J’ai testé pour vous… le simulateur d’aube

24303268632_1ae7cf88e7_zJe l’avais mis sur ma liste au père noël, et il me l’a apporté* : un simulateur d’aube. Alors évidemment, lorsque je dis aux gens qui me demandent ce que j’ai eu à Noël qu’on m’a offert un « simulateur d’aube », leur première réaction est de me regarder avec des yeux ronds, voire de se moquer. Parce qu’en effet, à quoi ça sert de simuler l’aube, vu qu’il y en a une, une vraie, tous les jours. Ce qui n’est du reste pas faux…

Je m’arme donc de toute la pédagogie dont je dispose pour expliquer le principe et l’utilité de l’appareil, qui est de simuler l’aube pour les pauvres malheureux comme moi qui doivent se lever avant la vraie.

Je vous avais déjà parlé de mon problème avec les réveils trop matinaux (à 6h15) : je suis tellement terrifiée à l’idée que le réveil me sorte violemment du sommeil profond qu’au final, je ne dors pas de la nuit ou très peu, puisque je me réveille toutes les demi-heures pour vérifier combien de temps il me reste à dormir. Résultat : au bout de trois jours à ce rythme, je suis une carpette somnambulique. Or, je m’étais rendu compte que lorsque je me levais ne serait-ce qu’une heure plus tard je n’avais pas ce problème (enfin pas celui des réveils fréquents), car mes voisins du coup se réveillaient avant moi, donc mon cerveau était, dans mon sommeil, averti que ça ne tarderait pas à être l’heure et m’éveillait en douceur. Idem l’été, le soleil filtrant à travers les volets me donne une indication.

D’où l’idée de génie : le simulateur d’aube. Le principe, c’est qu’1/2 heure avant l’heure à laquelle vous souhaitez vous réveiller, l’appareil émet une lumière de plus en plus vive (réglable) qui indique à votre cerveau qu’il est temps de se réveiller en douceur (et d’éviter de commencer un nouvel épisode onirique palpitant). Personnellement ça me suffit, mais à l’heure dite un son (soit des petits oiseaux soit la radio (pour ma part j’ai choisi France Inter, alors même qu’avant je ne supportais pas d’entendre la radio avant d’être réveillée depuis au moins une heure)) vous éveille complètement, lui aussi progressif. Personnellement, j’ai tout de même mon portable pour une raison toute bête : le modèle que j’ai n’a pas de batterie donc en cas de coupure de courant je ne vais pas me réveiller du tout.

Résultat ? Je suis totalement conquise et convaincue. On ne va pas se mentir : je trouve toujours insupportable de me lever à 6h15, ce n’est pas mon heure, je ne suis pas du matin et je ne le serai sans doute jamais. Mais. Au moins, je dors la nuit au lieu de me réveiller tout le temps, car je sais que la lumière viendra faire son travail et me sortir en douceur du sommeil profond, au lieu de l’interrompre violemment. Réveillée en douceur, je suis plus zen, beaucoup moins irritable (on peut éventuellement me parler avant que j’aie bu mes 3 cafés et pris ma douche, avant je mordais). Et surtout, beaucoup moins fatiguée, ce qui me permet de mieux profiter de mes soirées !

C’est donc vraiment un produit que je conseille à tous ceux qui ont des problèmes de sommeil (ou plutôt de réveil).  Le mien est un Philips assez basique et simple à utiliser, d’autres marques en font de plus ou moins sophistiqués avec moult réglages possibles.

* Article non sponsorisé : le père noël = mon papa et ma maman