Instantané : soleil d’hiver

Un de mes plus grands plaisirs de l’hiver : un bouquet de mimosa sur mon bureau. Ce que j’aime avec le mimosa, c’est qu’il satisfait aussi bien ma vue, parce qu’il est joli avec ses petits pompons tout ébouriffés, et coloré, et que son jaune flamboyant met de la lumière (mon bureau n’est pas très lumineux, a fortiori en hiver : même lorsqu’il y a du soleil, ce qui n’est en plus pas le cas en ce moment, il n’est jamais dans l’axe), que mon odorat : de toutes les fleurs, c’est celle qui est la plus puissante olfactivement, et c’est un ravissement lorsque j’entre dans la pièce le matin. Et j’ai déjà dit combien c’était important pour moi d’avoir un environnement qui satisfait mes sens pour écrire…

A cela s’ajoute un souvenir : l’an dernier, lorsque j’écrivais la première version du Voyage sensoriel, j’avais un bouquet de mimosa à côté de moi, et d’ailleurs j’en fais mention dans le chapitre sur l’odorat. Et alors, ce parfum me transporte un an en arrière, ce moment où j’écrivais sans savoir du tout où cette histoire me conduirait. Et cela me remplit de joie…

Instantané #128 (l’effet mimosa)

C’est un plaisir éphémère, tant il est fragile et délicat, mais je ne résiste pas, une fois par an, au cœur de l’hiver, à m’offrir quelques brins, qui illuminent le bureau de leurs petits pompons jaunes comme le soleil et délicats comme une caresse. Et l’odeur, qui embaume toute la maison, transportant mon âme loin, très loin…

Instantané #14 (jaune Pantone)

13147617015_66804fbdeb_o
J’ai une grande passion pour le mimosa. J’aime l’odeur, j’aime son allure de petits pompons, j’aime même sa couleur (alors que je ne suis pas une grande adepte du jaune en général. Je n’ai d’ailleurs aucun vêtement jaune). Du coup, je m’en suis offert un bouquet la semaine dernière. Malheureusement, le problème avec le mimosa, c’est qu’il ne dure vraiment pas longtemps…

Du coup, j’en profite pour vous présenter ma dernière lubie photo : les cartes Pantone. Il s’agit de photographier des objets, ou des compositions d’objets autour du nuancier de la marque. Bon, là ce n’est pas réussi parce que dans le nuancier, il y a bien un jaune dit « mimosa », mais il n’était pas du tout de la couleur de mon mimosa. Mais enfin bon, vous voyez quand même l’idée !