Instantané : L’Aparthé

C’était la première récompense que j’avais prévue pour mon NaNoWrimo, déclenchée aux mille premiers mots : un goûter à l’Aparthé. Et comme j’ai déclenché cette récompense le premier jour (c’était prévu), je me suis offert ce petit moment la semaine dernière.

Je ne sais pas pourquoi, mais m’arrêter dans un café ou un salon de thé, m’offrir un cappuccino ou un chocolat chaud, je le fais tout le temps lorsque je suis en voyage ou en vadrouille, même seule : je trouve cela extrêmement agréable. Mais je ne le fais jamais lorsque je suis à Orléans. Et c’est dommage, et ça me manque, en fait. Cela constitue un parfait rendez-vous avec l’artiste.

Or, il y a peu de temps, ce salon de thé s’est ouvert non loin de chez moi, et je passe devant à peu près tous les jours. C’était peut-être ce qui me manquait : avoir un lieu parfait pour ces petits rendez-vous avec moi-même, à la fois cosy et à proximité. J’ai donc testé l’autre jour en revenant de faire mes courses chez les petits commerçants, et j’ai été absolument ravie de l’expérience, que je renouvellerai pas toutes les semaines, mais enfin, régulièrement.

Cosy est vraiment le mot : tout petit (il n’y a que 7 tables), parfaitement calme à l’heure où j’y suis allée, l’Aparthé propose une belle sélection de thés mais aussi d’autres boissons chaudes pour ceux qui ne sont pas fans de thé, comme moi, des pâtisseries qui varient tous les jours et sont à tomber (regardez-moi le moelleux de ce petit gâteau à l’orange). Ils proposent aussi des brunchs, des plats originaux pour le déjeuner, et de multiples activités comme des ateliers d’écriture ou de pâtisseries, des cours de yoga, des bains sonores, et aussi des matinées pour les entrepreneurs…

Bref, c’est un endroit où je risque de passer pas mal de temps !

L’Aparthé
44 rue du faubourg Bannier
45000 Orléans

Prendre son goûter chez Ladurée

Ladurée
A quelques mètres du Flore, rue Bonaparte. La boutique salon de thé Ladurée. Je m’étais souvent arrêtée pour prendre en photo la vitrine et acheter un assortiment de macarons (mes préférés : à la rose, et à la fleur d’oranger) dont je collectionne plus ou moins les boîtes. Mais je n’avais jamais pris le temps de m’installer un moment dans le salon du premier étage. Ce que j’ai fini par faire l’autre jour. Accueil très aimable (la serveuse m’a parlé comme si je venais tous les jours, ce qui m’a un peu perturbée j’avoue), jolie décoration et moment de plaisir intense : j’ai commandé une religieuse à la rose divinissime (après avoir hésité longuement avec l’Ispahan) et une coupe de champagne sans alcool absolument délicieux.

Ce n’est pas quelque chose que je referai souvent, prendre mon goûter chez Ladurée. Cela doit rester exceptionnel. De toute façon, la saison des terrasses sera bientôt ouverte. Mais de temps en temps… Quel plaisir !