Sujet inconnu, de Loulou Robert : les maux et les mots

Sujet inconnu, de Loulou Robert : les maux et les mots

Je ne te vois plus mais j’écris. Je t’attends mais j’écris. Je me réveille, je te cherche mais j’écris. Je bois de plus en plus mais j’écris. Je vais mal mais j’écris. Chaque heure, minute, seconde ; j’écris. Tout est supportable puisque j’écris. Toujours au même café. Je ne sais pas vraiment de quoi je […]

Read More…
Camisole-moi, de Martine Roffinella

Camisole-moi, de Martine Roffinella

Dans ce qu’écrit AT48, se dit FE58, il y a décidément une forme de réalité réinventée. Et surtout, il y a un point de départ fulgurant. Cette goutte de braise qui met le feu aux mots. FE58 redoute d’être, précisément, ce point de départ dévastateur, cette inspiration ravageuse qui clouera sans répit AT48 à son […]

Read More…
Le Mal des ardents, de Frédéric Aribit

Le Mal des ardents, de Frédéric Aribit

Combien d’histoires commencent dans un métro bondé avec une femme que vous ne voyez pas arriver, qui se retrouve soudain à côté de vous, contre vous, à la faveur d’on ne sait quelle bousculade, quelle recomposition hasardeuse de la foule, quelle nouvelle phase de l’immense Tetris social réagençant, arrêt après arrêt, le groupuscule dont vous […]

Read More…
La Chambre des époux, d'Eric Reinhardt

La Chambre des époux, d’Eric Reinhardt

J’ai travaillé pendant trois mois dix ou douze heures par jour. Sans fatigue. Porté par un élan inouï. Rien ne pouvait m’arrêter. Elle m’a donné la force d’écrire. Je lui ai donné la force de guérir. Elle a été ma force et j’ai été la sienne. C’est l’expérience la plus hallucinante que j’aie jamais vécue. […]

Read More…
Santa Clarita Diet, de Victor Fresco

Santa Clarita Diet, de Victor Fresco

Je te laisse seul cinq malheureuses petites minutes, et tu sympathises avec mon dîner ? J’avais très envie de voir cette série, qui revisite le mythe du vampire sauce zombie de manière totalement burlesque… Santa Clarita est une petite banlieue tranquille pour ne pas dire ennuyeuse, où Sheila mène une vie sans histoire d’agent immobilier, […]

Read More…
Les dieux du tango, de Carolina de Robertis

Les dieux du tango, de Carolina de Robertis

Elle se dit qu’elle reverrait sa mère, un jour, qu’elle les reverrait tous : son père et ses cousins, ses oncles et tantes, et les mains de son arrière grand-mère qui voletaient comme deux libellules et ne s’arrêtaient jamais. Mais Leda avait tort. Durant les nombreuses années qu’il lui restait à vivre sur ce nouveau […]

Read More…
La nuit je mens de Cathy Galliègue

La nuit je mens, de Cathy Galliègue

La pluie a cessé de tomber et la nuit est arrivée. Le réverbère du boulevard envoyait une lueur douce sur la place que Guillaume occupait avant, sur ce divan devenu son radeau, là où était sa place. J’ai caressé le tissu en fermant les yeux. En remerciant la fatalité qui éloignait Gaspard de chez nous […]

Read More…
Croire au merveilleux de Christophe Ono-dit-Biot

Croire au merveilleux, de Christophe Ono-dit-Biot

Plus les années passent, plus j’ai l’impression d’être le dernier de mon espèce. A me brancher à la source antique, à avoir en tête les histoires de Thésée et d’Achille, à en tirer un usage pour aujourd’hui. Les histoires de kaïros, la culture du monde ancien. L’humanisme. Les mythes. Je l’avais ressenti profondément, dernièrement, à […]

Read More…
Leonard Cohen le livre du désir

Le livre du désir, de Leonard Cohen

Maintenant que j’agonise Je ne regrette pas Un seul pas Lorsque Bob Dylan a eu le prix Nobel, j’ai dit : j’aurais préféré Leonard Cohen. L’Obs l’a dit aussi. Et plein de monde. J’ai toujours préféré les textes de Cohen à ceux de Dylan. Ils me touchent d’avantage. Et puis, Hallelujah est la plus belle […]

Read More…
Deux cigarettes dans le noir

Deux cigarettes dans le noir, de Julien Dufresne-Lamy

Je le regarde recroquevillé dans sa bulle, il est à peine vrai. Une petite bouche plissée, un front festonné d’ombre, une peau fine. C’est un garçon, mais ça ne se voit pas. Je n’aurai pas à lui démêler les noeuds plus tard ni à lui acheter du maquillage, c’est du win-win cette histoire. En le […]

Read More…

Péché divin. Les Nuits tentatrices – 3, d’Emma Foster

J’ai beaucoup de mal à croire aux promesses d’amour éternel, au concept d’âme soeur et à tout le cortège de mièvreries. L’amour est un sentiment fluctuant et qui ne cesse de se réinventer. Déclarer à quelqu’un qu’on l’aime, ça n’implique pas qu’on compte vivre avec lui jusqu’au dernier souffle, mais qu’au moment où on le […]

Read More…

Danse d’atomes d’or, d’Olivier Liron

Je revois mes nuits d’amour avec Loren comme une seule nuit d’amour. Une seule nuit et mille et une nuits d’amour, c’est comme si une nuit d’amour n’existait pas en elle-même mais dans un continuum d’espace et de temps ; au sein de toutes les nuits passées ensemble, chaque nuit se déploie singulièrement, chaque nuit […]

Read More…
Fin de la parenthèse

Fin de la parenthèse, de Joann Sfar

Je ressens le besoin de me barder de la mystique de grands artistes. Pardon pour la grandiloquence, mais ce sont nos arts et notre liberté que l’on attaque de plus en plus. J’ai fait dire cette phrase au héros-artiste de mon livre Tu n’as rien à craindre de moi : « Face au mur des pleurnichations, […]

Read More…

Les Enfants de l’aube (Moia Bieda), de Patrick Poivre d’Arvor

Le lendemain, nos visages étaient lumineux comme des lampes survoltées, éclairés de l’intérieur. Nous avons refait l’amour dans l’ancienne salle de gymnastique. J’essayais cette fois de compenser mon inexpérience par une grande attention à elle, ce qui n’était pas dans ma nature. Je n’éprouvais qu’un plaisir rapide à l’éjaculation, mais j’aimais la pénétration et les […]

Read More…

Péché brûlant. Les nuits tentatrices – 2, d’Emma Foster

Peut-être parce que j’ai refusé de me pardonner. J’ai abandonné toute idée de rédemption il y a une éternité. Ce que j’ai fait me condamne aux tourments de l’enfer plus sûrement que n’importe quel manquement religieux. Si l’enfer existe — ce dont je doute, car comment pourrait-il exister quelque chose de pire que le marasme dans […]

Read More…

Le roman d’Esther, de Pauline Flepp

Lorsque mon éditeur est venu me voir en prison et m’a glissé subrepticement : « As-tu pensé à écrire votre histoire, je veux dire, à Esther et à toi ? », je me suis dit que l’humanité était décidément plus laide encore que je ne le pensais. Mais je n’ai rien laissé paraître, et j’ai répondu quelque […]

Read More…

21 nuits avec Pattie, de Arnaud et Jean-Marie Larrieu

La vierge du 15 août arrange tout ou dérange tout… Un film que je voulais voir depuis sa sortie, à cause du casting (Isabelle Carré que je trouve toujours extraordinaire tout comme Karin Viard, et André Dussolier qui est tout de même un de mes chouchous) et aussi, j’avoue, des extraits avec Pattie racontant sans aucune […]

Read More…

A cœurs pervers, d’Octavie Delvaux

Ils le savent, le manque, c’est le sort de tous les couples illégitimes. Ils ne sont ni les premiers ni les derniers à le vivre. Mais, comme tous les amants, ils ont l’illusion que leur histoire est la plus forte, qu’elle n’est comparable à nulle autre. Leur passion résistera-t-elle à ce nouvel obstacle ? S’accommodera-t-elle […]

Read More…

La Route étroite vers le nord lointain, de Richard Flanagan

Un homme heureux n’a pas de passé, un homme malheureux ne possède rien d’autre. Devenu vieux, Dorrigo Evans ne savait jamais s’il avait lu cette phrase ou l’avait fabriquée lui-même. Fabriquée, malaxée, concassée. Inlassablement. De même que la roche devient gravier puis poussière puis boue et redevient roche, ainsi va le monde, comme disait sa […]

Read More…

Et ton absence se fera chair, de Siham Bouhlal

Je ne te voulais d’autre linceul que mon corps, te couvrir de roses, d’aloès, de myrrhe, de musc et de santal, te tailler une demeure en mon coeur, t’offrir des mots souterrains venus d’une opacité qui brillerait à ton contact, pénétrer le mystère et le noir de la mort avec toi, et accompagner encore ta […]

Read More…