Les coulisses du critique

J’ai trouvé ce tag chez Cuné, et je l’ai trouvé tellement intéressant que je n’ai pas résisté à l’envie de m’auto-taguer ! C’est un tag qui, comme son nom l’indique, s’invite dans les coulisses du blog… 1. Avis, Critique, Recension et/ou Ressenti ? Recension, non, j’en ai fait à une époque et résolument ce n’est pas […]

Read More…

Le Titanic fera naufrage, de Pierre Bayard

On n’en finirait pas en effet de dénombrer les oeuvres littéraires, relevant de genres variés, qui, avec une plus ou moins grande précision, semblent décrire le futur et donner le sentiment que l’auteur a disposé un moment d’un accès privilégié à des événements qui ne se sont pas encore produits. Nous en avons déjà parlé […]

Read More…

Saisons de papier, de Jean-Paul Enthoven

Je sais, mieux que personne, que rien n’est plus périssable que le contenu d’un journal ou d’une revue. Mais j’ai eu envie, soudain, de revisiter ces saisons de papier au moment où leur déclin se précipite. Il n’est pas certain, d’ailleurs, que la partie soit,à terme, complètement perdue : ne suffit-il pas d’un seul lecteur, […]

Read More…
Demain est écrit

Demain est écrit, de Pierre Bayard

Or est-il interdit de poser autrement les choses et de se demander dans quelle mesure l’oeuvre ne serait pas, au moins dans certains cas, influencée par l’avenir plutôt que par le passé ? Pourquoi penser toujours les faits dans le même sens, en se refusant à prendre en compte les forces qui s’exercent sur nous […]

Read More…

Le Masque et la Plume

Je me suis rendu compte la semaine dernière en parlant du Carnet d’or que je n’avais jamais parlé ici du Masque et la plume, alors que j’étais absolument persuadée de l’avoir fait (c’est moche, de vieillir…). Le Masque et la Plume, émission culte s’il en est, est une émission que je podcaste religieusement pour occuper mes trajets en train lorsque […]

Read More…

La Vie critique, d’Arnaud Viviant

Durant les mois qui suivirent, il lut, lut, lut. Il se soumit à la lecture, puisque c’était la loi de Michèle et qu’il n’obtiendrait jamais rien d’elle qui ne serait prélevé (alimenté eût dit une mère, ou vulgairement approvisionné selon un homme d’argent) d’une lecture. Il s’y plia bien volontiers, convaincu d’avoir affaire à un […]

Read More…