L'Âge de raison, de Jami Attenberg

L’Âge de raison, de Jami Attenberg

La plupart des gens que je connais passent leur temps à se réinventer. A échafauder de nouveaux projets de vie. Je le sais parce qu’ils disparaissent de mon existence dès qu’ils ont réinventé la leur. Ils ont des enfants ? On ne se voit plus. Ils partent s’installer dans une autre ville ou dans un […]

Read More…
Gypsy, de Lisa Rubin

Gypsy, de Lisa Rubin

J’ai toujours cru que nous étions maîtres de notre destin, que nous contrôlions chaque décision concernant notre avenir, que nous choisissions qui épouser, quel métier exercer, que nous étions seuls responsables des choix qui façonnent notre existence. Il existe pourtant une force bien plus puissante que notre volonté : notre inconscient. Une des séries Netflix […]

Read More…
You've got mail (vous avez un message) de Nora Ephron

You’ve got mail (vous avez un message) de Nora Ephron

The odd thing about this form of communication is that you’re more likely to talk about nothing than something. But I just want to say that all this nothing has meant more to me than so many somethings. Jeudi soir, j’avais envie d’une comédie romantique, comme cela arrive parfois, sans raison particulière, et je suis […]

Read More…
Celebrity de Woody Allen

Celebrity, de Woody Allen

One minute you’re in the lunchroom at Glenwood High and you f***ing blink and you’re 40, you blink again and you can see movies at half price on a senior citizen’s pass. Ask not for whom the bell tolls, or to put it more accurately, ask not for whom the toilet flushes. La liste des […]

Read More…
Hope de Loulou Robert

Hope, de Loulou Robert

Ce qui est génial avec New York, c’est qu’à l’instant même où on pose le pied dans cette ville, on a la sensation de la connaître depuis toujours. C’est cette vue, ces films, ces chansons, ces voix. On en rêve, pour finir ici. Quel meilleur symbole, pour ma première lecture dans mon nouvel appartement, qu’un […]

Read More…

Cafe Society, de Woody Allen

Life is a comedy written by a sadistic comedy writer. Il est enfin là, le dernier Woody Allen !!!! Dans les années 30, le jeune Bobby Dorfman décide de quitter New-York pour tenter sa chance à Hollywood ; après beaucoup d’attente, son oncle Phil, agent de stars, accepte de l’engager comme coursier, et lui présente Vonnie, son assistante, […]

Read More…

En finir avec Monica, de Candace Bushnell

Il arrivait à Pandy de ne pas savoir qui elle serait sans Monica. Puis elle se rendait compte que lorsque vous vous posez cette question, vous vous demandez en réalité qui vous seriez sans une étiquette. Et des étiquettes, on en a toutes. Mère. Épouse. Célibataire. Femme active. Mère dévouée. Mais que faisons-nous lorsque nous […]

Read More…

Happy B, Carrie !

Cette semaine, cela a fait 18 ans que la première de Sex and the City a eu lieu sur HBO. Une série qui, en fait, m’a accompagnée toute ma vie, la seule dont je possède l’intégrale en DVD et que je regarde encore à l’occasion, et que je connais pas coeur. J’ai aussi lu tous les romans […]

Read More…

New-York stories, de Martin Scorsese, Francis Ford Coppola et Woody Allen

Trois réalisateurs mythiques réunis pour un même film, triple plaisir, me suis-je dit en m’installant devant ce film au principe simple : une ville, New-York, trois histoires, proposées chacune par un des trois plus grands génies du cinéma américain. Dans Life lessons de Martin Scorsese, nous découvrons un peintre génial mais totalement inapte aux relations humaines. Un […]

Read More…

L’attrape-coeurs, de J. D. Salinger

Je me représente tous ces petits mômes qui jouent à je ne sais quoi dans le grand champ de seigle et tout. Des milliers de petits mômes et personne avec eux — je veux dire pas de grandes personnes — rien que moi. Et moi je suis planté au bord d’une saleté de falaise. Ce que j’ai […]

Read More…

City on fire, de Garth Risk Hallberg

Manhattan se révélait bâtie sur une série de collines à peine perceptibles. Tous les sept cents mètres environ, on s’élevait un peu et elle offrait alors une perspective d’intersections, une mer couleur chair. Les croisements les plus encombrés — 7e avenue et 14e rue, 6e avenue et 8e — devenaient des zones de chalandise pour les mendiants, […]

Read More…

Manhattan, de Woody Allen

Why is life worth living? It’s a very good question. Um… Well, There are certain things I guess that make it worthwhile. uh… Like what… okay… um… For me, uh… ooh… I would say… what, Groucho Marx, to name one thing… uh… um… and Wilie Mays… and um… the 2nd movement of the Jupiter Symphony… […]

Read More…

Nouvelles du New-Yorker, d’Ann Beattie

Tout le monde a ses petits arrangements, poursuit ma mère. Il n’y aurait plus de livres à lire aux enfants et bien peu à lire aux adultes si les conteurs n’étaient pas autorisés à apporter quelques embellissements. Ne me demandez pas pourquoi, mais l’autre jour, j’ai eu soudainement, vers 23h, une envie de lire des […]

Read More…

Quand Harry rencontre Sally, de Rob Reiner

Entre hommes et femmes, il ne peut pas y avoir d’amitié parce que le sexe fait toujours barrage. La période de Noël est aussi celle des comédies romantiques, et cela faisait un petit moment que j’avais envie de revoir celle-là, un modèle du genre, qui d’ailleurs comprend plusieurs scènes de Noël et de nouvel an. […]

Read More…

Husbands and Wives, de Woody Allen

See, I will always have this penchant for what I call kamikaze women. I call them kamikazes because they, you know they crash their plane, they’re self-destructive. But they crash into you, and you die along with them. Encore Woody Allen ? Oui, car je me suis donné l’objectif de tout voir/revoir. Celui-ci est l’un […]

Read More…
cité de verre

Trilogie new-yorkaise. 1, Cité de verre, de Paul Auster

C’est un faux numéro qui a tout déclenché, le téléphone sonnant trois fois au coeur de la nuit et la voix à l’autre bout demandant quelqu’un qu’il n’était pas. Bien plus tard, lorsqu’il pourrait réfléchir à ce qui lui était arrivé, il en concluerait que rien n’est réel sauf le hasard. Mais ce serait bien […]

Read More…

Everyone says I love you, de Woody Allen

Just you… just me… just the two of us… just we… just say you love me ! Dans la vie, il y a des moments où on est en panne d’inspiration, où on ne sait pas trop de quoi on a envie. Dans ces moments-là, je crois que le mieux, c’est de se raccrocher aux […]

Read More…

Anything else (la vie et tout le reste), de Woody Allen

Tu as choisi la psychanalyse plutôt que la vraie vie ? Est-ce que ça ne serait pas de l’atrophie cérébrale ? Lorsqu’on est plongé dans des abîmes de questionnements existentiels auxquels on ne trouve bien sûr pas de réponse, je crois que la meilleure des choses à faire, c’est de regarder un film de Woody […]

Read More…

Paris versus New-York, de Vahram Muratyan

C’est le livre hype du moment (pensez, il est chez Colette – mais ce n’est pas là que je l’ai acheté). Le livre qui s’arrache et dont tout le monde parle. Un livre qui ravira les citadins qui aiment Paris, qui aiment New-York, qui aiment les deux… Il s’agit en fait d’un imagier. De façon […]

Read More…