1144 livres, de Jean Berthier

1144 livres, de Jean Berthier

Sur cette ignorance sans fond j’ai bâti une vie, fondé une famille, exercé un métier. Plus le temps passait et m’éloignait de mon origine, tel un fleuve de sa source, plus les eaux mêlées de mon existence, rencontres, amours, livres, ont repoussé toujours plus loin cette obscure naissance, au point que je l’aurais presque perdue […]

Read More…
Camisole-moi, de Martine Roffinella

Camisole-moi, de Martine Roffinella

Dans ce qu’écrit AT48, se dit FE58, il y a décidément une forme de réalité réinventée. Et surtout, il y a un point de départ fulgurant. Cette goutte de braise qui met le feu aux mots. FE58 redoute d’être, précisément, ce point de départ dévastateur, cette inspiration ravageuse qui clouera sans répit AT48 à son […]

Read More…
Certains souvenirs, de Judith Hermann

Certains souvenirs, de Judith Hermann

Pour Ivo et moi, c’était notre premier mariage, et nous avions une fille, Ida, je n’aurais plus d’autres enfants. Ivo, si. Ivo, peut-être que si, parfois je me l’imaginais prenant un nouveau départ — reprenant tout à zéro, une autre femme, une autre maison, un nouvel enfant, un jardin avec des cerisiers et des lilas et […]

Read More…
Boire et plus, de Fabienne Swiatly

Boire et plus, de Fabienne Swiatly

A treize ans, je bois ma première bière, une Kronenbourg en bouteille de verre 33 centilitres. Je bois au goulot comme cela se fait chez nous. Les verres, c’est pour les invités. Je n’aime pas particulièrement le goût amer de la bière, mais très vite je prends conscience de l’effet que cela produit dans mon […]

Read More…
Le Réconfort, de Pierre Daymé

Le Réconfort, de Pierre Daymé

Mais l’histoire de Quentin et de Kristian Hansen telle que je la raconte, telle que je m’en souviens, n’a peut-être rien à voir avec ce qui s’est réellement passé. Je ne fais que rapporter les souvenirs de Quentin — je me souviens de souvenirs lointains. Ce que je crois savoir — mais la précision des faits n’en […]

Read More…
Éparse, de Lisa Balavoine

Éparse, de Lisa Balavoine

Il serait question d’aimer, il serait question de raconter. C’est ce qui se fait de nos jours, raconter. Mettre en mots. Encrer. Déverser. La sueur, la moelle, le sang. Le beau comme le sale. Ce qui brûle là, au-dedans. Le vivant. Des histoires de rien, brodées de petits motifs, ajustées aux entournures, un peu lâches […]

Read More…
Les Bouées jaunes, de Serge Toubiana

Les Bouées jaunes, de Serge Toubiana

Ecrire pour être à ses côtés et prolonger le bonheur d’avoir vécu auprès d’elle. Ecrire pour combler le vide, l’absence. Pour raconter le film de sa vie. Et faire en sorte qu’il ne soir jamais interrompu. Je n’ai pas décidé d’entamer l’écriture de ce livre, la veille de sa mort. C’est lui qui s’est imposé […]

Read More…
Tina, de Christian Laborde

Tina, de Christian Laborde

Il écrit. Il l’aime. Il écrit qu’il l’aime. Il savait qu’il la rencontrerait. Son existence lui avait été signalée et sa venue annoncée par tous les poèmes qu’il avait lus, par la musique affolante, les sonorités grisante des vers qu’il récitait quand il marchait, mains dans les poches, le long du fleuve dont la lune […]

Read More…
Les uns, les autres

Les uns, les autres

A chaque fois que je lis à son propos ou que je tombe sur une photo de lui, je vois quelqu’un qui est à côté du monde. Finalement un jour il en prend acte et il se tire une balle dans la tête. Voilà les raisons qui me conduisent à choisir Romain Gary comme camarade […]

Read More…
Pays Provisoire, de Fanny Tonnelier

Pays Provisoire, de Fanny Tonnelier

C’était désormais l’heure du bilan pour les deux jeunes femmes. Amélie avait trouvé formidable de connaître un pays si différent du sien. Elle considérait qu’elle avait eu une chance folle de pouvoir reprendre cette affaire et s’était beaucoup investie dans la réussite de sa boutique. Elle avait très bien gagné sa vie et même pu […]

Read More…
Les loyautés, de Delphine de Vigan

Les loyautés, de Delphine de Vigan

Les loyautés. Ce sont les liens invisibles qui nous attachent aux autres — aux morts comme aux vivants —, ce sont des promesses que nous avons murmurées et dont nous ignorons l’écho, des fidélités silencieuses, ce sont des contrats passés le plus souvent avec nous-mêmes, des mots d’ordre admis sans les avoir entendus, des dettes que nous […]

Read More…
La Femme qui ment, d'Hervé Bel

La Femme qui ment, d’Hervé Bel

On n’oublie jamais le premier soir, lorsque soudain ce qui était un rêve se réalise, ce moment qui commence, où l’autre est sacré, son odeur enivrante, et toutes ses paroles profondes, émouvantes. C’est l’acte fondateur, le début de l’épopée du couple. Bien après, et même lorsque sera fini, on aimera de temps en temps y […]

Read More…
Le Mal des ardents, de Frédéric Aribit

Le Mal des ardents, de Frédéric Aribit

Combien d’histoires commencent dans un métro bondé avec une femme que vous ne voyez pas arriver, qui se retrouve soudain à côté de vous, contre vous, à la faveur d’on ne sait quelle bousculade, quelle recomposition hasardeuse de la foule, quelle nouvelle phase de l’immense Tetris social réagençant, arrêt après arrêt, le groupuscule dont vous […]

Read More…
Les Anciennes Nuits, de Niroz Malek

Les Anciennes Nuits, de Niroz Malek

Ne croyez pas que je plaisante avec vous, reprit-il. Je vous dis la vérité. Le meilleur moyen pour un écrivain d’évacuer l’angoisse est l’écriture. Ecrivez chaque nuit sans avoir un sujet précis, ne vous posez pas de question sur quoi écrire. Ne dites pas : j’attends l’inspiration, elle finira par me tomber dessus… Ecrivez, écrivez, […]

Read More…
Zabor ou les psaumes, de Kamel Daoud

Zabor ou les psaumes, de Kamel Daoud

Ecrire est la seule ruse efficace contre la mort. Les gens ont essayé la prière, les médicaments, la magie, les versets en boucle ou l’immobilité, mais je pense être le seul à avoir trouvé la solution : écrire. Mais il fallait écrire toujours, sans cesse, à peine le temps de manger ou d’aller faire mes […]

Read More…
La Nuit est encore jeune, de Catastrophe

La Nuit est encore jeune, de Catastrophe

Ce livre, écrit par amitié, nous l’avons imaginé comme une promesse faite à nous-mêmes et à ceux qui s’y reconnaîtraient. Pas plus un programme qu’un traité ou qu’un manifeste, c’est simplement un rendez-vous donné à notre propre avenir. Un sentiment de jeunesse qu’on se dépêche de fixer avant qu’il ne s’évapore ; une certaine idée […]

Read More…