Le Titanic fera naufrage, de Pierre Bayard
Essais

Le Titanic fera naufrage, de Pierre Bayard

On n’en finirait pas en effet de dénombrer les oeuvres littéraires, relevant de genres variés, qui, avec une plus ou moins grande précision, semblent décrire le futur et donner le sentiment que l’auteur a disposé un moment d’un accès privilégié à des événements qui ne se sont pas encore produits. Nous en avons déjà parlé … Lire la suite

Le fantastique féminin, un art sauvage d’Anne Richter
Essais

Le fantastique féminin, un art sauvage d’Anne Richter

Ainsi, comme un fil rouge, courent les mythes et les rêves, à travers le vaste domaine des conteuses fantastiques modernes. La Belle et la Bête, le Paradis perdu, le monstre de Frankenstein, l’homme-tigre, la femme-panthère, la fille de verre, l’oiseau qui es-tu ; images révélatrices d’un art des profondeurs, fasciné par les grandes images primitives … Lire la suite

Le romancier et ses personnages, de François Mauriac
Essais

Le romancier et ses personnages, de François Mauriac

Ce que la vie fournit au romancier, ce sont les linéaments d’un personnage, l’amorce d’un drame qui aurait pu avoir lieu, des conflits médiocres à qui d’autres circonstances auraient pu donner de l’intérêt. En somme, la vie fournit au romancier un point de départ qui lui permet de s’aventurer dans une direction différente de celle … Lire la suite

Saisons de papier, de Jean-Paul Enthoven
Anthologies

Saisons de papier, de Jean-Paul Enthoven

Je sais, mieux que personne, que rien n’est plus périssable que le contenu d’un journal ou d’une revue. Mais j’ai eu envie, soudain, de revisiter ces saisons de papier au moment où leur déclin se précipite. Il n’est pas certain, d’ailleurs, que la partie soit,à terme, complètement perdue : ne suffit-il pas d’un seul lecteur, … Lire la suite

La Hache et le violon. Sur le métier de critique, de Frédéric Ferney
Essais

La Hache et le violon. Sur le métier de critique, de Frédéric Ferney

La critique littéraire est un objet où il entre plus de passion que de science et plus de ressentiment que d’amour. De la théorie (un peu), du combat, du plaisir. Bien avant Balzac, le sujet appelle la satire ou l’esquisse plutôt que l’investigation. On ne trouvera pas dans les pages qui suivent de courbes ni … Lire la suite

Le Masque et la Plume
Elle écoute la radio

Le Masque et la Plume

Je me suis rendu compte la semaine dernière en parlant du Carnet d’or que je n’avais jamais parlé ici du Masque et la plume, alors que j’étais absolument persuadée de l’avoir fait (c’est moche, de vieillir…). Le Masque et la Plume, émission culte s’il en est, est une émission que je podcaste religieusement pour occuper mes trajets en train lorsque … Lire la suite

Michel Butor, L’emploi du temps – ou le mode d’emploi d’un labyrinthe, de Pierre Brunel
Elle lit/Essais

Michel Butor, L’emploi du temps – ou le mode d’emploi d’un labyrinthe, de Pierre Brunel

J’ai souhaité faire naître du texte la figure du labyrinthe et les motifs qui lui sont liés ; mieux encore : assister à leur naissance, à leur collaboration à la constitution du texte jusqu’au point final. Sans doute la ville est-elle un labyrinthe, et Bleston sera décrite comme telle par Jacques Revel. Mais il existe … Lire la suite

La Vie critique, d’Arnaud Viviant
Elle lit/Romans/Textes biographiques et autobiographiques

La Vie critique, d’Arnaud Viviant

Durant les mois qui suivirent, il lut, lut, lut. Il se soumit à la lecture, puisque c’était la loi de Michèle et qu’il n’obtiendrait jamais rien d’elle qui ne serait prélevé (alimenté eût dit une mère, ou vulgairement approvisionné selon un homme d’argent) d’une lecture. Il s’y plia bien volontiers, convaincu d’avoir affaire à un … Lire la suite

Elle se réfléchit dans le miroir

De la critique littéraire comme récit de voyage

L’autre jour, je m’interrogeais sur la critique littéraire, et plus précisément sur ce que j’en attendais. Pourquoi, par exemple, je ne tiens que très peu compte des avis des critiques professionnels, même si je les lis ? Pourquoi ils sont incapables, la plupart du temps, de me faire désirer un livre ? Alors, j’ai repensé … Lire la suite

Anthologies

Éloge de la critique (et critique de l’éloge)

Le bon critique est celui qui raconte les aventures de son âme au milieu des chefs-d’oeuvre. Il n’y a pas plus de critique objective qu’il n’y a d’art objectif, et tous ceux qui se flattent de mettre autre chose qu’eux-mêmes dans leur oeuvre sont dupes de la plus fallacieuse illusion. La vérité est qu’on ne sort … Lire la suite

Essais

Comment parler des livres qu’on n’a pas lus ? de Pierre Bayard

On ne peut en effet oublier que même un grand lecteur n’a jamais accès qu’à une proportion infime des livres existants. Et se trouve donc en permanence, sauf à cesser définitivement toute conversation et toute écriture, contraint de s’exprimer à propos de livres qu’il n’a pas lus. Il peut paraître paradoxal, sur un blog qui … Lire la suite