En mots et en images : août 2021

Les mots…

Entre deux averses // Le jour des huîtres // Jolies promenades // L’inspiration des bateaux et un safari photo maritime // Les glaces sur la jetée et la beauté sauvage du Cap-Ferret // Dire aurevoir // Le début d’une collection de machines à écrire // Poésie du soir // La possibilité d’une île // Enfin le beau temps, la chaleur, se plonger dans l’océan // Et ces couleurs // La chasse aux coquillages et aux galets en forme de cœur // Le jour des huîtres, bis // La magie des couchers de soleil // Les champs de tournesols // Jacuzzi et soirées entre amis // La tradition et le plateau de fruits de mer du 15 août // A la maison // Batteries à plat // Vénus et la Pleine Lune // Astrologue // Mort subite (de mon ordinateur) // C’est bien, c’est plus rapide // Sortir la tête // Emerveillement // Plus précieux que l’air que je respire // Le dernier jour de liberté.

Les images

Les choses de l’été

Une coupure salutaire, prévue pour me ressourcer et nettoyer la fatigue. La météo n’a pas été très coopérative : il n’y a eu que peu de baignades, seulement deux séances de paddle, quelques-unes de jacuzzi. Mais des promenades, du farniente, des apéros et des huîtres. Je ne suis pas sûre que cela suffise : je fonctionne à l’énergie solaire et mes batteries sont loin d’être suffisamment chargées pour commencer une année qui s’annonçait déjà compliquée. Bon, on verra.

Quelques favoris de l’été, pourtant, ce qui rend heureux, met en joie, fait vibrer plus haut :

– Lorsque j’ai changé de téléphone en avril, j’avais gardé l’ancien pour un projet bien particulier, celui de faire des photographies dans l’eau. J’ai donc acheté une pochette étanche et j’ai pu m’amuser un peu avec, mais l’idée était vraiment de m’en servir lors des balades en paddle, ce que j’ai peu fait comme je le disais. Néanmoins je suis contente de mes essais. J’ai aussi fait quelques clichés dans le jacuzzi.

– Deux séries que j’ai découvertes lors d’après-midi pluvieux : Sex/Life dans lequel une femme, mariée, mère et a priori heureuse, se prend à regretter la vie sexuelle débridée de sa jeunesse et se demande si elle peut avoir tout ou si elle doit choisir ; cette série très hot m’a vraiment beaucoup intéressée et interrogée. La deuxième Atiye est un peu plus ancienne, et je me demande pourquoi Netflix ne me l’avait pas suggérée avant : dans cette histoire qui se déroule en Turquie, une jeune femme peintre découvre que le symbole mystérieux qu’elle dessine depuis qu’elle est enfant est aussi inscrit sur les parois d’un site archéologique qu’on vient de mettre au jour ; c’est très mystique et il y est question d’amour qui sauve le monde, vous pensez s j’ai accroché !

– Je suis toujours aussi fan des artisans qu’on trouve sur les marchés locaux : je me sis acheté deux paniers pour faire des cache-pots, plusieurs bijoux (à la même créatrice que d’habitude à Andernos, mais aussi à une autre pour laquelle j’ai eu le coup de foudre à Saint-Pierre d’Oléron) et je me suis retenue pour beaucoup d’autres choses. L’artisanat, c’est la vie !

– Comme toujours, me gaver de fruits de mer : moules, huîtres, crevettes, langoustines etc.

– Et puis, ce qui me fait plaisir pour pas cher : les coquillages. Que j’aime ramasser les coquillages ! Et cette année, j’ai enfin réussi à trouver des grains de cafés. J’ai aussi croisé deux oursins, ce qui ne s’était pas produit depuis plus de trente ans !

– Bien sûr, les gens aimés…

Voilà : on va garder le meilleur et oublier les choses plus chagrines. Et j’espère que vous avez passé un bel été !