Instantané : au milieu des Iris

L’iris n’est pas forcément ma fleur préférée (ce sont les pivoines). Mais je les aime tout de même beaucoup (remarquez, à part la lavande, j’aime toutes les fleurs). Alors, mardi, je suis revenue au parc floral pour profiter enfin de son jardin d’iris, cette fois fleuri et embaumant. Le parc est d’ailleurs réputé pour sa collection, labellisée collection nationale par le conservatoire des collections végétales spécialisée. Une bulle de bonheur, que l’apprentie aquarelliste botanique que je suis rêve d’être un jour capable de peindre !

Instantané : promenade au parc floral

En ce moment, je suis épuisée, et je fais tout au ralenti. Alors, mardi, à l’heure de la pause déjeuner, je suis allée faire une promenade revitalisante au Parc Floral : je me suis promenée dans les jardins de fleurs embaumantes, j’ai rendu visite aux papillons, je me suis assise un moment devant le château pour écrire, et le paon m’a fait sa parade nuptiale. C’était beau.

Je suis sortie de là revigorée, pleine d’une énergie nouvelle. Qui a duré deux jours, mais enfin, cela m’a permis de comprendre (ou plutôt de confirmer) que ma fatigue est plus psychique et émotionnelle que physique. Je manque de beauté, d’inspiration, mon taux vibratoire est assez bas parce que je manque de nourritures sensorielles, émotionnelles, tout ce qui nous fait vibrer plus haut. Je suis un peu désaccordée. Et je ne peux pas m’installer à demeure au Parc Floral. D’autant que je sais très bien ce qui provoque ces vibrations basses.

Je cherche une solution…