Œufs en cocotte aux lardons

Les œufs en cocotte, c’est un de mes plats de base, mais je n’avais encore jamais testé de cette manière, avec des lardons, ce qui donne un plat certes un peu lourd, mais parfaitement réconfortant pour la saison.

Pour deux personnes
Qu’est-ce qu’il nous faut ?

– 4 oeufs
– 200g de lardons
– 1 petite échalotte
– 3 cs de crème fraîche
– Du parmesan
– Un peu de persil

Comment on fait ?
– Faire revenir les lardons et l’échalotte dans une poêle
– Tapisser le fond de chaque cocotte de crème fraîche, faire 2 petits puits et y casser les œufs ; répartir les lardons et l’échalotte, saupoudrer de parmesan râpé, refermer la cocotte et mettre au four à 180° environ une dizaine de minutes
– Sortir les cocottes, enlever les couvercles, ciseler un peu de persil, et passer 5min au four cette fois en position grill.

Œufs en cocotte aux lardons
Œufs en cocotte aux lardons

Et c’est tout ! C’est simple, rapide, en général on a tous les ingrédients au frigo, c’est donc parfait pour les soirs de flemme !

Gourmandises21
Chez Syl

Oeufs cocotte aux asperges

Tiens, cela fait longtemps que je ne vous avais pas proposé d’œufs cocotte, un plat que j’adore car il allie simplicité et saveur, et permet toutes les fantaisies. Là, j’ai eu envie de quelque chose de coloré et de printanier, avec les premières asperges !

Pour deux personnes
qu’est-ce qu’il nous faut ?

– 2 oeufs
– 200g d’asperges (vertes, c’est plus joli)
– 50 g de champignons (de Paris ou autres)
– 4 cs de crème fraîche
– du parmesan
– un peu d’huile

Comment on fait ?
– Nettoyer les asperges, et les mettre à cuire 8min dans un grand volume d’eau bouillante
– Nettoyer les champignons, les couper en lamelles et les faire revenir dans un peu d’huile
– Mélanger la crème fraîche et le parmesan râpé (la quantité dépend vraiment de votre goût)
– Egoutter les asperges, réserver les pointes et couper le reste en petits tronçons
– Répartir au fond des cocottes les champignons, les tronçons d’asperges, ajouter la crème dessus, casser un œuf dans chaque et répartir les pointes sur le dessus
– Mettre au four préchauffé à 180° pendant une dizaine de minutes

Oeufs cocotte aux asperges

C’est beau, coloré, crémeux, sensuel : une merveille ! A vrai dire, cela me rappelle cette scène merveilleuse dans Mange, prie, aime lorsque Liz trempe des asperges dans des œufs à la coque !

Gourmandises21
Chez Syl

Pommes de terre gratinées au saint-Nectaire

Oui, bon, je varie peu. Mais j’avais envie d’un dernier plat bien hivernal, avant de passer aux plats plus légers du printemps. Et donc, de saint-Nectaire : j’aime tellement ce fromage que j’ai décidé de proposer un défi pour le cuisiner aux autres Marmitonnes, le 28 mars. En attendant, des pommes de terre gratinées présentées dans des petites cocottes !

Pour deux personnes
Qu’est-ce qu’il nous faut ?

– Deux pommes de terre à chair ferme de taille moyenne
– Deux tranches de jambon sec (d’Auvergne)
– 150g de saint-Nectaire laitier
– un peu d’huile

Comment on fait ?
– laver les pommes de terre et les mettre à cuire dans l’eau bouillante une vingtaine de minutes. Les égoutter, les peler et les couper en cubes que l’on fait revenir dans un peu d’huile pendant quelques minutes, jusqu’à ce qu’elles soient dorées.
– Répartir les pommes de terre dans deux petites cocottes ou ramequins. Dessus, mettre une tranche de jambon découpé en lanières.
– Gratter un peu le saint-Nectaire, le découper en lamelles et répartir dans les cocottes.
– Mettre une vingtaine de minutes au four préchauffé à 180°, jusqu’à ce que ça soit gratiné.

Pommes de terre gratinées au saint-Nectaire

Et voilà ! C’est très facile, et très bon, je pense que ce plat va prendre sa place dans mes incontournables !

Gourmandises21
Chez Syl

Flammekueche

Allez, on va changer un peu de région (mais on ne va toujours pas faire dans le léger et diététique, il ne faut pas exagérer) avec ce plat traditionnel alsacien, dont j’ignorais que c’était si simple, sinon j’aurais essayé avant.

Pour deux personnes
Qu’est-ce qu’il nous faut ?

– 250g de farine
– 5cl d’huile neutre type tournesol
– 10cl d’eau tiède
– une pincée de sel
– 15cl de crème fraîche épaisse
– 100g de fromage blanc
– 2 oignons
– 150g de lardons

Comment on fait ?
– Pour la pâte : mélanger la farine et le sel, puis ajouter l’eau et l’huile, et pétrir jusqu’à obtenir une pâte homogène que l’on étale finement et que l’on place sur une plaque recouverte de papier cuisson.
– Mélanger la crème et le fromage blanc et étaler sur la pâte.
– Couper les oignons en fines rondelles, les répartir sur la tarte, ainsi que les lardons.
– Enfourner une dizaine de minutes à 240°.

Flammekueche

Honnêtement, vu la simplicité, ça serait dommage de se priver de cette tarte parfaite avec une petite salade, ou à l’apéritif !

Gourmandises21
Chez Syl

Feuilletés montagnards

Vous reprendrez bien un peu de fromages d’Auvergne ? Oui, cette semaine encore, je poursuis ma campagne pour devenir ambassadrice, cette fois avec un fromage que j’utilise somme toute peu, la Fourme d’Ambert, et un peu de Cantal qui me restait de la semaine dernière. Et des champignons !

Pour deux feuilletés
Qu’est-ce qu’il nous faut ?
– Une pâte feuilletée (que vous pouvez faire si ça vous amuse et que vous avez le temps)
– 400g de champignons
– 75g de fourme d’Ambert
– Un peu de Cantal
– Un peu de lait

Comment on fait ? C’est très simple :
– Nettoyer et faire revenir les champignons ; les laisser un peu refroidir
– Dérouler la pâte, enlever les morceaux arrondis et découper ce qui reste en 4 rectangles, en en faisant 2 un peu plus grands.
– Sur chaque petit rectangle, déposer les champignons, la moitié de la Fourme et un peu de Cantal, en veillant à laisser de l’espace sur les bords.
– Déposer le grand rectangle sur le dessus et souder les deux parties. J’ai consolidé avec les restes de pâte. Dessiner des petits croisillons. Badigeonner avec un peu de lait.
– Mettre au four préchauffé à 180° durant 25 minutes environ, puis servir avec une petite salade.


Feuilletés montagnards

C’est fondant, les goûts se marient bien et j’ai beaucoup aimé.

Gourmandises21
Chez Syl

Croustifondants de jambon au saint-Nectaire et au Cantal

C’est joli, ça, comme nom, croustifondant, et ça donne bien idée de la texture de cette petite invention (même si normalement c’est un gâteau au chocolat, le croustifondant). Il me restait du saint-Nectaire de la semaine dernière, et j’avais envie d’apprivoiser un peu le Cantal, qui n’est pas un fromage que j’utilise beaucoup. Je vous rappelle que mon objectif est de me faire sponsoriser par l’Auvergne, donc je mets tous les atouts dans mon panier (expression que je viens d’inventer). Bref.

Pour deux personnes (deux croustifondants par personne)
Qu’est-ce qu’il nous faut ?
– Quatre tranches de jambon sec (d’Auvergne, de préférence)
– Du saint-Nectaire
– Du Cantal
– Quatre feuilles de brick
– Un peu de beurre

Comment on fait (c’est très facile ?)
– Etaler une tranche de jambon dans une assiette. Au milieu, placer des tranches de saint-Nectaire et de Cantal. Replier de manière à former un petit paquet. Recommencer avec les autres tranches de jambon.
– Mettre chaque paquet dans une feuille de brick et plier en portefeuille.
– Badigeonner chaque chaque croustifondant de beurre, les placer dans un plat à gratin puis mettre au four préchauffer à 180° pendant 1/4 d’heure.
– Parfait comme petit repas accompagné d’une salade : ça croustille et ça fond, d’où son nom, c’est excellent (les fromages se marient vraiment bien entre eux) c’est hyper simple et rapide, donc à refaire !

Croustifondants de jambon au saint-Nectaire et au Cantal
Gourmandises21
Chez Syl

Flans aux carottes et au chèvre

J’en avais un peu marre de cuisiner les carottes toujours de la même manière, en purée et vichy. Alors je me suis dit, « pourquoi pas essayer en petit flan ? ». Et comme il restait un chèvre de la recette de la semaine dernière, et bien l’association n’a pas été compliquée à trouver.

Pour deux personnes (en mode plat unique)
Qu’est-ce qu’il nous faut ?

– 6 carottes moyennes
– 25cl de crème
– 1 pincée de muscade
– 1 cc de moutarde
– 2 oeufs
– un crottin de chèvre

Comment on fait ?
– Eplucher les carottes, les couper en rondelles assez épaisses et les faire cuire dans l’eau bouillante pendant 20 min.
– Egoutter les carottes, et les mixer (soit au robot, soit au mixeur plongeant). Ajouter la crème et mixer à nouveau. Ajouter la moutarde, les œufs, et la muscade. Vous pouvez soit mixer, soit simplement bien mélanger. Enfin ajouter le chèvre émietté, mélanger (mais ne pas mixer).
– Verser la préparation dans des ramequins. Avec cette quantité vous pouvez faire 4 ramequins moyens pour une entrée, ou 2 plus gros pour un accompagnement voire un plat unique.
– Mettre au four préchauffé à 180° pendant 20-30min environ (cela dépend de la taille des ramequins).

A déguster chaud ou tiède ! C’est assez simple mais c’est joli, la texture est très agréable (ça fait une sorte de mousse plus qu’un flan en fait), c’est bon, et je trouve que ça fait un plat idéal pour le soir !

Gourmandises21
Chez Syl