La mémoire n’en fait qu’à sa tête, de Bernard Pivot
Textes biographiques et autobiographiques

La mémoire n’en fait qu’à sa tête, de Bernard Pivot

Bref, plus je vieillis, plus mes lectures sont ponctuées d’arrêts commandés par ma mémoire. Elle n’est pourtant pas la partie la plus vaillante de ma petite personne. Imprévisible et capricieuse, elle aime bien cependant déclencher sur moi des ricochets semblables à ceux obtenus par ces petites pierres plates que je faisais rebondir sur la surface … Lire la suite

Fermer la porte au nez des fantômes
Elle se réfléchit dans le miroir

Fermer la porte au nez des fantômes

La porte de l’appartement s’est refermée sur les souvenirs de presque douze ans de vie et une multitude de fantômes. Je vivrai désormais en face, mais je n’y entrerai plus. Quelqu’un d’autre, bientôt, viendra y construire de nouveaux moments, heureux ou non. Mais heureux, j’espère. Moi, j’ai fermé la porte au nez de tous ces … Lire la suite

Je me souviens…
Elle écrit

Je me souviens…

Exercice classique d’atelier d’écriture, que je donne souvent et auquel j’aime aussi me livrer régulièrement, surtout en cas de blocage car il permet, l’air de rien, de faire émerger des idées qui, en se carambolant, peuvent donner de nouvelles choses. C’est fascinant lorsque, juste en écrivant « je me souviens », les souvenirs les plus divers remontent … Lire la suite

Les gens heureux n’ont pas d’histoire, d’Eloïse Lièvre
Textes biographiques et autobiographiques

Les gens heureux n’ont pas d’histoire, d’Eloïse Lièvre

C’est cette année-là que quelque chose se met à créer en moi. Je fabrique des bandes dessinées. Je lance le journal de l’école. J’écris une pièce de théâtre. Je ne sais plus comment le maître s’en est mêlé, comment la pièce a bientôt concerné toute la classe, est devenue un vrai spectacle, avec une estrade … Lire la suite

En mots et en images : juin 2016
L'Irrégulière mois après mois

En mots et en images : juin 2016

Les mots… Il pleut, il pleut, bergère… mais moi, J’veux du soleil // Que d’eau, que d’eau // Passer du côté obscur de la force stylistique : mes premières Birkenstock // Cela dit ce n’était peut-être pas l’achat le plus urgent // Paris je t’aime, et tu me manques // Une brassée de pivoines // Découragée // Un … Lire la suite