Invitation à un voyage géographique

Au mois de juin, comme c’est bientôt l’été, je vous invite à un voyage géographique, c’est-à-dire que nous n’allons pas seulement voyager à l’intérieur de nous, vers nous, mais nous allons organiser une petite escapade en solo de quelques jours, afin de nous retrouver nous-même, loin du quotidien qui souvent nous éteint.

C’est une activité que jusqu’à la pandémie je menais avec entrain tous les mois de juillet, et occasionnellement à d’autres moments, vous pouvez retrouver ça dans la section « Elle voyage« . Cela va faire trois ans que je ne suis pas partie, et il n’est pas certain que je le fasse encore cette année. Ce qui est sûr, c’est que je ne partirai pas à l’étranger (je rêve d’Italie mais ils sont encore beaucoup trop stricts sur le masque), et en France je manque un peu d’inspiration pour le moment, on verra si quelque chose se dégage d’ici la fin du mois.

Mais c’est vraiment quelque chose qu’en temps normal j’aime énormément, qui me permet de me repositionner, de me réaligner, de retrouver l’inspiration, et de me faire plaisir. Et dans ce livret, je vous propose, grâce à mes expériences, de vous accompagner dans l’organisation de votre propre escapade en compagnie de vous-même !

Comme il est un peu plus court que les autres et que l’été arrive, l’occasion idéale de prendre du temps pour vous, je vous le propose à prix mini, et les précédents voyages sont aussi en promotion afin de vous permettre de choisir plusieurs expériences, avant je pense une refonte de mes offres à la rentrée (je ne sais pas encore comment). Il n’y aura donc pas de nouvelle destination en juillet et en août !

Bon(s) voyage(s) !

Slasheuse

Il y a quelque temps, j’écoutais un podcast et le sujet du jour était les slasheur. A savoir les gens qui ont plusieurs métiers en même temps. C’est légèrement différent des gens qui cumulent plusieurs jobs alimentaires pour joindre les deux bouts : là il s’agit vraiment d’être à la fois plusieurs choses, parce qu’une seule activité nous ferait périr d’ennui. Je dis « nous », parce que lorsque j’ai écouté l’épisode, je me suis tout de suite dit que c’était ce que je voulais pour moi, avant de me rendre compte qu’en réalité je le faisais déjà.

Peut-être que certains se souviennent de Jarod, Le Caméléon ? Un jour médecin, le lendemain pilote de ligne ? Bon et bien moi, je voulais être Jarod.

De fait, je n’ai jamais fait une seule chose en même temps. J’ai fait hypokhâgne et khâgne parce que je voulais pouvoir continuer à étudier plein de disciplines différentes. Dès mon concours en poche, j’ai commencé ma thèse. Dès ma thèse achevée, j’ai ouvert mon blog (que j’ai toujours considéré comme une véritable activité professionnelle). Aujourd’hui le Voyage poétique, qui, aujourd’hui, ne propose que les livrets, mais mes idées d’activités pour le développer sont très nombreuses et variées, pour le jour où ça sera enfin mon activité principale.

Je ne suis pas capable de faire une seule chose, cela ne me « nourrit » pas assez intellectuellement, j’ai besoin de challenges, de projets, d’aventure. Sinon, je m’ennuie, et mon job principal actuel me fait mourir d’ennui, cela ne m’a jamais motivée et là en plus j’en ai fait le tour. Alors slasher, d’une activité à une autre, même si cela demande beaucoup d’organisation, c’est vraiment l’idéal pour moi.

Parce que j’ai plus d’une corde à ma lyre, alors je ne peux pas me contenter de jouer indéfiniment la même note. Ou, autre métaphore : je veux des fleurs de plein de couleurs dans mon jardin.

Invitation à un voyage astrologique

Et voilà, j’ai le plaisir de vous présenter le petit dernier des livrets d’activités poétiques : l’Invitation à un voyage astrologique !

Ce n’est pas un cours d’astrologie, mais plus modestement un voyage vers soi en utilisant une carte particulière : votre carte du ciel.

Ce n’est pas un cours d’astrologie parce que ce serait un travail énorme, et que même si j’ai suivi une formation, j’en serais bien incapable pour le moment. Par contre, je me suis rendu compte, en suivant mes cours, que même une première approche, assez simple, pouvait déjà nous en apprendre beaucoup sur nos énergies, notre lumière et nos ombres, et la manière dont elles agissent entre elles, et c’est ça que j’ai eu envie de vous transmettre.

Comme d’habitude, ce livret contient des questions d’introspection et de journaling guidé, des activités littéraires, et des propositions de pages artistiques.

J’espère qu’il vous plaira !

L’escale poétique

Je viens de me rendre compte que je ne vous avais pas parlé de l’un de mes projets liés au Voyage Poétique : une infolettre, que j’ai baptisée « l’escale poétique ». En réalité, cela faisait très longtemps que j’avais envie de créer une infolettre parce que je trouve que c’est un exercice d’écriture intéressant, et dans mon « carnet de projets » (je n’en ai jamais parlé de celui-là, ça me donne une idée) il y a une double page de recherches sur le sujet qui date de mars 2019. Et ce qui m’amuse, c’est que le nom est déjà là : j’avais envisagé « happyculture », « s’émerveiller », « la vie poétique » ou en encore « bulle de poésie ». Pour rester dans le thème du voyage, j’ai finalement opté pour « l’escale poétique ».

A la base, je l’envisageais comme un prolongement du blog, pour mettre en avant la joie, la beauté, la poésie, tout ce qui m’avait inspirée durant la semaine, mais aussi proposer des réflexions plus philosophiques et existentielles sur des sujets comme l’intuition, les rêves, la méditation, le féminin sacré, l’astrologie, avec éventuellement des pistes de lecture, tout cela le dimanche matin, pour le petit déjeuner. Finalement, j’ai fini par proposer ce type de contenu directement sur le blog, mais l’idée de la newsletter restait. Elle s’est naturellement imposée lorsque j’ai commencé à concrètement travailler sur le Voyage poétique.

Finalement, l’escale poétique, c’est une dose mensuelle (un dimanche matin par mois) de poésie et de créativité : j’y parle de la destination du livret d’activités poétiques du mois et je fais découvrir une des activités ; je raconte ce qui m’a émerveillée ou fait réfléchir, ce qui m’inspire ; je donne quelques idées artistiques, challenges ou bricolages ; enfin je propose de méditer sur une carte de l’Oracle des poètes !

J’aime vraiment beaucoup cet exercice d’écriture ! Alors évidemment, la deuxième a été envoyée hier donc je m’y prends un peu tard pour vous en parler ici, mais si vous vous inscrivez maintenant, vous ne louperez pas la prochaine ! C’est ici : l’escale poétique !

Instantané : Invitation à un voyage introspectif

L’heure est venue de vous dévoiler le deuxième de mes livrets d’activités poétiques : Invitation à un voyage introspectif. En fait, je vous l’avais teasé il y a bien longtemps (il y a un an, mais j’ai l’impression que c’était il y a une éternité), dans cet article sur la métaphore du bateau.

Il s’agit du plus complet des livrets : un voyage transformatif, créatif et introspectif, à la rencontre de vous-même, et de votre vraie place. Il sera transformatif parce qu’en prenant conscience de certaines choses, vous ne serez peut-être plus la même personne, après ce voyage. Et il sera créatif, d’abord parce que nous allons créer, écrire, peindre, dessiner, coller, et ensuite parce que vous allez pouvoir vous créer une nouvelle réalité.

Dans les chapitres de ce livret, nous allons donc travailler un à un tous les aspects de la métaphore du bateau, telle qu’elle est pratiquée par la psychologie positive, auxquels nous ajouterons deux éléments : la mer, le gouvernail, la destination, les fuites, les voiles, la boussole, la météo, les autres bateaux, la carte de navigation, et le capitaine. En tout plus de 50 pages d’explications et de propositions d’activités créatives pour mieux vous connaître !

Alors, ça vous dit ?

Là, tout n’est qu’ordre et beauté, Luxe, calme et volupté.

C’est amusant et curieux : alors même que très probablement tout repose sur ce poème (en tout cas, en grande partie) (je finis par me demander si je n’ai pas été Baudelaire, dans une autre vie), non seulement je ne l’ai pas intégré à l’oracle des poètes (sinon, je peux faire un « oracle de Baudelaire »), mais je ne l’ai même jamais partagé ici. Alors, comme cette semaine est importante, ce mois, cette année, le premier instant poétique de 2022 sera consacré à l’ « Invitation au voyage », qui est tout un programme :

Mon enfant, ma sœur,
Songe à la douceur
D’aller là-bas vivre ensemble !
Aimer à loisir,
Aimer et mourir
Au pays qui te ressemble !
Les soleils mouillés
De ces ciels brouillés
Pour mon esprit ont les charmes
Si mystérieux
De tes traîtres yeux,
Brillant à travers leurs larmes.

Là, tout n’est qu’ordre et beauté,
Luxe, calme et volupté.

Des meubles luisants,
Polis par les ans,
Décoreraient notre chambre ;
Les plus rares fleurs
Mêlant leurs odeurs
Aux vagues senteurs de l’ambre,
Les riches plafonds,
Les miroirs profonds,
La splendeur orientale,
Tout y parlerait
À l’âme en secret
Sa douce langue natale
.

Là, tout n’est qu’ordre et beauté,
Luxe, calme et volupté.

Vois sur ces canaux
Dormir ces vaisseaux
Dont l’humeur est vagabonde ;
C’est pour assouvir
Ton moindre désir
Qu’ils viennent du bout du monde.
– Les soleils couchants
Revêtent les champs,
Les canaux, la ville entière,
D’hyacinthe et d’or ;
Le monde s’endort
Dans une chaude lumière.

Là, tout n’est qu’ordre et beauté,
Luxe, calme et volupté.

Charles Baudelaire, Les Fleurs du mal (1857)

Invitation à un voyage sensoriel : concours

Et si je vous en offrais un exemplaire, de ce livret d’activités poétiques sur les cinq sens ? Banco !

Pour participer au concours, c’est simple : il vous suffit de me dire en commentaire le sens qui est pour vous le plus important, celui qui vous procure le plus de plaisir. N’oubliez pas de me laisser une adresse email valide pour que je puisse vous l’envoyer directement.

Et si vous aviez la gentillesse de partager ce concours autour de vous, afin de faire connaître mon travail, ça ne vous apportera pas de chance supplémentaire (c’est complexe à gérer) mais je vous en serai très très reconnaissante !

Vous avez jusqu’au dimanche 30 janvier à 10h !

Bonne chance