Désirs, Haïkus érotiques de Patrick Gillet et Nina Egée : habiter érotiquement le monde

Les rubans du vent
S’engouffrent sous sa robe
Tourbillons du tissu…

L’autre jour, je suis allée à un salon du livre organisé au Jardin des Plantes d’Orléans, et parmi les multiples tentations, j’ai jeté mon dévolu sur deux ouvrages. Je vous parlerai du deuxième dans quelque temps, mais commençons par ce recueil de haïkus érotiques. Il y avait d’ailleurs d’autres thématiques que l’érotisme, mais enfin, vous me connaissez, c’est celui-là qui a attiré mon œil…

Il s’agit d’abord d’un très bel objet artistique, imprimé sur du papier de grande qualité et assemblé à la main, ce qui le rend dès le départ très sensuel, agréable à toucher, à caresser, à sentir aussi. Quant aux textes, je les ai trouvés délicieux et délicats, autant d’instantanés de désir : le vent qui soulève une jupe, des seins qui pointent, une bretelle qui glisse, des talons qui frappent le sol, un parfum qui flotte dans l’air… c’est un monde sensuel et chargé d’érotisme que nous offre Patrick Gillet, et j’ai vraiment apprécié sa manière de regarder le monde et les femmes.

J’ai un peu moins aimé les photographies, ou plutôt je les ai diversement aimées : j’en ai trouvé certaines vraiment très poétiques et à propos, alors que d’autres m’ont laissée perplexe par leur banalité. Dans l’ensemble il y a un joli travail, mais certains clichés m’ont semblé d’une part décalés, et de l’autre un peu en-dessous du talent évident de la photographe.

Mais dans l’ensemble j’ai vraiment beaucoup apprécié ce recueil très poétique et sensuel !

Désirs. Haïkus érotiques
Patrick GILLET et Nina EGEE
Editions du petit véhicule, 2018