En mots et en images : juillet 2022

Les mots…

Le fameux carton // Les premières dédicaces // Un bonheur ne vient jamais seul ? // C’est aussi de la Grande magie // Repos // La fête foraine de l’angoisse // Et j’avais raison // Deux pas en avant, un pas en arrière : on avance, mais pas vite // Allez, vacances : jacuzzi, plage, farniente, pique-nique, gourmandises, paddle, apéro… recharger les batteries pour l’année qui arrive !

Les images…

Pause estivale

Les premiers mois de l’année ont été assez intenses pour moi, pleins de challenges avec notamment la création du Voyage Poétique (à qui à l’heure où je vous écris je n’ai toujours pas décidé quelle nouvelle direction donner parce que j’ai plein d’idées mais je reste les mains liées par mon travail alimentaire, qui demeure un gros boulet à ma cheville) et la publication de L’Aimante. Le retour à la grande magie de l’écriture qui fait que je ne suis pas capable de rester cinq minutes tranquille sans qu’une idée ne surgisse. Et autre chose aussi, qui vient de se produire. Une jolie chose, mais qui là aussi me bouscule un peu.

Les prochains mois vont être tout aussi intenses : la publication de Salomé et d’un petit texte surprise en fin d’année, ce que je veux faire avec le Voyage Poétique, la jolie chose…

Entre les deux, une pause s’impose : pour me recentrer, me ressourcer, réfléchir, découvrir. Ecrire bien sûr. De l’eau fraîche, des coquillages, du paddle, des apéros. Je vais vous laisser jusqu’après le 15 août normalement (il y aura juste le « en mots et en images » de juillet et sans doute un ou deux instantanés improvisés, et je reste évidemment sur Instagram), et je vous souhaite un très bel été, et une bonne lecture de L’Aimante à ceux qui prévoient de le découvrir pendant les vacances !

Instantané : rouge comme une tomate

Il y a toujours beaucoup de joie, et de fierté, lorsque la première tomate cerise de l’année est enfin mûre, rouge et brillante. La cueillir, et la manger comme ça, toute chaude et gorgée de soleil : un goût inimitable, celui de ce que l’on a fait pousser soi-même. Chaque année, je suis ravie par cette magie, et je me sens comme la déesse de la fertilité !

En mots et en images : juin 2022

Les Mots…

Les derniers jours // Excitée comme une puce sous amphétamines // Le temps retrouvé // Je suis écrivain // Les plaisirs de l’été // Tant de choses à découvrir // Trailer // Une fenêtre qui s’ouvre enfin // Pleinement dans mon alignement // Que ma joie demeure // Faire ce pour quoi je suis faite // L’odeur du chèvrefeuille // Dès potron-minet // Soulagement // Le Jour J. Le premier jour du reste de ma vie // Lâcher-prise // Qué calor // Toutes les premières fois // S’abandonner à la grande magie // Après la pluie // Ô les beaux jours // Mon précieux // Welcome summer // Repos et introspection des couches profondes // Ecrire, écrire, écrire…

Les images…

En mots et en images : septembre 2021

Les mots…

Le jour le plus long (d’ennui) // Entendre sa voix // Entre deux rives // Un projet qui prend forme, et un autre aussi // La promenade du dimanche // Essayer de prendre le rythme // Le voir partout // Profiter encore un peu de l’été // Les fleurs du vendredi // La lenteur // Un temps à arc-en-ciel // Au bord de l’eau et du soleil Une nouvelle pensionnaire // Les dernières petites tomates ? // La prochaine escapade // L’odeur de la pluie // Aux couleurs de l’automne // Trouver un bizarre équilibre // Colloque et érotisme // Le jardin des cinq sens // Encore un peu de soleil // Cette période de l’année où les gens en robes d’été croisent les gens en doudoune // Orgasme gustatif // Un cadeau venu (littéralement) du Ciel…

Les images…

En mots et en images : août 2021

Les mots…

Entre deux averses // Le jour des huîtres // Jolies promenades // L’inspiration des bateaux et un safari photo maritime // Les glaces sur la jetée et la beauté sauvage du Cap-Ferret // Dire aurevoir // Le début d’une collection de machines à écrire // Poésie du soir // La possibilité d’une île // Enfin le beau temps, la chaleur, se plonger dans l’océan // Et ces couleurs // La chasse aux coquillages et aux galets en forme de cœur // Le jour des huîtres, bis // La magie des couchers de soleil // Les champs de tournesols // Jacuzzi et soirées entre amis // La tradition et le plateau de fruits de mer du 15 août // A la maison // Batteries à plat // Vénus et la Pleine Lune // Astrologue // Mort subite (de mon ordinateur) // C’est bien, c’est plus rapide // Sortir la tête // Emerveillement // Plus précieux que l’air que je respire // Le dernier jour de liberté.

Les images

Les choses de l’été

Une coupure salutaire, prévue pour me ressourcer et nettoyer la fatigue. La météo n’a pas été très coopérative : il n’y a eu que peu de baignades, seulement deux séances de paddle, quelques-unes de jacuzzi. Mais des promenades, du farniente, des apéros et des huîtres. Je ne suis pas sûre que cela suffise : je fonctionne à l’énergie solaire et mes batteries sont loin d’être suffisamment chargées pour commencer une année qui s’annonçait déjà compliquée. Bon, on verra.

Quelques favoris de l’été, pourtant, ce qui rend heureux, met en joie, fait vibrer plus haut :

– Lorsque j’ai changé de téléphone en avril, j’avais gardé l’ancien pour un projet bien particulier, celui de faire des photographies dans l’eau. J’ai donc acheté une pochette étanche et j’ai pu m’amuser un peu avec, mais l’idée était vraiment de m’en servir lors des balades en paddle, ce que j’ai peu fait comme je le disais. Néanmoins je suis contente de mes essais. J’ai aussi fait quelques clichés dans le jacuzzi.

– Deux séries que j’ai découvertes lors d’après-midi pluvieux : Sex/Life dans lequel une femme, mariée, mère et a priori heureuse, se prend à regretter la vie sexuelle débridée de sa jeunesse et se demande si elle peut avoir tout ou si elle doit choisir ; cette série très hot m’a vraiment beaucoup intéressée et interrogée. La deuxième Atiye est un peu plus ancienne, et je me demande pourquoi Netflix ne me l’avait pas suggérée avant : dans cette histoire qui se déroule en Turquie, une jeune femme peintre découvre que le symbole mystérieux qu’elle dessine depuis qu’elle est enfant est aussi inscrit sur les parois d’un site archéologique qu’on vient de mettre au jour ; c’est très mystique et il y est question d’amour qui sauve le monde, vous pensez s j’ai accroché !

– Je suis toujours aussi fan des artisans qu’on trouve sur les marchés locaux : je me sis acheté deux paniers pour faire des cache-pots, plusieurs bijoux (à la même créatrice que d’habitude à Andernos, mais aussi à une autre pour laquelle j’ai eu le coup de foudre à Saint-Pierre d’Oléron) et je me suis retenue pour beaucoup d’autres choses. L’artisanat, c’est la vie !

– Comme toujours, me gaver de fruits de mer : moules, huîtres, crevettes, langoustines etc.

– Et puis, ce qui me fait plaisir pour pas cher : les coquillages. Que j’aime ramasser les coquillages ! Et cette année, j’ai enfin réussi à trouver des grains de cafés. J’ai aussi croisé deux oursins, ce qui ne s’était pas produit depuis plus de trente ans !

– Bien sûr, les gens aimés…

Voilà : on va garder le meilleur et oublier les choses plus chagrines. Et j’espère que vous avez passé un bel été !