Dévotion, de Patti Smith : le chemin des signes

Dévotion, de Patti Smith : le chemin des signes

L’inspiration est la qualité imprévue, la muse qui vous assaille au cœur de la nuit. La flèche vole et on n’est pas conscient d’avoir été touché, on ignore qu’une multitude de catalyseurs, étrangers les uns aux autres, nous ont clandestinement rejoint pour former un système à part, nous inoculant les vibrations d’un mal incurable — une […]

Read More…

M Train, de Patti Smith

Mon chez-moi est un bureau. L’amalgame d’un rêve. Mon chez-moi ce sont les chats, mes livres, et mon travail jamais fait. Toutes les choses disparues qui, un jour peut-être, m’appelleront. Peut-être ne pouvons-nous pas tirer de chair de la rêverie, pas plus que nous ne pouvons aller y chercher un éperon poussiéreux, mais nous pouvons […]

Read More…

21cm de plaisir avec Augustin Trapenard

J’ai bien compris un truc : il n’y a que la taille qui compte […] Rien n’est assez grand pour la littérature. Si vous n’avez pas suivi, il se trouve que je suis en froid avec Canal+, chaîne sur laquelle je n’ai pas ne serait-ce que zappé depuis le 1er septembre. Mais. Cas de conscience […]

Read More…

Just Kids, de Patti Smith

être artiste, c’est voir ce que les autres ne peuvent voir. Lorsque j’ai visité l’exposition consacrée à Robert Mapplethorpe au Grand Palais, je n’ai évidemment pas pu m’empêcher de m’offrir ce texte de Patti Smith, qui relate leurs vies. Deux enfants, tous deux nés un lundi. Deux enfants qui ont, très tôt, la vocation artistique. […]

Read More…