Instantané : Golden Tarot

J’avais dit : d’accord, j’apprends le Tarot, mais hors de question que j’achète plein de jeux, je me contente de celui que j’ai.

Comme quoi, après plus de 40 ans passés avec moi-même, j’arrive encore à me faire confiance sur des trucs totalement impossibles comme si je ne me connaissais pas par cœur. Il était évident qu’à un moment, ça déraperait et j’achèterais d’autres jeux de Tarot. Et encore, je me suis retenue : j’en ai toute une liste qui me plaît bien. Celui-ci n’est pas passé par ma liste : je l’ai acheté directement, et j’ai eu raison en fait.

Alors soyons clair : j’aime toujours d’amour le Divine Feminine. Mais. Il est très sombre (évidemment, j’ai pris la version nocturne) et je voulais quelque chose de plus lumineux pour la saison ; je trouve aussi que les mineurs sont parfois difficiles à interpréter pour quelqu’un qui est en cours d’apprentissage. Donc je le laisse de côté pour le moment.

Et j’ai jeté mon dévolu sur le Golden Tarot Art Nouveau, qui comme son nom l’indique est un Tarot dont l’esthétique est inspirée de l’Art Nouveau (qui m’inspire toujours), avec des cartes aux fonds dorés, tout en restant très très fidèle aux illustrations du Rider-Waite-Smith. J’ai eu un coup de foudre particulier pour les figures féminines, qui sont d’une beauté et d’une sensualité bouleversante, et pour moi c’est un point très important.

Instantané : mon jeu de tarot

La semaine dernière, je vous avais promis de vous présenter mon tarot dès que je l’aurais reçu. Chose promise, chose due : le voici. J’en suis totalement amoureuse tant il est beau, tant il vibre fort.

En fait, il me faisait envie depuis qu’il est sorti. Il a été créé par Cocorrina, dont j’avais acheté le journal des rêves, et vraiment, ce qu’elle fait est tellement beau, tellement à la fois esthétique, puissant et élégant que j’ai directement eu le coup de foudre pour ce tarot basé sur le féminin divin. J’avais même failli le précommander, mais je m’étais raisonnée à l’époque en me disant que je n’y connaissais rien en tarot et que je le voulais juste parce que les cartes sont de véritables œuvres d’art. Bon, avec le recul, je me dis que c’est probablement plutôt que je commençais à avoir envie d’apprendre le Tarot.

Et puis, dès le début de mon apprentissage, je me suis dit qu’il me fallait un jeu complet, et pas seulement les arcanes majeures. Et évidemment, c’est celui-là que je voulais, mais j’ai résisté un peu, parce qu’il n’est franchement pas donné. J’ai essayé de trouver quelque chose qui me plaisait, qui m’appelait, mais à un prix plus raisonnable, même si dans les faits c’est aussi un investissement, car j’ai un projet avec le tarot. Et puis j’ai fini par craquer, parce que c’était celui-là et aucun autre.

Et vraiment je ne le regrette pas : il est vraiment magnifique. J’ai choisi la version nocturne, noire et dorée. Les cartes sont de très belle qualité, rigides, fabriquées en Europe, les dessins sont d’une créatrice indépendante, tout le monde ne l’aura pas. Et le livret qui accompagne le jeu est un vrai petit livre, à la fois complet et clair, donc je suis ravie de cette beauté !

Apprendre le tarot

C’est ma dernière lubie : apprendre le tarot. Non pas pour devenir tarologue, mais parce que, tout comme l’astrologie, tout comme les rêves, il me semble que c’est un très bel outil d’exploration de soi et d’écriture (et plus généralement de créativité) : encore une fois, mon projet est plus poétique que pratique (mais j’ai fini par comprendre que c’était ma mission de vie, et comment en faire quelque chose).

Au départ, ce n’était pas gagné : le tarot, contrairement aux oracles, ne me parlait pas du tout. J’étais focalisée sur le tarot de Marseille, qui me rebute vraiment, je trouve les cartes laides et quand comme moi on a un rapport esthétique au monde, ça n’aide clairement pas ; je crois aussi que la dimension très chrétienne du truc n’est pas un facteur positif non plus. Donc je ne travaillerai pas avec le tarot de Marseille classique : pour que ça me parle, j’ai besoin que ce soit joli.

Et puis, petit à petit, j’ai été de plus en plus curieuse. Je sentais que l’Univers me poussait un peu. A l’automne j’avais travaillé sur le livre de Nathalie Hanot Le tarot créatif et j’avais vraiment beaucoup aimé, ça m’avait fait prendre conscience de beaucoup de choses, et après j’ai refait tout un jeu avec des collages (exercice très intéressant). Et l’autre jour, après moult synchronicités : il y avait un jeu de tarot avec My Little Box, un très joli petit jeu, iconographiquement assez fidèle au Marseille de base mais quand même plus joli. Et je me suis dit ok, on y va. Et j’adore : là je suis en train d’apprendre à travailler avec lui et les énergies de base des arcanes majeures, je confirme que c’est un extraordinaire outil d’introspection, et plusieurs fois déjà il m’a étonnée par sa justesse.

Donc en ce moment : j’apprends le tarot, une arcane majeure par jour. J’ai commandé un très beau tarot, qui me faisait de l’oeil depuis sa parution et que je vous montrerai quand je l’aurai reçu, et je pourrai me mettre aux arcanes mineures. Et tout cela m’ouvre des perspectives très excitantes pour la suite de mes projets !

Mes oracles (et comment je m’en sers)

Cela faisait un petit moment que j’avais envie de vous parler de mes oracles (certains sont apparus sur un article ou un autre, mais je n’ai jamais fait d’article exclusivement sur le sujet), même si je sais qu’a priori cela va faire lever les yeux de certains aux ciels. Tant pis !

Dans l’antiquité, l’oracle est une personne pratiquant la divination, et qui, intermédiaire entre la divinité et l’humain, apporte au second la réponse du premier à sa question : on pense à l’oracle d’Apollon, à Delphes, ou au fameux oracle qui précipite Œdipe vers son destin. Aujourd’hui ce sont des jeux de cartes (à ne pas confondre avec le Tarot, qui n’est pas du tout mon domaine pour le moment mais je suis en train de m’y intéresser), dont il existe une très grande variété, pour toutes les sensibilités et pour tous types de questions.

Cependant, les oracles ne sont pas strictement un outil de divination, ils ne vont pas (ou très rarement) vous dire votre avenir. Par contre, ils sont un merveilleux outil de guidance (ils vous conseillent sur les énergies et comment en tirer parti) et peuvent vous aider à réfléchir à un problème ou vous apporter une réponse à une question qui vous turlupine. Dans la suite je vous donne quelques exemples de tirages qui m’ont pas mal surprise. Mais il faut retenir surtout que ce dont nous parlent les oracles, c’est de nous.

Et puis, on me reconnaîtra bien là : utiliser des oracles (surtout s’ils sont beaux), cela met de la magie, du mystère et de la poésie dans la vie. Et ça, j’aime !!!

Donc voici les oracles que j’utilise, plus ou moins régulièrement (certains sont très spécifiques).

1. L’Oracle des déesses de Doreen Virtue

L'Oracle des déesses de Doreen Virtue
1. L’Oracle des déesses de Doreen Virtue

C’est mon premier, et il reste mon préféré parce que, les archétypes du féminin, ça me parle toujours, donc je l’interroge en début de mois pour savoir quelles sont les énergies en présence, et ce genre de choses. Je l’aime beaucoup, il est très juste dans ses conseils, mais il ne m’a jamais scotchée par un tirage dément.

2. L’Oracle du ciel de David Secio

2. L'Oracle du ciel de David Secio
2. L’Oracle du ciel de David Secio

Il s’agit d’un oracle auto-édité que vous pouvez vous procurer directement sur le site de David, et qui est, franchement, extrêmement puissant. Il n’a pas de livret, donc il faut faire marcher votre intuition, d’autant que le message du tirage n’est pas forcément le message « premier degré » inscrit sur la carte. Mais il m’a bluffée un nombre certain de fois. A une époque je le tirais tous les matins, une carte pour savoir quelles étaient les énergies, et j’avais un tableau des tirages pour voir les cartes qui revenaient ou ne venaient pas. Au bout de 200 tirages, deux cartes n’étaient jamais sorties, « je dis oui » et « je dis non ». Déjà, c’était bizarre (le message des cartes en gros c’est « je dis non à cette situation » / « je dis oui à la vie »). Mais un soir, turlupinée par un truc, je l’interroge sur une possibilité pour le lendemain (en réalité, je ne lui ai pas vraiment demandé, la question était en arrière-plan et vous verrez d’ailleurs que les oracles font parfois ça, répondre non à la question qu’on leur pose mais à celle qu’on ne leur a pas posée). Et là, bim, « je dis oui ». Et inutile d’ajouter qu’il avait parfaitement raison, ce qui m’a permis, étant prévenue, de ne pas m’évanouir de surprise !

3. L’Oracle des vies antérieures de Doreen Virtue

3. L'Oracle des vies antérieures de Doreen Virtue
3. L’Oracle des vies antérieures de Doreen Virtue

Comme je voulais travailler sur mes blocages karmiques, et que j’aimais l’oracle des déesses, j’ai choisi à nouveau de faire confiance à Doreen Virtue. Le fait est que je ne me sers que très peu de cet oracle, d’abord parce qu’on ne peut pas s’interroger sur ses vies antérieures tous les jours sinon ça ne sert à rien (je ne le fais que lorsque je sens que c’est utile), et surtout parce que je ne l’aime pas : l’oracle des déesses est magnifiquement illustré de dessins alors que celui-là est illustré de photos qui sont laides, je n’aime pas le toucher des cartes et donc je n’ai pas plaisir à l’utiliser. Nonobstant, je pense qu’il est assez juste : lorsque je lisais Le Complexe de la sorcière j’avais vraiment ressenti quelque chose de fort et lorsque j’ai logiquement interrogé l’oracle j’ai tiré la carte « persécution ». Le hasard, je veux bien, mais tout de même…

4. L’Oracle du chakra du cœur, d’Isabelle Cerf

4. L'Oracle du chakra du coeur, d'Isabelle Cerf
4. L’Oracle du chakra du cœur, d’Isabelle Cerf

Je suis fan des oracles d’Isabelle Cerf (je vous mets le lien de son compte Instagram, après les oracles eux-mêmes sont en vente partout) mais à défaut de tous les avoir (ça ne sert à rien des les accumuler, très franchement) j’ai bien sûr choisi celui sur le chakra du Cœur. Je ne m’en sers pas très souvent, parce que bien sûr il faut se méfier des tirages amoureux, et j’ai un peu de mal à l’interpréter je ne sais pas pourquoi. Cependant, ses messages sont plutôt justes. Et surtout, il est d’une beauté éblouissante, illustré par la talentueuse Amanda.

5. 52 cartes pour vivre l’amour, d’Arouna Lipschitz et Luc Templier

52 cartes pour vivre l'amour, d'Arouna Lipschitz et Luc Templier
52 cartes pour vivre l’amour, d’Arouna Lipschitz et Luc Templier

Celui-là je vous en ai déjà parlé, ainsi que de la synchronicité qui a fait qu’il a été réédité juste au moment où je le voulais. Ce sont des cartes qui vous indiquent le point qui accroche dans votre parcours amoureux, et vous aide à le traiter. Je ne m’en sers plus tellement, d’autant que si les cartes sont sublimes elles sont un peu trop grandes pour être manipulées facilement, mais elles m’ont été d’une grande aide. C’était amusant d’ailleurs parce que les messages venaient en double : je tirais les cartes deux fois de suite. Et évidemment les messages étaient on ne peut plus juste pour pointer mes blocages.

6. L’oracle des murmures intérieurs d’Audrey Cassilda

L'oracle des murmures intérieurs
6. L’oracle des murmures intérieurs

Pendant le confinement, j’avais vu passer un lien sponsorisé pour le financement participatif de cet oracle, qui nous délivre les messages de notre maison : un outil de développement personnel autour de la décoration et du bien-être chez soi, comment élever son taux vibratoire en faisant de son lieu de vie un endroit chaleureux accueillant et où on se sent bien. J’ai trouvé la synchronicité intéressante avec le confinement, l’objet avait l’air joli, et j’aime encourager les créateurs, donc j’ai participé et je l’ai reçu en juin. Il ne m’est pas fondamentalement utile puisque je fais déjà tout ce qu’il me conseille de faire, mais je suis contente de l’avoir. Par contre il n’est plus disponible pour le moment et ne le sera plus avant plusieurs mois, mais je vous mets quand même le lien de la créatrice !

Voilà, j’espère que cette petite revue vous aura intéressé voire intrigué. Je suis actuellement en train de travailler à mon propre oracle (ce que ça deviendra, je n’en sais rien) et on peut tout à fait d’ailleurs en fabriquer soi-même. Et je trouve que c’est un outil intéressant au quotidien ! Et si vous avez des oracles que vous aimez, n’hésitez-pas à me le dire !