La magie du langage, de Robert Dilts : changer les croyances avec les mots

Ce livre traite de la magie des mots et du langage. La langue est l’un des éléments clés à partir duquel nous construisons nos modèles mentaux du monde et peut avoir une influence considérable sur notre perception de la réalité et notre manière d’y répondre. Le langage verbal est une caractéristique propre à la race humaine et il est considéré comme l’un des principaux facteurs qui distinguent les humains des autres créatures. Le grand psychiatre Sigmund Freud, par exemple, pensait que les mots étaient l’outil fondamental de la conscience humaine et, en tant que tels, avaient des pouvoirs spéciaux.

La magie, c’est agir sur le monde grâce à des mots, qu’on appelle des formules magiques.

Basé sur les principes de la PNL, qui étudie l’influence de notre langage sur notre programmation mentale, cet essai s’intéresse donc à la magie du langage, c’est-à-dire comment les mots et le langage peuvent influencer nos croyances. Nous avons tous, en effet, une « carte du monde », qui est la manière dont nous donnons sens à notre expérience en fonction de nos représentations mentales liées à l’éducation, au passé, à nos valeurs etc. Le souci est que parfois, cette carte est fausse, partielle ou obsolète : la magie du langage, grâce à plusieurs modèle, va nous permettre, en formulant autrement, de dépasser ces limites.

Les croyances et comment elles façonnent notre vie : c’est exactement ce sur quoi je suis en train de travailler pour mon projet secret, et cet ouvrage est donc tombé à pic, de manière pour ainsi dire magique, d’autant qu’en le lisant, je me suis rendu compte que cette question de carte et de territoire, de filtres mentaux que l’on insère entre le réel et la perception qu’on en a, c’est ce que j’étudie dans ma thèse (je n’avais pas encore fait le lien, là encore c’est magique). Au-delà de ça, j’ai beaucoup aimé cet essai, qui est parfois compliqué à comprendre dans les détails mais qui permet vraiment de recadrer les choses et de se rendre compte qu’une même idée, selon la manière dont la phrase qui la formule est tournée, n’aura pas le même impact (ni sur nous, ni sur les autres). Depuis que je l’ai lu, j’essaie par exemple de ne plus utiliser « mais » et de le remplacer par « même si ». D’ailleurs, il y a dans le livre beaucoup d’exemples et d’exercices pour apprendre à « formuler autrement » afin que la magie opère…

Ce n’est pas forcément un ouvrage pour tout le monde mais si vous vous intéressée au langage, à la PNL ou si vous cherchez à tordre le cou à certaines de vos croyances limitantes, ça peut vous intéresser.

La Magie du langage. Changer les croyances avec les mots
Robert DILTS
Préface et traduction de Béatrice Arnaud et Catherine Balance
Interéditions, 2021

Le voyage du héros, de Stephen Gilligan et Robert Dilts : un éveil à soi-même avec le coaching génératif

L’autre chemin est celui du Voyage. Pendant le Voyage, nous suivons notre cœur, notre vision et notre appel pour trouver notre propre chemin et découvrir quelque chose de nouveau. C’est la voie de tous les grands leaders, entrepreneurs et pionniers. A travers les défis et les découvertes qui jalonnent le chemin, nous acquérons du courage, de la lucidité, de la sagesse, de la résilience et une plus grande conscience de nous-même et du monde. Lorsque nous retournons au village, nous pouvons apporter notre propre contribution aux autres et être reconnus pour ce que nous sommes vraiment. Le voyage n’est pas toujours à l’extérieur. Parfois nous le vivons de l’intérieur même si nous restons dans le contexte physique du village. Grâce à notre évolution, nous apportons de nouvelles idées et une nouvelle vie au village permettant à un plus grand nombre de s’y épanouir. Il nous est même possible d’apporter guérison et transformation au terrain vague.
Ce livre propose de prendre cette troisième voie ; le Voyage pour grandir en développant les compétences nécessaires pour découvrir et suivre votre propre chemin et vivre votre vie comme si elle était la meilleure version de vous-même.

Dans Le Héros aux mille visages Joseph Campbell explique que nous avons trois chemins de vie possible : le village c’est la vie tracée par la société, sécurisante et où on agit en fonction de ce que les autres attendent de nous et beaucoup s’en satisfont ; le terrain vague c’est la vie de ceux qui ne s’intègrent pas au village, s’y ennuient et s’y désespèrent, et qui se mettent en marge ; et un troisième chemin, vivifiant, celui du voyage, qui permet à ceux qui se sentent étouffés au village de se réaliser pleinement sans pour autant se marginaliser. Une sorte de voie moyenne, qui est l’objectif du coaching génératif : apprendre comment réaliser son « voyage du héros ».

L’idée de départ, c’est que chacun a des ressources différentes et quelque chose de très particulier à apporter au monde, qu’il serait dommage que le monde ne reçoive pas, et mobiliser ces ressources est un voyage transformatif. Ce livre, qui est la retranscription d’un séminaire, propose donc de très bonnes pistes et outils. Je l’ai trouvé notamment très intéressant sur le travail de l’ombre, car les auteurs proposent une autre manière de traiter les choses : le parrainage, qui consiste à accueillir les émotions négatives pour les rediriger, et transformer les monstres en gardien ; j’ai aussi beaucoup aimé le travail de la seconde peau, afin d’être capable d’aller dans le monde sans être débordé, oppressé, submergé par les champs d’énergie des autres.

Le seul problème c’est que comme il s’agit d’un séminaire, la plupart des exercices se font en groupe. Mais si vous êtes comme moi, que vous vous sentez en cage au village et que vous voulez répondre à votre appel profond à une vie plus riche et effectuer votre voyage du héros, c’est un très bon outil ! Très intéressant aussi pour analyser beaucoup de récits. Nous y reviendrons certainement !

Le Voyage du héros. Un éveil à soi-même, avec le coaching génératif
Stephen GILLIGAN et Robert DILTS
Traduit de l’anglais par Béatrice Arnaud, Catherine Balance et Nathalie Lebas
Intereditions, 2011/2019