Éparse, de Lisa Balavoine

Éparse, de Lisa Balavoine

Il serait question d’aimer, il serait question de raconter. C’est ce qui se fait de nos jours, raconter. Mettre en mots. Encrer. Déverser. La sueur, la moelle, le sang. Le beau comme le sale. Ce qui brûle là, au-dedans. Le vivant. Des histoires de rien, brodées de petits motifs, ajustées aux entournures, un peu lâches […]

Read More…
Au nom des nuits profondes, de Dorothée Werner

Au nom des nuits profondes, de Dorothée Werner

Comme ta mère et avant elle sa propre mère, comme toute la lignée des femmes avant toi, tu avais intégré ton infériorité intrinsèque, ta fragilité organique, ton inaptitude à prétendre plus. Depuis que tu tenais debout, tu connaissais la loi immuable : les garçons courent en hurlant de rire, cassent leurs jouets et disent des […]

Read More…
Ecoute-moi bien de Nathalie Rykiel

Ecoute-moi bien, de Nathalie Rykiel

Être une icône, être une légende, être une pionnière, Être une couturière qui marquera l’époque, Être une femme libre, engagée, généreuse, un symbole pour des générations de femmes, Être une amie précieuse et fidèle Être sœur aînée et chef de clan, Être la meilleure des grands-mères… Être ma mère. J’aimais énormément Sonia Rykiel, que j’avais […]

Read More…

Moura, la mémoire incendiée d’Alexandra Lapierre

Elle a vécu mille vies. Elle a porté mille noms. Elle fut Maria Ignatievna Zakrevskaïa pour les uns, madame Benckendorff pour les autres, la baronne Budberg pour la plupart. Quant aux diminutifs dont ses proches la gratifièrent, elle les collectionna : Marydear pour sa gouvernante irlandaise ; Mourochka pour sa mère d’origine polonaise ; Marie […]

Read More…
La Pasionaria

La Pasionaria, de Michèle Gazier et Bernard Ciccolini

Marx, c’est une fenêtre dans ma vie… la seule je crois, avec Victor Hugo… Je dois avouer, non sans honte d’ailleurs, qu’avant d’ouvrir cette BD, dernière parue dans la collection « Grands destins de femme », je n’avais jamais entendu parler de Dolorès Ibárriri, dite La Pasionaria, héroïne de la guerre d’Espagne. Il faut dire que mes […]

Read More…
Monologues du vagin

Les Monologues du vagin, d’Eve Ensler

Les vagins sont beaux. Notre haine de nous-même n’est que la forme intériorisée de la répression et de la haine de la culture patriarcale. Il y a une dizaine d’années, j’avais vu cette pièce au théâtre, et elle m’avait fait une très forte impression, à tel point que j’avais essayé de me procurer le texte. […]

Read More…

Un monde flamboyant, de Siri Hustvedt

Dans sa lettre, Harriet Burden revendique la responsabilité de la création des œuvres qui ont été présentées lors de trois expositions personnelles à New-York : L’Histoire de l’art occidental d’Anton Tish, Les Chambres de suffocation de Phineas Q. Eldridge et, plus récemment, Au-dessous, de l’artiste connu sous le nom de Rune. Le motif qu’elle donne est […]

Read More…

Une Chambre à soi, de Virginia Woolf

Il est indispensable qu’une femme possède quelque argent et une chambre à soi si elle veut écrire une oeuvre de fiction. C’est au moins la dixième fois que je lis ce petit essai, oeuvre fondatrice des Feminine Studies et qui, loin de se réduire à un argumentaire féministe, adopte un point de vue particulièrement intéressant et profond […]

Read More…

Bad girl – classes de littérature, de Nancy Huston

Toi, c’est toi, Dorrit. Celle qui écrit. Toi à tous les âges, et même avant d’avoir un âge, avant d’écrire, avant d’être un soi. Celle qui écrit et donc aussi, parfois, on espère, celui/celle qui lit. Un personnage. C’est l’histoire d’une tentation irrépressible. Nancy Huston à la Grande Librairie, parlant d’un texte que j’avais vaguement […]

Read More…

Avoir un corps, de Brigitte Giraud

Au commencement, je ne sais pas que j’ai un corps. Que mon corps et moi on ne se quittera jamais. Je ne sais pas que je suis une fille et je ne vois pas le rapport entre les deux. Ce roman, c’est l’histoire d’une femme à travers le prisme du corps. Avoir un corps, et […]

Read More…

Pas assez pour faire une femme, de Jeanne Benameur

Je n’arrive pas à me sentir femme. Je ne sais pas pourquoi. Rien à faire. Même si on a fait l’amour. Je ne comprends pas pourquoi. Comme j’ai un esprit de contradiction fort développé, souvent, lorsqu’un roman a été lu par à peu près toute la blogosphère, je n’ai moi-même plus très envie de le […]

Read More…

Instinct primaire, de Pia Petersen

Depuis mon enfance, on m’a raconté qu’une femme doit désirer se marier, elle doit vouloir des enfants et si ce n’est pas le cas, elle n’est pas normale, une vraie femme cherche l’homme avec qui construire le nid, un homme prêt à s’engager jusqu’au bout, ce bout étant la construction de la famille et accessoirement, […]

Read More…

Girl power !

En cette saison, les tags, comme les feuilles mortes, se ramassent à la pelle, et cette semaine c’est Asphodèle, que je remercie, qui m’a soumis ce petit questionnaire… 1) Raconte-moi ton futur projet, celui qui te tient à cœur et que tu souhaites réaliser dans un avenir assez proche  Trouver un travail qui soit plus […]

Read More…

La Bible au féminin * – Sarah, de Marek Halter

Longtemps, pour moi, le cycle des saisons a tourné sur lui-même sans laisser de trace. Un jour suivait un autre, mon corps n’en portait pas la marque. Cela a duré des années et des années. Je ne m’appelais pas encore Sarah, mais Saraï. On disait de moi que j’étais la plus belle des femmes. D’une […]

Read More…

La Fréquentation des à-pics, de Catherine Charrier

Ce sont des histoires de femmes et de filles qui cheminent au bord du précipice. Parfois, elles le voient et il leur vient un brin de vertige, mais, la plupart du temps, elles l’ignorent. Elles se tiennent là comme si de rien n’était. La falaise est escarpée, mais sous leurs pieds la terre est ferme, […]

Read More…

The Hours, de Stephen Daldry

  Mrs Dalloway said she would buy the flowers herself. Je tiens Mrs Dalloway pour l’un des plus grands romans non seulement du XXème siècle, mais de toute l’histoire de la littérature. C’est un roman que j’ai eu la chance d’étudier en littérature comparée lorsque je passais l’agrégation, et avec qui j’ai tissé un lien intime. Pour […]

Read More…

L’Évangile profane, de la comtesse de Tramar

  Nouvelle curiosité : ce petit ouvrage, qui date de 1905, et qui est orné de magnifiques planches en couleur ainsi que de nombreuses illustrations en noir et blanc. Inutile de vous dire que j’y tiens beaucoup. Il s’agit en fait d’une histoire de la parure féminine (costume, bijoux, coiffure, cosmétiques, parfums) et c’est bien […]

Read More…

Infrarouge, de Nancy Huston

  ça leur fait mal, aux hommes, pourtant maîtres du monde, de ne pouvoir maîtriser une partie si cruciale de leur anatomie ; ça les énerve qu’elle puisse se mettre au garde-à-vous alors qu’ils ne lui ont rien demandé, ou refuser d’esquisser le moindre mouvement quand ils en ont le plus urgemment besoin. D’où leur […]

Read More…

Rue des dames, de Isabelle Marsay

  Ça, c’était l’idéal : celui d’une micro-société fondée sur un désir de partage, d’allégresse, dans un monde de plus en plus individualiste et déshumanisé. Ça, c’était le projet global, l’utopique chantier dont Juliette était l’architecte. Ça, c’était durant la visite, avant l’emménagement. Avant la pendaison de crémaillère. Avant la fameuse rencontre. Et tous ses enchaînements imprévus. […]

Read More…