a rien à voir avec cet univers que décrit Ozon car son héroïne ne se prostitue pas pour l’argent. Peut être que le succès du film, c’est le fait d’avoir filmé un comportement inexplicable sans se borner à l’expliquer.

    J'aime

  10. Film fascinant par son point de vue, comme tous les François Ozon je crois 🙂

    J'aime

  11. geraldinecoupsdecoeur

    Belle réalisation, belle interprêtation, mais j’ai tout de même été pertubée par cette absence de « pourquoi » !

    J'aime

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :