En mots et en images : mars 2020

Les mots…

Patiemment se construire un nid // Slow // Giboulées // Illumination existentielle // Un souvenir tout doux et une couronne de fleurs séchées sous un globe. Nostalgie // Non, je ne peux pas, je ne peux plus // Ciboulette et escargots // Inspiration // A l’arrêt // Profiter malgré tout de la poésie de la nature et des arbres en fleurs qui annoncent l’arrivée du Printemps // Et puis de la poésie tout court // Laisser libre cours à ma créativité // Drôle d’anniversaire ! Je m’en souviendrai de mes 42 ans, sans bisous ni fleurs, mais avec quand même une bougie sur un petit gâteau // Tous confinés // La bienveillance // Accueillir tout de même le printemps // Etat de flow : écrire, créer // Lecture sur canapé : futur sport olympique ? // L’arbre à pompons jaunes sous la fenêtre (son vrai nom est « corete du Japon » mais j’aime mieux « arbre à pompons jaunes ») // Au milieu des livres // Expression et créativité // Le bonheur de réussir à valider un panier de drive // Mes pivoines

Les images…

En mots et en images : Mars 2019

Les mots…

Mars. Le mois de mon anniversaire, et surtout du printemps // Relaxation. Inspirez, soufflez, relâchez // Quelques petites graines qui commencent à germer et des projets qui prennent tout doucement forme (dans ma tête, pour l’instant) // Semer un peu de poésie (je suis très métaphores cultivatrices en ce moment // Tempête (et pour une fois pas dans mon crâne, ou pas que…) // Giboulées (et pour une fois pas dans mon cœur, ou pas que…) // Les petits oiseaux qui viennent manger sur le balcon // Le signe le plus relou du zodiaque // Remonter très loin // Druidesse et sorcière // Bleu (comme tes yeux…) // Un bouquet de tulipes blanches // Le moment de vérité qui approche // Oh, la belle journée de m*** ! On dirait presque un bouquet final ! // 41 ans, 40 roses rouges (de mes parents) // Message subliminal ? // Happy hour et cosmopolitain // Bye bye l’hiver // Je croyais qu’il n’y avait que les petits garçons en maternelle qui tiraient les couettes des filles pour attirer leur attention // Équinoxe de Printemps. Ostara // Cueillir des pâquerettes et faire un peu de sorcellerie // Fleurettes, pâquerettes. Je t’aime un peu beaucoup passionnément à la folie // La courbe de tes yeux fait le tour de mon coeur […] Et si je ne sais plus tout ce que j’ai vécu C’est que tes yeux ne m’ont pas toujours vu[e] // La lune ronde et pleine // Semer un rosier // Activité manuelle créative : mosaïque // La promenade des arbres en fleurs // Seuls avec tous // Bon, p*** Mercure, tu cesses de rétrograder ? // Messages subliminaux ? // Renoncules // Décidément, rien ne pousse // Attendre un miracle

Sur une idée originale de Moka

Les images…

En mots et en image : Mars 2018

Les mots…

Mars, mois du printemps et de mon anniversaire // Les figures du discours amoureux selon Barthes. Se sentir normal dans sa folie // J’aime // Soirée entre amis // Rires et joie // Il est où ton amoureux ? // Giboulées (dehors et dedans) // Jamais je n’ai autant écrit de ma vie // Home // Un autre titre (qui ne fait pas l’unanimité, mais passons) // Dans ma bulle // Amour et psychoses // Ecrire et aimer, (et lire), cela me suffit pour vivre // Ecrire dans mon lit grâce à mon nouvel ordinateur portable que j’aime à la folie // Obsession // 40000 mots // Comme un air de printemps avec quelques jours d’avance // Prendre soin de moi pour cette nouvelle étape // Un week-end fou // Du soleil, de la pluie et de la neige // Une inauguration pleine de (beau) monde // Une journée d’anniversaire toute douce, un petit déjeuner au Flore, les allées de Livre Paris, de belles discussions, des dizaines de messages mais surtout un, de l’aligot à gogo // Un tournoi des influenceurs // Un troisième Mazarine Book Day et un nouveau surnom, le trèfle à quatre feuilles. Espérer un grand chelem // Un joli petit restaurant à Odéon // Une nuit folle à la Coupole, du champagne, du gesticulage sur le dancefloor et s’amuser devant le photographe // Merci pour ces moments. C’était doux // Mon (roi) soleil // Des fleurs pour fêter le printemps // L’amour, roman // C’est que tu sois le couteau avec lequel je fouille en moi // Vous êtes sûrs que c’est le printemps ? // Une semaine épuisante…

moi après moisSur une idée originale de Moka

Les images…

 

En mots et en images : Mars 2017

Les mots…

Un mois qui s’annonce mouvementé // Commencer le transfert par des objets symboliques : mon manuscrit, un livre que j’ai publié, une paire de chaussures, une robe de soirée et une bouteille de champagne // Ce n’est pas que je suis superstitieuse, hein, mais tout de même // Une semaine à naviguer entre deux appartements // D. Day // ça fait du bien quand c’est terminé // Retrouver petit à petit mon quotidien // Les arbres en fleurs et la douce chaleur du printemps qui arrive // Toutes ces premières fois qui rendent la vie plus belle // Profiter du balcon. Entendre le chant des oiseaux et avoir vue sur le jardin, à la place de la rue et des voitures // Une merveilleuse journée. Des fleurs et un plateau de fromages, du soleil et plein de messages dans toutes les langues // Apprivoiser peu à peu mon nouveau décor // A l’opéra. Aïda. Sublime // Un appel venu de Portobello Road // Welcome spring // Zen, restons zen (mais c’est pas facile) // London. Standing together… // Suivre François Busnel quoi qu’il fasse (sauf à Livre Paris parce que je ne peux pas me dédoubler). Me précipiter pour découvrir America // Enjoy life with style // Un week-end intense. Paris, de belles rencontres, de beaux moments, des cocktails, des rires, Livre Paris, le Mazarine Book Day, une soirée chez Charleston, Paris by night, Le Flore, une pluie de fleurs de cerisiers, des cafés en terrasse, un petit déjeuner pour découvrir de nouvelles parutions, du champagne, des gens fascinants. Des macarons. Une valise très très lourde. Une fatigue intense. Mais un bonheur infini // Le choc des civilisations // Tout un tube de café et une bassine d’anti-cernes en intraveineuse. Ou l’inverse… // Heureusement qu’il fait beau et que je peux garder mes Aviator vissées sur mon nez // Les gens sont toqués, en fait (ce n’est pas une découverte, mais enfin, tout de même) // Du mal à revenir au pseudo-réel, même dans mon appartement tout beau // Appuyer sur la touche envoi // Ouvrir la baie vitrée et faire comme en été

Sur une idée originale de Moka

Les images…

En mots et en images : mars 2016

Les mots…

Et maintenant commence l’attente // Un temps à arcs-en-ciel // Si un prix de la digression existait, je pourrais postuler sans problèmes // Moi, je voudrais un peu plus de fantaisie // Boobs ? // La perte de temps institutionnalisée, à nouveau. Ecrire pour échapper au blablabla // Un calendrier plein d’hommes dénudés pour pouvoir mancrusher toute l’année (merci Angéla !) // Un bouquet de fleurs blanches // Lost in literature // Tempête de neige // Visioconférence // La tête comme une pastèque // Un joli colis paquet plein de goût (merci Syl) // Un loooooong week-end comme j’aime // La vie au ralenti… comme ça a du bon de ne rien faire // Une boîte aux lettres pleine de promesses (merci les gens) // Promenade du dimanche sous le soleil. Les arbres dont les fleurs s’épanouissent timidement côtoient ceux qui sont encore dans leur nudité hivernale. Et c’est beau, cette poésie du monde // Excitée comme une puce // Happy Birthday to who ? To me ! Plein de messages gentils, ça fait plaisir // Girls just want to have fun // A nous deux, Paris // Un week-end mémorable qui restera dans les annales // Un déjeuner avec des filles chouettes // Un Mazarine BookDay épuisant mais exaltant, plein de belles découvertes et de coups de coeur, et la jolie idée que peut-être bientôt un de « mes » auteurs publiera son texte. Et puis l’Alcazar, un endroit qui ressemble au paradis sur terre. Luxe et volupté (pour le calme, il faudra revenir) // Une soirée d’anthologie, rires, convives agités, mojitos et cosmopolitans, selfies et décalages // Un petit bonnet qui était bien snob et avait décidé de rester au Flore, mais que j’ai finalement retrouvé : mais qu’a-t-il fait toute la nuit ? // Une chambre d’hôtel sur le boulevard Saint-Germain, my beloved // Un dimanche parisien à flâner // New-Yorker et exercices d’écriture sur la table des Deux-Magots // Welcome, spring // Épuisée mais heureuse // J’aime quand ma vie est comme ça. Dommage qu’il faille revenir au quotidien… // Plus dure sera la chute. L’horreur à nouveau. J’ai mal au monde // Perdue et perplexe. Devoir me poser des questions auxquelles je n’ai pas vraiment de réponse claire. Qu’est-ce que je veux vraiment ? I am nothing but literature // Where’s my mind ? 

moi après moisSur une idée de Moka

Les images

Mars 2016

My March 2015

En mots…

Mars… la douceur des moments en famille. Tenir un bébé dans ses bras // La route du retour. Home sweet home et une boîte aux lettres pleine de promesses // Des chaussettes à paillettes et mes magazines préférés // Ceci n’est pas un livre // La dame aux camélias // Sympathy for The Devil // Plan de bataille // Giboulées météorologiques et mentales // Le premier jour du reste de ta vie // Parisienne // This is where I belong. This is where I must be // Retour en Enfer // Le scandale de l’année ? // Agacement et autres petites contrariétés // On devrait songer à taxer la bêtise. Mais certains risqueraient de payer très cher sans en avoir les moyens // Combat de coqs // Savourer l’arrivée du week-end. Farniente, lecture et autres choses délectables // Une coïncidence ? // Inadaptation // Revenir en arrière et faire d’autres choix. Un autre choix. Si seulement c’était possible… // Un an de plus // Je crois vraiment que c’est un burn-out, en fait… // Enfin le salon du livre. Du champagne, des petits fours, des sourires, des fous rires, des rencontres, des retrouvailles, des bisous, un selfie, encore du champagne, des loupés, mais de beaux souvenirs. Et puis des livres, encore des rencontres, encore des livres, encore des bisous et plein de jolies choses // This is where I belong. This is where I must be // Lassata, sed non satiata // Printemps // Je ne veux plus de ce grand écart constant // Caroline, ses rubans bleus, Didier et le lit king size. Cela ferait une jolie histoire, non ? // Tiens, je pourrais leur envoyer ça, à VSD… // Gueule de bois. Pays de merde… // Exhausted. Et pas seulement physiquement // J’adore les cadeaux de presse qui arrivent par surprise dans ma boîte aux lettres // Les cons, ça ose vraiment tout // Nous sommes sur le Titanic. Pendant qu’il coule et puisque nous n’y pouvons rien, buvons, dansons, vivons, faisons l’amour (avant de nous dire adieu) // Pause // Ecrire, malgré tout // Et écouter en boucle Elton John // A mon corps défendant. I’d prefer not to // Ce n’est pas mon problème, c’est le tien // que tu es ici, que la vie existe, et l’identité. Que le prodigieux spectacle continue et que tu peux y apporter ta rime

moi après moisSur une idée originale de Moka

En images…

Mars15

My March 2014

En mots…

Mars, le mois de la (re)naissance // Recevoir mon accréditation pour le salon du livre, et réserver mon hôtel dans la foulée : rien ne m’arrêtera plus // Home // Giboulées // Les hommes sont bizarres, quand même, parfois // Mais je les aime trop pour n’en choisir qu’un seul // Un peu de printemps dans ma maison. Des fleurs, et encore des fleurs // Une journée parfaite. Paris, un temps splendide, une magnifique balade en musique, des trains à l’heure, une Grande Librairie passionnante, des macarons : que demander de plus que cette impression, parfois, de flotter sur un nuage ? // Le sentiment que l’univers conspire pour me faire faire certaines choses. Une London Box. Alors que justement, London m’obsède un peu en ce moment. Lie back and think of England (oui, je sais, cette expression est lourdement connotée sexuellement) // Procrastination est mon nom // Cocooning // Un rêve en anglais // Un soleil qui me donne envie de conquérir le monde (et pas du tout de revenir bosser) // Musique ! // Consilio et prudentia // Le plus beau spectacle de l’année : les arbres en fleurs // Et puis le mimosa, à l’odeur si envoûtante et à la couleur ensoleillée // when the sun shines down on love // Sacrilège. Scandale. Hérésie. Mais étrangement troublant, pourtant… // Dilemme // Et c’est ainsi que les fictions naissent… // 36 ans (mais je ne les fais pas !), ça se fête. Champagne ? // Il y a des jours comme ça où heureusement que je suis de bonne composition et que je ne me formalise pas trop… // L’avantage avec les gens complètement givrés, c’est qu’ils vous donnent l’impression d’être normal // Certaines conversations qui mériteraient d’être enregistrées pour la postérité // Certains mails aussi // Lorsque mes personnages se rebellent (heureusement que je n’ai pas une âme de tyran !) // Officiellement, c’est enfin le printemps. Qui commence par un week-end qui débute dès le mercredi à midi, sous le soleil. Puis direction mon aimée : Paris // Un temps magnifique, profiter à fond de mes deux jours dans la capitale. Visiter une exposition, me poser en terrasse et prendre un coup de soleil. Et puis, l’événement de l’année : le salon du livre. De beaux moments, de belles rencontres, du champagne, une opportunité à saisir et qui je l’espère se concrétisera. Même la SNCF a fourni un effort surhumain pour s’adapter à la perfection du moment et faire partir mon train à l’heure (contrairement aux autres) // Décidément, les signes sont au bord de l’émeute. Je crois que j’ai compris, ça va, merci // De plus en plus de mal à faire le grand écart // Coup de sang. Claquer la porte qui n’y était pour rien // Alea, jacta est //

Moi, après mois - Au milieu des livres...By Moka

En images…

(oui, ce mois-ci il y a deux boards, parce qu’il y avait trop de photos pour un seul…)

Mars14

Mars141