Joyeux Noël

Nous y sommes. Noël. Un Noël particulier, cette année les festivités seront un peu spéciales, en petit comité, pas forcément comme on aurait voulu, mais on peut tout de même en faire un Noël magique. Retrouver le vrai sens de cette fête : se retrouver avec ceux qui comptent vraiment (même si certains qui comptent vraiment ne seront pas là), discuter, s’aimer. Se nourrir d’amour.

Alors, sans arrière-pensée, sans « malgré tout », sans « le plus possible », sans point d’interrogation, je vous souhaite un joyeux Noël.

Lettre à 2020

Cher 2020,
je viens de vérifier : tu rimes avec plein de chouettes trucs. Vin, d’abord, et ça, on va dire que c’est festif (le Champagne étant du vin, je compte sur toi pour avoir beaucoup de bouteilles à ouvrir parce que beaucoup de choses à fêter). Divin et séraphin ensuite, et c’est bien ce que je veux : une année divine sur tous les plans, et que mon ange gardien passe à la vitesse supérieure. Plein de verbes au passé simple et au présent : vint/vient, devint/devient, parvint/parvient, advint/advient et tout un tas d’autres composés, des verbes que je voudrais enfin pouvoir utiliser dans mon bilan de l’année prochaine, si tu veux bien. Chemin que je souhaite suivre, et demain, porteur d’espoir et de renouveau. Féminin, et comme c’est mon sujet d’écriture, j’y vois un beau signe, d’autant que tu rimes aussi, et surtout avec écrivain.
Avec autant d’atouts lexicaux dans ta manche, je ne doute donc pas, cher 2020, que tu seras une année de nouveau départ, d’envol, de renouveau, de début d’un nouveau cycle constructif, et que tu vas me permettre de quitter définitivement ce qui me disconvient pour me consacrer à ce qui me convient vraiment. Je compte sur toi !
Bisous
Ton Irrégulière préférée

A tous, je vous souhaite une très très belle année 2020

Instantané #64 (recevoir une carte de voeux)

Les cartes de vœux, toute une histoire ! Il y a deux ans, je m’étais lancée, prise d’une impulsion subite, d’en écrire toute une flopée que j’avais fabriquées moi-même !  Une expérience très agréable que je n’ai pas reproduite l’an dernier, trop prise dans mes tempêtes émotionnelles, et cette année j’avoue que si ça va mieux, je ne suis pas encore dans le mood. L’année prochaine, qui sait ? Espérons !

De fait, j’en reçois peu aussi. Mais la semaine dernière, j’ai eu la surprise d’en recevoir une, très très belle, avec des jolies petites attentions à l’intérieur. Et ça a illuminé ma journée, d’autant plus que je ne m’y attendais pas du tout !

Merci Noctembule !

Lettre à 2019

Cher 2019,
je ne vais pas y aller par quatre chemins avec toi (oui parce que vraisemblablement je n’ai pas dû être assez claire avec tes grandes sœurs) : tu rimes avec « neuf » et ça tombe bien, parce que du neuf, c’est exactement ce que j’attends de toi, un changement radical de vie, un nouveau départ. Je veux une nouvelle ville, un nouveau poste (j’ai déjà dit lequel, à un moment on va bien finir par m’entendre), un nouveau cadre, de nouveaux projets, des nouvelles portes qui s’ouvrent et notamment en ce qui concerne l’écriture, un renouveau affectif, etc.
C’est un livre de 365 pages qui commence, je veux qu’il soit le premier tome de tout le reste de ma vie, et que l’histoire soit belle. Une histoire pleine d’amour, de joie, de bonheur, de désir, d’harmonie, de rêves et de poésie !
Bref : au boulot !
Bisous tout plein
Ton Irrégulière préférée (un peu directive)

A tous, je vous souhaite une très très belle année 2019 !

Lettre à 2018

Cher 2018,

je vais être très honnête avec toi : tu as un gros challenge à remplir. 2017 m’a beaucoup déstabilisée sur la fin, donc je compte vraiment sur toi pour rétablir la situation. Tu rimes avec « réussite », mais ce que je veux, maintenant, c’est l’équilibre et l’épanouissement. J’ai commencé le travail, réfléchi sur mes priorités et ce que je voulais vraiment, je crois que c’était finalement le bon moment : comme tu le sais (sinon je te l’apprends), c’est toi qui auras l’insigne honneur de me voir passer du côté obscur de l’âge. Bref : dans quelques semaines je vais avoir 40 ans, et il me semble qu’il est temps que je trouve ce que je cherche (et auquel je croyais avoir renoncé). Alors voilà : je veux de la joie et du bonheur. Je ne te fais pas un dessin : tu sais comment. Je veux de la joie et du bonheur pour moi, parce que j’estime que je le mérite à un moment, et je veux de la joie et du bonheur pour ceux que j’aime. Voilà.
Bisous
ton Irrégulière préférée

A tous, je vous souhaite une très très belle année 2018 !

Ecrire des cartes de voeux

cartesIl y a, je trouve, une certaine élégance et une certaine délicatesse à écrire des cartes de voeux à la main, et un plaisir aussi à le faire, tout comme il y a du plaisir à les recevoir — et du plaisir, finalement, à faire plaisir à ceux qui les reçoivent.

Pourtant, cela faisait une éternité que je ne l’avais pas fait. Paresse, mais aussi manque d’organisation. L’an dernier déjà j’avais eu envie d’en écrire quelques unes, et puis je me suis rendu compte que je n’avais pas l’adresse des gens à qui j’avais envie d’envoyer des voeux personnalisés. Alors au cours de l’année, j’ai récolté, ici ou là, les coordonnées de tel ou telle. J’ai aussi dû envoyer quelques messages pour certains, c’est dommage, il n’y aura pas la surprise, tant pis.

Malheureusement, il manque plein de gens à qui j’aurais aimé envoyer un petit mot aussi… L’an prochain !

Comme je suis une obsessionnelle, control freak dirons certains, j’ai tout fait moi-même : j’ai acheté des cartes vierges, créé mon propre design dans mes couleurs (sur Canva), imprimé, et écrit bien sûr. Un petit mot que j’ai essayé de personnaliser au maximum dans sa partie finale.

J’espère que cette petite attention fera plaisir aux gens à qui elle parviendra !

Et vous, vous écrivez des cartes de voeux ?

Lettre à 2017

une-anneeCher 2017,
tu es tout jeune encore, tu es né cette nuit dans les rires, les baisers, les robes de fête et les bouchons de champagne qui sautent, ce qui est un bon début dans la vie : tu me connais, je suis d’avis que toutes les occasions sont bonnes pour les bulles dorées ou rosées. Alors une naissance ! Donc, bienvenue, 2017 !
Je ne vais pas te faire un long discours. Je pense que tu sais ce que j’attends de toi : de la magie. Je sais, tu ne t’appelle pas Merlin l’Enchanteur, mais tout de même, je ne veux pas un grand miracle non plus. Je veux un coup de téléphone d’un éditeur, un matin (ou un soir, je ne suis pas regardante sur les horaires) pour me dire qu’il a aimé mon manuscrit et qu’il veut le publier. Voilà, c’est la grande mission que je te confie : que tu me remettes enfin sur ma voie.
Je veux aussi, bien sûr, est-ce utile de le préciser, que les gens que j’aime aillent bien et soient heureux.
Je veux que le monde aille mieux et que la magie de l’amour s’empare de tous. On dirait un discours de Miss France, je sais, mais c’est le 1er janvier, j’ai le droit d’être guimauve non ?
Allez, 2017, ne nous déçoit pas ! On croit en toi !
Bisous
Ton Irrégulière préférée

A tous, je vous souhaite une année 2017 pleine de magie et de fête !