Fregola sarda au pesto et aux gambas

Je ne connaissais pas du tout ce type de pâtes originaire de Sardaigne et qui ont la forme de petites billes, et qui ont la particularité d’être passées au four pour être toastées, ce qui leur donne une couleur et une saveur caractéristiques. Au départ j’avais choisi de les faire alle vongole, mais mon poissonnier n’avait pas de palourdes. J’ai donc pris des crevettes, et improvisé un peu avec du pesto.

Pour deux personnes
Qu’est-ce qu’il nous faut ?

– Environ 200g de Fregolas sardes
– De quoi faire du pesto, ou du pesto déjà fait si comme moi vous en avez congelé
– 8 gambas
– Un peu d’huile d’olive

Comment on fait ?
– Commencer par préparer le pesto si ce n’est déjà fait
– Mettre les pâtes à cuire dans un gros volume d’eau bouillante le temps indiqué sur le paquet.
– Décortiquer les gambas et les faire revenir dans de l’huile d’olive. Ajouter le pesto.
– Une fois les pâtes cuites et égouttées, les remettre dans la casserole, ajouter le pesto et les gambas et bien mélanger. Répartir dans les assiettes.

Fregola sarda au pesto et aux gambas

Alors c’est très particulier, aussi bien au niveau du goût que de la texture, mais c’est vraiment une pasta qui mérite d’être plus connue. Quant à l’association pesto/gambas, c’est évidemment merveilleux !

Gourmandises21
Chez Syl

Penne alla boscaiola

Je ne me lasse pas d’explorer la cuisine italienne, comme vous pouvez le constater. Il faut dire qu’elle est tellement simple, généreuse et réconfortante, que c’est une valeur sûre, et cette semaine je vous propose un accommodement de pasta que je n’avais jamais essayé. Et je me demande bien pourquoi, d’ailleurs !

Pour deux personnes
Qu’est-ce qu’il nous faut ?

– 200g de penne
– 100g de champignons de Paris
– 2 tranches de pancetta
– 1 petit oignon
– 1 petit poireau
– un peu d’ail
– 10 cl de crème liquide entière
– Un peu de beurre
– Du sel, du poivre, un peu d’huile d’olive
– 40g de parmesan

Comment on fait ?
– Faire cuire les pâtes dans un grand volume d’eau bouillante le temps indiqué sur le paquet.
– Eplucher et ciseler l’oignon, éplucher et hacher l’ail, laver et émincer le poireau, éplucher et émincer les champignons, découper la pancetta en fines lamelles.
– Dans la poêle, faire suer les oignons dans un filet d’huile d’olive, ajouter l’ail puis le poireau. Réserver.
– Faire revenir les champignons dans un peu de beurre, et faire cuire à feu vif, jusqu’à ce que l’eau soit évaporée. Réserver.
– Faire dorer les lamelles de pancetta.
– Remettre tous les ingrédients dans la poêle, ajouter la crème et laisser réduire à feu doux, jusqu’à ce que la crème soit onctueuse. Saler, poivrer.
– Lorsque les pâtes sont cuites, les égoutter et les mélanger à la sauce.
– Dresser les pâtes dans les assiettes, ajouter le parmesan râpé, et voilà !

Penne alla boscaiola

Ce plat est merveilleusement doux et réconfortant, il parfume divinement la cuisine, et je crois qu’il va devenir un de mes incontournables !

Gourmandises21
Chez Syl

Pasta alla carbonara

Que diriez-vous, pour accueillir l’automne, d’une vraie carbonara – une vraie, c’est-à-dire pas ce que les Français appellent régulièrement mais illégalement « carbonara », à savoir des pâtes avec des lardons et de la crème fraîche. Alors pour les lardons, je plaide coupable, mais cette fois j’ai voulu faire la vraie recette, avec du guanciale que sur les conseils de l’épicière j’ai mélangé à de la pancetta (si vous ne trouvez pas de guanciale, ce qui est possible si vous n’avez pas d’épicerie italienne à proximité, vous pouvez ne mettre que de la pancetta).

Pour deux personnes
Qu’est-ce qu’il nous faut ?

− 300g de pâtes longues (j’ai pris des tagliatelles fraîches)
− Une belle tranche de guanciale
− Une belle tranche de pancetta
– 3 jaunes d’oeufs
– Du parmesan
– sel, poivre

Pasta alla carbonara

Comment on fait ?
− Porter à ébullition un grand volume d’eau. Lorsque ça boue, ajouter du gros sel et y mettre les pâtes le temps indiqué
− Couper la charcuterie, et la faire dorer dans une poêle à feu doux
− Battre les jaunes d’œufs avec le parmesan râpé et un peu d’eau de cuisson (une louche) jusqu’à ce que ce soit bien mousseux, crémeux
– Lorsque les pâtes sont cuites, les égoutter puis les mettre dans la poêle avec la charcuterie, ajouter la sauce, bien mélanger
– Répartir dans les assiettes, bien poivrer (enfin, mollo si on utilise du guanciale déjà très poivré) et ajouter à nouveau du parmesan râpé, si vous voulez
– C’est aussi crémeux que s’il y avait de la crème, mais il n’y en a pas ! Et c’est bon, on se croirait dans une trattoria romaine, c’est généreux, sensuel, un régal !

Pasta alla carbonara
Chez Syl