Emmanuel Carrère, faire effraction dans le réel (sous la direction de Laurent Demanze et Dominique Rabaté) : le monde en questions

Emmanuel Carrère, faire effraction dans le réel (sous la direction de Laurent Demanze et Dominique Rabaté) : le monde en questions

Une basse continue se fait entendre depuis les débuts dans les années 1980 : une façon de ne pas se contenter de la réalité, d’en attendre — avec effroi parfois — une puissance de révélation, voire d’effraction pour reprendre un mot que l’écrivain utilise dans la quatrième de couverture d’Un roman russe. Il y note : « J’ai […]

Read More…
Je m'appelle Lucy Barton, d'Elizabeth Strout

Je m’appelle Lucy Barton, d’Elizabeth Strout

Et je pensais : moi aussi, un jour, j’écrirai et les gens ne se sentiront plus aussi seuls ! (C’était mon secret. Quand j’ai rencontré mon mari, je ne lui en ai pas parlé tout de suite. Je n’arrivais pas à me prendre au sérieux. Sauf que, pour moi, c’était une affaire sérieuse. En secret, […]

Read More…

Du réel, de la fiction, et autres concepts éculés

On glose beaucoup, en cette rentrée littéraire, sur les rapports entre le réel et la fiction. Certains se plaignent que les auteurs ne savent plus inventer d’histoires et se contentent de reprendre des histoires vraies, la leur (autofiction) ou celle de quelqu’un d’autre (exofiction),  alors que dans le même temps les libraires se lamentent de ce que […]

Read More…
Douleur exquise

Sophie Calle, fictions de l’intime à Beaubourg

Non, Beaubourg ne propose pas une nouvelle rétrospective à Sophie Calle. Mais l’autre jour, profitant de ma découverte du nouvel accrochage des collections d’art moderne, j’ai pris le temps de musarder un peu à l’étage art contemporain, et notamment dans l’exposition « Une histoire. Art, architecture et design des années 1980 à nos jours » (visible […]

Read More…
La Septième fonction du langage

La septième fonction du langage, de Laurent Binet

Mais ce collège de France, qu’est-ce que c’est ? Fondé par François Ier, d’accord, il a lu ça à l’entrée. Et ensuite ? Des cours ouverts à tout le monde qui n’intéressent que les chômeurs gauchistes, des retraités, des illuminés ou des profs qui fument la pipe ; des matières improbables dont il n’a jamais […]

Read More…
D'après une histoire vraie

D’après une histoire vraie, de Delphine de Vigan

Tu sais, la fiction, l’autofiction, l’autobiographie, pour moi, ce n’est jamais un parti-pris, une revendication, ni même une intention. C’est éventuellement un résultat. En fait, je crois que je ne perçois pas les frontières de manière aussi claire. Mes livres de fiction sont tout aussi personnels, intimes, que les autres. On a parfois besoin du […]

Read More…

La Vénus à la fourrure, de Roman Polanski

Rien de plus sensuel que la douleur, rien de plus excitant que l’avilissement. Je ne connais pas tous les films de Polanski, mais ceux que j’ai vus m’ont la plupart du temps assurément troublée et intéressée, et j’étais du coup assez curieuse de découvrir sa dernière oeuvre. Quant au roman éponyme de Leopold von Sacher-Masoch (auteur […]

Read More…

Invisible, de Paul Auster

C’est au printemps 1967 que je lui ai serré la main pour la première fois. J’étais alors étudiant en deuxième année à Columbia, gamin ignorant affamé de livres et pétri de la conviction (ou de l’illusion) que je deviendrais un jour assez bon pour me dire poète et, parce que je lisais de la poésie, […]

Read More…

Le goût du mensonge, de Sara Powers

  Depuis qu’ils sont mariés, ils passent souvent la soirée du vendredi sur la terrasse qui penche dangereusement vers la rue. Ils s’enfoncent dans de larges chaises en bois qu’on dirait prêtes à dégringoler les escaliers et boivent des bières fraîches pendant que la brise odorante du Texas apporte la nuit. Ce soir, ils disent […]

Read More…