Instantané #65 (jungle urbaine)

Evidemment, me connaissant, cette histoire de plantes ne pouvait que dégénérer et j’en suis bien arrivée au stade « jungle urbaine », avec trois nouvelles pensionnaires en un mois : une petite Sansevieria bicolore, un dieffenbachia et un dragonnier. J’ai tout rassemblé dans le même coin pour qu’elles puissent papoter et que les plus vigoureuses apportent leur soutien aux plus faibles (en vrai : pour des raisons décoratives, et aussi parce que je pense que c’est le coin de l’appart le plus plantfriendly), trouvé des cache-pots (un autre panier notamment) et des supports de hauteurs variables. Le fait est qu’esthétiquement je suis ravie, mais surtout : c’est apaisant comme tout d’avoir ce petit bout de forêt à l’intérieur !