Le questionnaire de Tim Ferriss

Je suis tombée récemment sur ce questionnaire du podcasteur américain Tim Ferriss, et je l’ai trouvé extrêmement intéressant, donc je vous le livre avec mes réponses, libre à vous de le reprendre aussi, vous verrez, c’est très intéressant !

1- Quel est le livre (ou quels sont les livres) que vous avez le plus offert et pourquoi ? Ou quels sont les 1 à 3 livres qui vous ont le plus influencée dans votre vie ?
Alors comme je n’offre pas trop de livres, je vais répondre sur ceux qui m’ont le plus influencée, voire qui ont carrément changé ma vie : Le Petit Prince (et d’ailleurs nous reparlerons de lui demain), Femmes qui courent avec les loups et Comme par magie !

2- Quel achat de moins de 100€ a eu l’impact le plus positif sur votre vie dans les six derniers mois (ou récemment) ?
Je dirais que c’est mon nouveau format de carnets Moleskine : je suis passée du format de poche au format A5, couverture rigide non ligné, et cela m’a vraiment permis de me servir autrement de mon journal et d’explorer de nouvelles pistes !

3- De quelle façon un échec, ou un échec apparent, a préparé pour vous le terrain d’un succès ultérieur ? Avez-vous un « échec préféré » ?
Question très difficile évidemment. Mais en y réfléchissant (et c’est le but), je me demande si mes échecs répétés à faire publier mon roman, même si je reste persuadée qu’il mérite de l’être, n’ont pas été bénéfiques car ils m’ont obligée à explorer d’autres pistes, et m’ont conduite au Voyage Poétique. Et finalement, je crois que je préfère écrire mes livrets d’activités, et faire tout ce que je fais avec ce projet, que l’écriture littéraire au sens strict.

4- Si on vous permettait d’inscrire ce que vous voulez sur un panneau d’affichage gigantesque — c’est-à-dire diffuser un message unique à des millions de gens — qu’est-ce que vous y inscririez ? (Ça peut être quelques mots, ou paragraphe, une citation…)
C’est très difficile aussi, parce qu’il y en a des centaines. Je vais partir sur Montaigne, « Si la vie n’est qu’un passage, sur ce passage au moins semons des fleurs », mais la semaine prochaine je répondrais probablement autre chose !

5- Quel est le meilleur investissement que vous ayez jamais fait, ou l’un des meilleurs ? (Ça peut être un investissement de temps, d’argent, d’énergie, etc.)
Mon meilleur investissement, c’est ma thérapie, de manière très évidente !

6- Avez-vous une petite manie ou une habitude insolite à laquelle vous être particulièrement attachée ?
Alors ce n’est pas vraiment une manie, ni tellement insolite, mais mon tirage de cartes du matin est devenu un essentiel : d’abord parce que cela ritualise le début de la journée, me permet d’entrer dedans de plain pied (et vu que je ne suis pas du matin et que je mets 2h à être opérationnelle, c’est important) et aussi parce qu’il me donne des conseils assez avisés.

7- Sur les cinq dernières années, quel nouveau comportement, état d’esprit, croyance ou discipline a le plus amélioré votre vie ?
Absolument tout : les cinq dernières années ont été des années de transformation profonde, donc tout ce que j’ai appris est essentiel !

8- Quel conseil donneriez-vous à un·e étudiant·e intelligent·e et motivé·e qui s’apprêterait à entrer dans « la vraie vie » ? Quel conseil devrait-il·elle au contraire ignorer ?
Je lui dirais de suivre son cœur et ce qui l’appelle vraiment, et d’ignorer ceux qui disent qu’un travail est juste fait pour gagner de l’argent !

9- Quels sont les mauvais conseils que vous entendez souvent donner dans votre métier ou dans votre domaine d’expertise ?
Je ne supporte plus ce conseil de prioriser le travail scolaire, que pour s’amuser on verra plus tard : non, c’est faux, et c’est destructeur comme conseil…

10- Sur les cinq dernières années, à quoi avez-vous su dire non avec d’avantage d’assurance ou de facilité (distractions, invitations, etc.) ? Quelles prises de conscience ou approches vous ont-elles aidée ?
Globalement, je sais mieux dire non à ce que je n’ai pas envie de faire mais que je me sens obligée de faire pour X ou Y raisons. Parce que j’ai appris ce qui était essentiel pour moi.

11- Quand vous vous sentez débordée ou déconcentrée, ou quand vous perdez de vue temporairement vos priorités, que faites-vous ? (Y a-t-il par exemple des questions que vous vous posez à vous-même ?)
J’écris, bien sûr. Mais je sais aussi que la concentration comme la créativité, ce sont des phases, qu’il y a des jours où on est « en dehors », donc je laisse passer…

A vous ?

Fait ou pas fait ?

Encore une fois, un questionnaire rigolo et indiscret trouvé chez Mind The Gap et qui m’a permis de procrastiner un petit moment ! Donc le principe est simple : est-ce que vous avez déjà…

Mariage : non, mais cette nuit j’ai rêvé que je me mariais, alors que fondamentalement ça ne m’attire pas plus que ça (oui je sais un mariage en rêve ne signifie pas qu’on va se marier). Disons que je ne suis pas farouchement contre, mais que cela ne me semble pas indispensable, et si un jour je le fais ça sera à ma manière, peu conventionnelle…

Tatouages : non mais je suis toujours en réflexion !

Piercing : J’ai les oreilles percées depuis presque toujours (j’avais moins d’un an) mais sinon non et ça ne me tente pas ! 

Opérations : oui, et il s’agit d’une opération de chirurgie esthétique puisque j’ai eu les oreilles recollées lorsque j’avais une dizaine d’années ! 

Enfants : non, la question ne s’est en fait jamais posée, et vu que j’ai 41 ans il est probable qu’elle ne se pose jamais. Après ce n’est pas du tout quelque chose qui manque à ma vie, donc voilà, c’est comme ça (il y a des choses qui manquent à ma vie dont j’accepte moins l’absence, mais avoir un enfant n’était pas du tout un impératif pour moi, et j’apprécie ma vie sans ce fil à la patte)  

Tiré avec une arme à feu : non, pourquoi ferais-je ça ?

Lâché un travail : oui, quand j’étais étudiante, et j’y songe de plus en plus mais ce n’est pas si simple

Pris l’avion: oui 

Un coup de foudre : oui, mais en réalité une seule fois. En fait contrairement à ce qu’on pourrait penser je ne suis pas un cœur d’artichaut et je tombe très rarement et très difficilement amoureuse, et en fait je suis très longue à la détente la plupart du temps, ça peut me prendre deux ans… disons que je suis un petit animal sauvage qu’il faut apprivoiser. Et ça ne s’arrange pas en vieillissant puisque je suis de plus en plus méfiante…

Recalé à l’école : non…

Faire un tour dans l’ambulance : non…

Chanté au karaoké : oui, chez des amis et une fois lors d’une animation de plage !

Animal de compagnie : non, je suis raisonnable et je sais que l’organisation de ma vie n’est pas compatible avec un animal, même si j’aimerais bien un petit chat. Après, est-ce qu’on peut dire que les oiseaux de mon jardin, à qui je parle et qui viennent me réclamer à manger sont mes animaux de compagnie ?

Skié : alors pas vraiment, je suis allée en classe de neige une fois mais il n’y a eu de la neige qu’une journée et j’ai trouvé le moyen de me flinguer le genou ! Après je pense que ce n’est pas une activité que j’adorerais ; par contre j’aimerais beaucoup essayer les raquettes !

Escalade : on m’a obligée à l’école, et c’était une véritable torture !

Campé : oui, tous les étés !

Fait de la moto : je suis montée une fois à l’arrière d’une moto, c’était plutôt sympa !

Monté à cheval : oui, une fois, mais il était « tenu en laisse ». Mais c’est quelque chose que j’aimerais bien faire !

Nagé tout nu : Oui…

Tenu des serpents dans la main : ça va pas non ?

Bu une chope de bière 1L : pas 1l non…

Monté dans une voiture de police : non, et puis j’aime autant pas !

Visité Paris : oui, je n’y vais plus en ce moment mais ça reviendra !

Monté sur un volcan : non, mais c’est dans ma liste !

Poursuivi par les gendarmes : non, quand ils me font signe de m’arrêter, je suis disciplinée, je m’arrête !

Piloté un avion : non mais j’aimerais bien aller dans le cockpit un jour !

Et les 5 plus de MTG !

Déjà drogué ? Comme presque tout le monde ou presque, j’ai tiré sur un joint mais le problème c’est que je m’endors instantanément, donc aucun intérêt.

Déjà battu ? Non, j’aime mieux laisser les autres se battre pour moi…

Déjà fait semblant de bosser au travail  ? Je ne vois pas du tout de quoi vous parlez !

Déjà volé ? Des petites cuillères et autres cendriers publicitaires dans un bar !

Déjà eu envie d’arrêter ce blog  ? Non…

Voilà, à vous !

La play-lieux

Encore un petit questionnaire piqué chez Mind the Gap et qui cette fois tourne autour des lieux (comme son nom l’indique d’ailleurs).

1. Là tout de suite, vous pouvez vous télé-transporter quelque part, pour une semaine de vacances sans personne et sans aucune contrainte, vous allez où ?
Et bien là, tout de suite je me téléporterais bien au Cap-Ferret. Alors j’y serai en août donc j’ai juste besoin de patienter un peu, mais le fait est que je m’y ressourcerais bien quelques jours avant l’arrivée des touristes, tranquille, seule avec mon âme et la mer.

Cap-Ferret

2. Un endroit pour résider une fois que vous aurez arrêté toute activité professionnelle ?
J’aimerais avant. En fait, depuis quelque temps, j’ai des envies bizarres de m’isoler dans un petit village à la montagne pour écrire. Peut-être que ça me passera (puisque c’est lié à autre chose dans ma vie), peut-être que ça ne me passera pas, mais on va dire ça pour l’instant. La photo n’est pas contractuelle, vu que ce n’est pas là où j’ai pris la photo que je prévois de me retirer du monde dans une maison en pierre avec une cheminée (mais c’est là que se retire du monde le personnage principal de mon deuxième roman)

3. Le pays qui fait rêver tout le monde mais pas vous ?
Le Japon. Vraiment ce pays ne m’attire pas le moins du monde : j’ai la profonde conviction que tout cet ordre, toute cette discipline, ça oppresserait le feu-follet que je suis. Alors peut-être que j’irai un jour (parce que, quand même, les cerisiers en fleurs) mais j’ai des doutes sur le fait de m’y sentir bien !

4. Un voyage à offrir à quelqu’un que vous n’aimez pas ?
La Syrie, ou la Corée du Nord. J’hésite.

5. L’endroit pour aller roucouler quand  on tombe amoureux ?
Quand on est amoureux, n’importe quelle ville est romantique. Alors je passe sur Venise, beaucoup trop cliché et qui ne m’attire pas plus que ça, et je vais dire Prague, parce que c’est vraiment magique Prague…

6. Un coup de cœur en France ?
Je ne vais pas remettre le Cap-Ferret… Je vais faire classique, Paris, même si, de fait, j’ai de moins en moins envie (besoin) de Paris, en tout cas en ce moment ! Parce que, sinon, j’attends toujours le vrai gros coup de cœur, celui qui me fera dire c’est ici chez moi, c’est ici que je veux vivre.

Paris Pornview

7. Enfin une capitale européenne  qui vous a déçue ou disons pas emballé plus que ça ?
Aucune, j’ai aimé tous mes voyages, aucune ville ne m’a déçue car elles m’ont toutes apporté quelque chose de différent et d’unique !

Mes irremplaçables

A la manière des interviews « les irremplaçables » de L’Express Style que j’aime énormément car finalement, elles en disent beaucoup sur la personne, mais tout en subtilité…

Le parfum que j’aime le plus
Il y en a beaucoup, je suis un être très olfactif. Il y a l’odeur de la mer, celle de la cuisine… mais il y a surtout la fleur d’oranger, dont je parfume ma chambre, pour moi c’est l’odeur de ma maison, et lorsque je suis en voyage j’en emporte un vaporisateur, comme ça où que je sois j’ai l’impression d’être chez moi…

fleur d'oranger
fleur d’oranger

Le vêtement que je ne jetterai jamais
Très probablement ma robe vichy rouge, qui était à ma maman, que selon les étés j’ai plus ou moins de mal à fermer, que finalement je ne porte pas tant que ça, que j’évite en pique-nique parce que sinon je suis souvent assortie à la nappe, mais que j’aime d’un amour fou !

Petite robe vintage
Petite robe vintage

Le bijou que je transmettrai à mes enfants
Je n’ai pas d’enfants donc le problème est a priori réglé, mais faisons comme si : j’ai pas mal de bijoux, qui pour la plupart ont une grande valeur sentimentale, mais celui auquel je tiens le plus est la bague que mes parents m’ont fait faire pour mes vingt ans : il s’agit d’une pièce autrichienne en or à l’effigie de François-Joseph de Habsbourg, le mari de Sissi. Ma maman trouvait ça plus romantique qu’un classique Louis ou Napoléon…

François-Joseph
François-Joseph

Le plat que j’ai toujours envie de manger
Des huîtres… Je pense que je pourrais exclusivement me nourrir d’huîtres…

huître (cette photo a été aimée par François Busnel sur Instagram)
huître (cette photo a été aimée par François Busnel sur Instagram)

Le héros de mon enfance qui m’a fait rêver
Il y en a vraiment toute une pléiade, qui d’ailleurs ont des points les uns avec les autres… Allez, on va dire Brett Sinclair !

L’image d’actualité qui m’a marquée
Comme beaucoup de gens de ma génération, la chute du Mur de Berlin. J’avais 11 ans, je ne comprenais pas tout, mais j’ai encore parfaitement les images en tête et je sais exactement où j’étais, parce que j’ai été totalement bouleversée par la joie qui irradiait de ces images. Je ne savais pas pourquoi ces gens étaient si heureux, mais ça me faisait plaisir pour eux…

La détestation qui ne changera jamais
Les gens qui se mêlent de vouloir régenter la vie des autres…

L’été dont je me souviendrai toujours
Comme je vais toujours au même endroit, j’avoue que mes étés, dans mon esprit, forment une espèce de fil continu…

Cap-Ferret

L’objet de la maison que je garderai toute ma vie
Pas un objet, mais un meuble : mon buffet, qui traumatise à chaque fois ceux qui sont en charge de le déménager. C’est un meuble de famille, je l’ai récupéré chez mon arrière grand-mère et il a été fabriqué encore bien avant… Il a des défauts, le coin est cassé, il est très simple, mais il a de la gueule !

Buffet
Buffet

Le gâteau qui me fait toujours flancher
Un macaron…

Ladurée
Ladurée

La comédie romantique qui me fait toujours du bien
Il y en a deux : Love Actually et Mamma Mia

Questionnaire de Proust

CarnetsL’autre jour, dans les Chroniques de Françoise Sagan, je suis tombée sur ses réponses (merveilleuses, forcément) à ce célèbre questionnaire de Proust, et je me suis dit qu’après le questionnaire de Pivot ce serait amusant d’essayer d’y réfléchir, même s’il est très difficile, je trouve (et que la version qui a été proposée à Sagan diffère un peu de celle-ci : je rajoute ses réponses lorsque la question lui a été posée, et à la fin j’ajoute les questions « en plus »)… Il y a peut-être une certaine prétention à coller mes réponses à la suite de celles de ces deux grands noms de la littérature, mais bon…

1- Le principal trait de mon caractère. 
Proust : Le besoin d’être aimé et, pour préciser, le besoin d’être caressé et gâté bien plus que le besoin d’être admiré.
Sagan : Un certain humour, peut-être.
Moi : L’enthousiasme et la curiosité

2 – La qualité que je préfère chez un homme. 

Proust : Des charmes féminins
Sagan : L’imagination.
Moi : La finesse (intellectuelle)

3 – La qualité que je préfère chez une femme. 

Proust : Des vertus d’homme et la franchise dans la camaraderie
Sagan : L’imagination.
Moi : La bienveillance

4 – Ce que j’apprécie le plus chez mes amis. 
Proust : D’être tendre pour moi, si leur personne est assez exquise pour donner un grand prix à leur tendresse
Sagan : la même chose (i.e un certain humour, peut-être).
Moi : Leur présence

5 – Mon principal défaut. 
Proust : Ne pas savoir, ne pas pouvoir « vouloir »
Sagan : Un certain humour, sûrement.
Moi : Toujours vouloir plus !

6 – Mon occupation préférée. 
Proust : Aimer
Sagan : Ne rien faire
Moi : Lire et écrire

7 – Mon rêve de bonheur. 
Proust : J’ai peur qu’il ne soit pas assez élevé, je n’ose pas le dire, j’ai peur de le détruire en le disant
Sagan : Il y en a trop.
Moi : Vivre de l’écriture

8 – Quel serait mon plus grand malheur ? 
Proust : Ne pas avoir connu ma mère ni ma grand-mère.
Moi : Perdre ceux que j’aime.

9 – Ce que je voudrais être. 
Proust : Moi, comme les gens que j’admire me voudraient
Moi : Moi, sans avoir à jouer un rôle social qui ne me convient pas

10 – Le pays où je désirerais vivre. 
Proust : Celui où certaines choses que je voudrais se réaliseraient comme par un enchantement et où les tendresses seraient toujours partagées.
Moi : Je suis bien en France (pour l’instant…)

11 – La couleur que je préfère. 
Proust : La beauté n’est pas dans les couleurs, mais dans leur harmonie.
Sagan : Rouge.
Moi : Le rouge

12 – La fleur que j’aime. 
Proust : La sienne – et après, toutes.
Sagan : rose
Moi : les pivoines

13 – L’oiseau que je préfère. 
Proust : L’hirondelle.
Moi : Le Phénix

14 – Mes auteurs favoris en prose. 
Proust : Aujourd’hui Anatole France et Pierre Loti
Sagan : Proust… et cent autres.
Moi : A part Didier ? Paul Auster, Siri Hustvedt, Sagan, tant d’autres…

15 – Mes poètes préférés. 
Proust : Baudelaire et Alfred de Vigny
Sagan : Baudelaire, Apollinaire, Eluard, Whitman, Racine
Moi : Baudelaire, Hugo

16 – Mes héros dans la fiction. 
Proust : Hamlet
Moi : Les miens !

17 – Mes héroïnes favorites dans la fiction. 
Proust : Bérénice
Moi : La Marquise de Merteuil

18 – Mes compositeurs préférés. 
Proust : Beethoven, Wagner, Schumann.
Sagan : Beethoven, Verdi, Fats Waller.
Moi : Bach, Mozart

19 – Mes peintres favoris. 
Proust : Léonard de Vinci, Rembrandt.
Sagan : Pissaro, Sisley, Hopper.
Moi : Gustave Moreau, Dali

20 – Mes héros dans la vie réelle. 
Proust : M. Darlu, M. Boutroux.
Sagan : Les distraits.
Moi : Je ne sais pas…

21 – Mes héroïnes dans l’histoire.
Proust : Cléopâtre
Moi : Simone Veil

22 – Mes noms favoris. 
Proust : Je n’en ai qu’un à la fois.
Sagan : Valparaiso, Syracuse, Santiago.
Moi : littérature

23 – Ce que je déteste par-dessus tout. 
Proust : Ce qu’il y a de mal en moi.
Sagan : L’assurance, la cruauté, la prétention.
Moi : L’étroitesse d’esprit, ceux qui veulent nous imposer leurs choix de vie

24 – Personnages historiques que je méprise le plus. 
Proust : Je ne suis pas assez instruit.
Moi : Tous les dictateurs

25 – Le fait militaire que j’admire le plus. 
Proust : Mon volontariat !*
Moi : Le Débarquement

26 – La réforme que j’estime le plus.
Proust : Pas de réponse
Moi : La Séparation de l’Eglise et de l’Etat, la loi Veil

27 – Le don de la nature que je voudrais avoir.
Proust : La volonté, et des séductions.
Sagan : jouer du piano
Moi : Savoir dessiner

28 – Comment j’aimerais mourir. 
Proust : Meilleur – et aimé.
Sagan : Vite et agréablement
Moi : En bonne santé !

29 – État présent de mon esprit. 
Proust : L’ennui d’avoir pensé à moi pour répondre à toutes ces questions.
Sagan : Épuisée par le questionnaire et tourmentée.
Moi : Interrogatif

30 – Fautes qui m’inspirent le plus d’indulgence. 
Proust : Celles que je comprends.
Sagan : Les excès
Moi : Celles que j’aurais pu commettre

31 – Ma devise.
Proust : J’aurais trop peur qu’elle ne me porte malheur
Moi : Demain est un autre jour…

Quel est pour vous le comble de la misère ?
Sagan : La maladie, la mort d’autrui, s’ennuyer avec soi.
Moi : la misère intellectuelle

Où aimeriez-vous vivre ?
Sagan : A Paris.
Moi : aussi !

Quels sont vos metteurs en scène de cinéma favoris ?
Sagan : Schlesinger, Fellini, Sirk, Truffaut
Moi : Woody Allen

Quels sports pratiquez-vous ?
Sagan : Autrefois, de plein air.
Moi : Pilates, Yoga, gymnastique en chambre

Seriez-vous capable de tuer quelqu’un ?
Sagan : J’espère que non, mais je crois que oui.
Moi : je ne sais pas

Qui auriez-vous aimé être ?
Sagan : Trop de gens.
Moi : Françoise Sagan ?

Quelle est la première chose qui vous attire chez un homme ?
Sagan : La chaleur, le naturel, la force.
Moi : un je-ne-sais-quoi indéfinissable

Croyez-vous à la survie de l’âme ?
Sagan : Non.
Moi : oui

* Dont je rappelle qu’il l’a effectué à la caserne Coligny à Orléans, à 100m de chez moi, et qu’il vivait dans l’immeuble qui jouxte le mien…

Questionnaire de Pivot

Vieux livres

Cela faisait un petit moment que j’avais envie de me soumettre à ce petit questionnaire amusant, que Bernard Pivot proposait à ses invitésComme je n’avais rien de spécial à raconter aujourd’hui, voilà…

1. Votre mot préféré ? 
Pivot : « Aujourd’hui » (avec une apostrophe au milieu).
Moi : Rêverie

2. Le mot que vous détestez ?
Pivot : Un mauvais sentiment, décrit par un mauvais mot : « Concupiscence ».
Moi : Culpabilité

3. Votre drogue favorite ?
Pivot : La lecture des journaux en général, et de L’Équipe, en particulier.
Moi : Le Champagne

4. Le son, le bruit que vous aimez ?
Pivot : Le son très discret des pages que je tourne en lisant un livre, ou le son aussi discret du stylo sur la feuille.
Moi : les vagues au bord de la mer

5. Le son, le bruit que vous détestez ?
Pivot : Rien (Cette question a été oubliée lors de sa dernière émission Apostrophes)
Moi : la sonnerie du réveil (du coup, j’ai éliminé le problème)

6. Votre juron, gros mot ou blasphème favori ?
Pivot : Oh ! Putain !, Oh ! putain !, Oh ! Putain ! (Toujours trois fois).
Moi : merde !

7. Homme ou femme pour illustrer un nouveau billet de banque ?
Pivot : Michel Bouquet dans L’Avare de Molière.
Ma réponse : Simone Veil

8. Le métier que vous n’auriez pas aimé faire ?
Pivot : Président de France Télévisions ou directeur d’une chaîne du service public.
Moi : infirmière

9. La plante, l’arbre ou l’animal dans lequel vous aimeriez être réincarné ?
Pivot : J’aimerais bien être réincarné dans un cep de la Romanée Conti.
Ma réponse : un chat

10. Si Dieu existe, qu’aimeriez-vous, après votre mort, l’entendre vous dire ?
Pivot : « Alors M. Pivot, (Oui parce que Dieu a d’abord parlé latin, hébreux, arabe, puis après il a parlé français. Maintenant il parle anglais, évidemment. Donc) Alors M. Pivot, how do you do ? Euh… Pas terrible… je… euh… I am sorry my God but I don’t speak English. Ah ! Mais c’est vrai vous ne parlez pas anglais. (Il parle français, évidemment, lui aussi…) Eh bien ! Vous avez toute l’éternité devant vous pour apprendre l’anglais. Et je vais vous donner un très bon professeur. S’il vous plaît, allez me chercher sir William. Shakespeare of course ! »
Moi : si je devais mourir demain, j’espère qu’il dirait : « je suis vraiment désolé, j’ai merdé quelque part » ; mais si je meurs dans longtemps en ayant accompli ce que je souhaite accomplir : « Ah, bienvenue ! Ravi de vous voir ! Le bar à champagne est par-là ! Il y a plein de livres et tous les gens que vous aimez » !

Ce n’est pas un tag, mais n’hésitez pas à répondre vous aussi (dans les commentaires si vous voulez)

Bloc Notes

* Tout d’abord, un site qui éveillera sans doute l’intérêt des amateurs de culture et de beaux magazines, surtout ceux qui sont équipés d’une tablette : Scopalto. Késako ? Un portail de magazines d’Art et de magazines culturels, qui permet la consultation ou l’achat (certains sont payants mais il y a aussi beaucoup de gratuits) de magazines, la recherche part thèmes ou auteurs, et même la veille sur vos sujets de prédilection. Sont référencées des revues connues comme Technikart, Causette, Paulette ou encore Books, mais aussi des publications plus confidentielles mais assurément à découvrir !

scopalto

* Si vous avez la chance d’être à Bordeaux le week-end prochain (moi je serai en partance pour Prague, mais je n’aurais rien contre être dans cette ville que j’aime beaucoup), ne manquez pas la douzième édition de l’Escale du livre. Au programme de cette manifestation qui se veut à la fois festival de création littéraire et salon du livre : des entretiens avec des auteurs majeurs (Erri de Luca, entre autres), des débats (« la littérature face au mal » avec Sorj Chalandon, « l’Europe des écrivains » avec entre autres Tim Parks et Camille de Toledo), une carte blanche laissée à l’auteur de bande dessinée Alfred, et plein d’autres choses encore !

escale

* Une très jolie initiative, notamment pour les Parisiens qui en ont assez de payer un prix exorbitant pour visiter les expos du moment : l’association Expo in the City (dont je vous conseille le site, une mine pour trouver des expositions à visiter)organisera le week-end de Pâques, une grande Chasse aux Trésors permettant de gagner plus de 400 places pour les plus belles expositions du moment ! Des billets pour plus de 30 expositions : Van Gogh, Bill Viola, Mapplethorpe, Cartier Bresson, Fontana, L’Orient Express, le Trésor de Naples, Star Wars, Les Impressionnistes … Tous les musées se sont réunis pour permettre à chacun un accès libre et gratuit à leurs expositions. Ce bel événement fêtera l’arrivée début mai du magazine dans les kiosques de Paris. Rendez-vous dans les parcs de Paris le week-end des 19, 20 et 21 avril pour chercher des bouquets de ballons colorés flottant dans l’air. Ils dévoileront une jolie papillote façon confiserie de Pâques, contenant le magazine Expo in the City, un lapin en Chocolat et un ticket d’Or comme dans Charlie et la Chocolaterie. TOUS les tickets sont gagnants et offrent un pass pour une exposition !

chasseautrésor

* Une initiative décalée qui m’a fait mourir de rire : la web-série humoristique et musicale « La vidéo de promotion des Voiz’Animées » ou les aventures d’un ensemble vocal Renaissance dans le monde d’internet :

* Si vous avez 5 min : Emmanuelle fait une thèse de sociologie sur la lecture de romans à la Sorbonne Nouvelle, et dans le cadre de ce travail elle cherche à faire remplir un questionnaire à un maximum de lecteurs, donc ça serait gentil de l’aider : CLIC

* Enfin, puisque je suis incapable de faire un bloc notes sans parler de Lui : j’ai la joie de vous annoncer que le prochain roman de chouchou Didier Van Cauwelaert paraîtra le 2 mai chez Albin Michel. Cela s’appelle Le Principe de Pauline. Et pour ne pas qu’on m’accuse de partialité je vous annonce que le même jour paraîtra, toujours chez Albin, le nouveau roman d’Eric-Emmanuel SchmittL’Elixir d’amour. 

le principe de pauline