Je, tu, elle d'Adeline Fleury : une passion ravageuse

Je, tu, elle d’Adeline Fleury : une passion ravageuse

Elle reste la dernière sur la grève, la mer s’approche dangereusement des rochers, elle joue avec les limites, prend des risques, elle a remarqué que c’est souvent au remontant de l’eau qu’elle débusque les plus beaux spécimens, des coquilles bien rebondies, dorées, avec de belles stries. Une fois ou deux, elle avait songé à cette […]

Read More…

Le roman d’Esther, de Pauline Flepp

Lorsque mon éditeur est venu me voir en prison et m’a glissé subrepticement : « As-tu pensé à écrire votre histoire, je veux dire, à Esther et à toi ? », je me suis dit que l’humanité était décidément plus laide encore que je ne le pensais. Mais je n’ai rien laissé paraître, et j’ai répondu quelque […]

Read More…

Respire, d’Anne-Sophie Brasme

Parler par pudeur, par violence, par colère, par douleur aussi. On écrit comme on tue : ça monte depuis le ventre, et puis d’un coup ça jaillit, là, dans la gorge. Comme un cri de désespoir. Lorsque l’autre jour je vous ai parlé du dernier roman d’Anne-Sophie Brasme, beaucoup m’ont conseillé de lire son premier, Respire, qu’elle […]

Read More…

Lunes de fiel, de Roman Polanski

On devrait se séparer quand la passion culmine. Ne jamais attendre l’inévitable déclin. J’avais vu ce film il y a une vingtaine d’années. Autant dire qu’il ne m’en restait pas grand chose, sinon un sentiment de malaise et de trouble, comme c’est souvent le cas d’ailleurs avec les films de Polanski. Fiona et Nigel Dobson, […]

Read More…

Le Poison d’amour, d’Eric-Emmanuel Schmitt

On ne choisit pas en amour, on est choisi par l’amour. La passion fond sur Juliette et Roméo comme un virus contamine une population. Venue de l’extérieur, elle les infiltre, elle creuse son lit, prospère, se développe. Ils la subissent, cette passion, ils se tordent de fièvre, ils délirent, ils laissent toute la place à […]

Read More…

N’oublie pas les oiseaux, de Murielle Magellan

On tire des traits. On met des points finals. Mais ça n’est jamais tout à fait fini. On parvient rarement à réaliser cette coupure nette et propre que l’on souhaite. Parce que l’on n’est pas seul à jouer. Il y a l’autre. Qui rappelle. Qui ne veut pas se faire insulter quand même, même s’il […]

Read More…

Lettre d’une inconnue, de Stephan Zweig

Je n’ai que toi, toi qui ne m’as jamais connue et que j’ai toujours aimé. Ce texte, cela faisait longtemps que j’avais envie de le lire, à cause de l’auteur bien sûr, Zweig, qui sait si bien analyser les tourments du coeur, et puis le sujet aussi. Alors vous pensez bien que lorsque le Livre […]

Read More…

Vingt-quatre heures dans la vie d’une femme, de Stephan Zweig

Je déclarai que cette négation du fait incontestable qu’une femme, à maintes heures de sa vie, peut être livrée à des puissances mystérieuses plus fortes que sa volonté et que son intelligence, dissimulait seulement la peur de notre propre instinct, la peur du démonisme de notre nature et que beaucoup de personnes semblaient prendre plaisir […]

Read More…