Naissance d’un père, de Laurent Bénégui

Plus tard Alessia apprendrait qu’elle était née lors de la tempête, et qu’au moment où se jouaient les premières heures de son destin des vents polaires s’écharpaient sur les barrières d’air fiévreux dressées au-dessus de l’océan. J’avais été très séduite par le précédent roman de Laurent Bénégui, et c’est donc avec beaucoup de curiosité que […]

Read More…

Nous sommes deux, de Marianne Rubinstein

Deux jeunes dieux descendus de l’Olympe. Quand ils étaient enfants, Axel et Emma adoraient que leur mère raconte l’histoire de Léto, engrossée par Zeus, ce qui avait provoqué la colère d’Héra qui avait interdit à tous les lieux de la terre de l’accueillir. Léto avait fini par échouer sur une île errante et stérile où […]

Read More…

Celle que vous croyez, de Camille Laurens

Je suppose que tu vas me trouver folle, mais souvent j’ai fait l’amour pour pouvoir écrire, enfin je faisais l’amour pour faire l’amour, mais il n’y a jamais eu de grande différence pour moi entre le désir et le désir d’écrire — c’est le même élan vital, le même besoin d’éprouver la matérialité de la vie. […]

Read More…

City on fire, de Garth Risk Hallberg

Manhattan se révélait bâtie sur une série de collines à peine perceptibles. Tous les sept cents mètres environ, on s’élevait un peu et elle offrait alors une perspective d’intersections, une mer couleur chair. Les croisements les plus encombrés — 7e avenue et 14e rue, 6e avenue et 8e — devenaient des zones de chalandise pour les mendiants, […]

Read More…

Jupe et pantalon, de Julie Moulin

Après trois ans d’existence, Camille réussit à donner une cohésion à l’ensemble — A. et son corps. Chaque membre avait sa place. Aucune compétition acharnée, aucune animosité définitive ne les séparait. L’Ensemble formait un tout solidaire ; une émulation bénéfique le stimulait ; on pouvait enfin parler d’un esprit de corps. Malgré son titre, ce roman, […]

Read More…

Six Mois entre deux rives, de Nicole Ligney

On peut être attaché à quelqu’un et avoir le cœur libre en partie. Et on peut tomber amoureuse. D’un homme, d’une femme. Le cœur ne fait pas la différence, il a juste besoin d’amour. Les histoires mettant en scène des écrivains me fascinent. Celle-ci en est une… mais pas seulement ! Lili est rédactrice pour […]

Read More…

Blonde à forte poitrine, de Camille de Peretti

Dès qu’ils la voient, les hommes sentent qu’il serait facile de profiter d’elle, de couper à la racine la belle plante grasse et fragile. Sa peau douce et laiteuse, ses cheveux blond cendré, tout en elle inspire un désir de domination. La fille réveille le tyran qui sommeille, donne l’impression à chacun qu’il pourrait la […]

Read More…

La Vocation, de Sophie Fontanel

Quelque chose se passe. Je quitte ma puberté pour entrer dans une autre dimension. Et je le fais là dans la boutique Dior, avenue Montaigne. Comme par magie, chaque robe pendue à un cintre, il y a moi, femme, à l’intérieur. Je mûris rien qu’à me transporter en imagination dans les tailleurs. C’est cela que […]

Read More…

Des Petites filles modèles, de Romain Slocombe

Mes Petites filles modèles ne sont pas une création ; si leurs prénoms leur furent donnés par la comtesse de Ségur, Camille et Madeleine — ou plutôt, Carmilla et Magdalena — ont existé bien réellement. Peut-être existent-elles toujours, au moins pour l’une d’entre elles. Ces adolescentes sont une réalité dont peut s’assurer toute personne connaissant le canton […]

Read More…

Phrères, de Claire Barré

Certains êtres ne sont tout simplement pas faits pour habiter la vie. Trop sensibles, intenses, poreux. Incapables de se contenter du plaisir simple d’exister. Dans la rage du monde, sa violence. Intrigant ce titre, n’est-il pas ? Reims, 1925. Ils sont quatre adolescents à constituer le groupe poétique des « phrères simplistes » : Lecomte, Daumal, Vailland […]

Read More…

Les Passants de Lisbonne, de Philippe Besson

Alors, d’un coup, ils ont le même regard, exactement, celui des abandonnés. Ils sont ceux qu’on a jetés dans le délaissement et qui tentent de s’en débrouiller, et qui sauvent la face. Mais toujours, ça leur revient, quand ils s’y attendent le moins ou quand ils se laissent aller aux confidences. Et ça fait comme […]

Read More…

Le dernier amour d’Attila Kiss, de Julia Kerninon

Au début, il la vit comme une Apache à la peau claire, mi-conquérante mi-fugitive, parce qu’elle était venue s’asseoir à sa table avec cette assurance déroutante — et puis, lorsqu’elle commença à parler, le premier soir, il discerna la fille en elle, non pas l’enfant mais l’infante, la descendante, la dernière d’une lignée, portant sur sa […]

Read More…

Julie’s way, de Pierre Chazal

Toutes les grandes villes se ressemblent, vous disent ceux qui voyagent trop ou ne voyagent pas assez. Qu’on nage dans le Rhône ou dans le Mékong, on s’y noie tout pareil et il y a de la vase au fond. Mais chacun de ces fleuves a sa façon bien à lui de vous avaler. New-York […]

Read More…

Agatha Christie, le chapitre disparu de Brigitte Kernel

Mais qu’étais-je en train d’inventer ? Le goût de la fiction ne me quitterait donc jamais ? Ma mère disait souvent : « Agatha, reviens sur terre, tu passes ton temps à t’inventer un monde qui n’existe pas ou si peu. » Cela fait 40 ans aujourd’hui que Dame Agatha Christie, la reine du crime, est morte. […]

Read More…

Les Indociles, de Murielle Magellan

Elle est une chasseuse. Elle aime conquérir, faire l’amour, aux hommes et aux femmes, ne pas s’attacher, ou plutôt s’attacher le temps que ça dure. Et elle est d’une lucidité intransigeante avec la lassitude en amour, c’est pourquoi elle peut quitter aussi vite qu’elle a conquis. Un homme très épris, intellectuel émérite, lui a dit […]

Read More…

Fabrique-nous un dieu ! de Georges Lewi

Je pense avec mon équipe que l’on va retrouver, ici à Shangai, l’âge d’or de l’humanité : doubler le temps actuel de vie et partir en paix et en bonne santé. Un peu à la manière de piles longue durée qui vont jusqu’au bout et s’arrêtent de fonctionner d’un seul coup ; le lapin marche, […]

Read More…

La Poupée de Kafka, de Fabrice Colin

Mon père est un con. Excusez-moi mais je ne trouve pas de meilleur terme. Le problème, c’est que je l’aime. J’ai perdu ma mère il y a trois ans. Vous pouvez bien me répéter que mon itinéraire personnel ne vous intéresse pas, je sais que vous bluffez. Vous vous efforcez de paraître méchante et ennuyée […]

Read More…