Pourquoi écrire va vous rendre heureux, de Natalie Goldberg : le sel de la vie

En tant qu’écrivains, nous devons marcher dans le monde en restant reliés à cette partie de nous-mêmes qui est consciente, éveillée, ce sens animale qui regarde, voit et prend conscience des panneaux, des coins de rue, des bouches d’incendie, des kiosques à journaux. […] Si tu es un écrivain quand tu écris, tu l’es aussi en faisant la cuisine, en dormant, en marchant. Et que tu sois une mère, un peintre, un cheval, une girafe ou un charpentier, tu feras entrer tout cela dans ton écriture aussi. Tout cela t’accompagne forcément. On ne peut pas se séparer de ses différentes facettes.

Un essai avec un tel titre, vu que mon travail actuel consiste à développer une activité autour de l’idée de base que la créativité est essentielle à notre bien-être, ne pouvait évidemment pas m’échapper.

Il s’agit d’un essai qui date de 1986, et qui vient seulement d’être traduit en français. Beaucoup de textes de ce style, d’ailleurs, malgré leurs qualités et leur intérêt, ne sont toujours accessibles qu’en anglais : je pense par exemple à A Writer’s book of day, de Judy Reeves, dont je vous avais parlé, ou Making a literary life, de Carolyn See, dont je ne vous avais pas parlé. Peut-être que les choses sont en train de changer : on commence à enseigner l’écriture à l’Université, c’est un signe. Bref.

Writing down the bones, son titre original, est à la fois une réflexion sur l’écriture et la place qu’elle peut tenir dans nos vies, et un manuel d’écriture, regorgeant de conseils pratiques.

Et c’est très réjouissant. Souvent drôle, nourri de métaphores frappantes, cet essai jouit de l’influence de la méditation zen sur Natalie Goldberg, et fait donc aussi de l’écriture une forme de méditation qui peut réellement enrichir la vie. Nombre de conseils sont particulièrement intéressants, pas forcément pour tout prendre au pied de la lettre (je ne pourrai jamais écrire dans les cafés, sauf quelques lignes dans mon journal) mais pour y réfléchir. Et le cœur de tout, cela reste bien sûr une pratique régulière, comme un entraînement.

Un essai qui sera profitable à tout le monde, mais en particulier, bien sûr, à ceux qui écrivent ! Il rejoint mes indispensables sur la créativité, et nul doute qu’il me sera très utile pour développer mes projets.

Pourquoi écrire va vous rendre heureux
Natalie GOLDBERG
Traduit de l’anglais (américain) par Richard Doust
Robert Laffont, 2021

Ce qui m’inspire en ce moment #6

Une petite dose d’inspiration pour la rentrée, et les gens/comptes que j’aime beaucoup suivre en ce moment.

1. Géraldine Dormoy : je la suis depuis des années, depuis que j’avais découvert son blog Café Mode et j’ai vraiment beaucoup aimé suivre son cheminement et sa transformation ces derniers temps, avec sa newsletter du vendredi et sur son compte Instagram : son travail de freelance, l’écriture, son déménagement dans le sud, j’aime beaucoup son regard sur la vie, et surtout (mais je le dis souvent des gens qui m’inspirent) son authenticité. Une belle personne !

2. Zoe de las Cases : découverte un peu par hasard dans une vidéo déco, j’ai eu le coup de foudre pour cette décoratrice à l’univers « campagne chic » que j’adore, faite de vieux objets chinés (et on sait que j’adore ça), de bois et de matières naturelles. Beaucoup de fleurs. Son appartement parisien est une merveille. Elle a aussi écrit des livres de tourisme dont je vous reparlerai bientôt je pense, et sur son site elle propose aussi des petits livrets de saison qui font partie de mes nombreuses inspirations m’ayant permis d’aboutir à mes livrets poétiques.

3. Alice Charon : alors elle je l’ai découverte très récemment je ne sais plus comment, et j’ai eu le coup de foudre pour son énergie et sa joie de vivre, qui sont justement à la base de son travail et de son entreprise Ali di Firenze : Française expatriée en Italie, elle propose des activités autour de la Fugue (on en reparle bientôt) et de la joie de vivre à l’Italienne, des produits et des carnets de créativité… et bien qui m’inspirent !

Voilà, c’est tout pour aujourd’hui, mais vous, qu’est-ce qui vous inspire et vous nourrit, actuellement ?

Tableau d’inspiration ou de visualisation ?

Il y a quelques mois je vous avais parlé du tableau qui est désormais au dessus de mon bureau et qui était à l’époque au-dessus du canapé (j’ai changé la configuration de la pièce, pour mon plus grand bien d’ailleurs) et j’avais appelé ça tableau d’inspiration ou de visualisation. Depuis je me suis rendu compte que ce n’était pas tout à fait la même chose pour moi, du point de vue de l’intention que l’on y met. Alors je sais, beaucoup de gens ne vont pas forcément faire la différence, mais pour moi il y en a une.

Le tableau de visualisation, c’est ce dont je vous avais alors parlé : un outil où vous mettez des images de ce que vous voulez pour le futur. J’ai refait le mien, sur un grand carton, et je ne le refais pas sans cesse. Il y a vraiment des images qui représentent ce que je veux vivre dans le futur : la région où je veux déménager, le bureau tel que je le voudrai quand je serai indépendante etc. vous voyez l’idée.

Le tableau d’inspiration, c’est un peu différent et c’est celui-là auquel j’ai finalement dédié mon joli tableau en liège modulable (justement parce que c’est modulable) : pour moi, c’est plus un éveilleur de créativité, où j’ai mis des photos de gens qui m’inspirent, des citations, des images des cartes du Tarot qui me boostent, les lieux où je me sens bien, des motifs, des couleurs, des idées en vrac, la maquette d’une carte de mon jeu d’oracle, le logo de ma future entreprise, les œuvres d’art que j’aime… Tout ce qui va donc m’inspirer dans mon travail au quotidien, et notamment sur les projets en cours dont je déborde. Et celui-là il bouge au gré de mes humeurs, des saisons, de ce que je trouve aussi !

Alors bien sûr la plupart des gens auront un seul tableau, mais moi j’aime bien l’idée d’en avoir deux. Et vous ?

L’Impératrice

Dans mes tirages (et notamment mes tirages d’énergies quotidiens), je tire toujours beaucoup le Fou (ou le Mât). C’est normal, je suis une énergie libre, et je crois aussi que certains événements de type déménagement se préparent pour moi dans les temps prochains (je vois l’automne, mais il peut y avoir un saut quantique). Mais très souvent (là on est presque sur du un jour sur deux), je tire cette magnifique carte qu’est l’Impératrice et j’en suis absolument ravie parce qu’elle me représente parfaitement.

L’Impératrice, c’est la puissance féminine à son plus haut degré : sûre d’elle, elle est parfaitement ancrée dans sa nature charnelle et sensuelle. Elle est la Grande Déesse : Vénus/Aphrodite, Hathor, mais aussi la magicienne Circé (et la sorcière en général). Bien dans son corps, elle est liée au chakra sacré, celui de la sexualité et de la créativité : les idées, les projets, l’inspiration, la poésie. La beauté et l’harmonie. Le sentiment amoureux. Elle est une explosion de créativité.

Et oui, je me sens très Impératrice en ce moment, avec des idées créatives qui germent, le caractère essentiel de la poésie et de la sensorialité dans mes projets, le corps et la dynamique charnelle, tout cela qui est lié au Taureau, signe dans lequel je n’ai pas de placements dans mon ciel de naissance, mais où j’ai actuellement mon fameux transit d’Uranus, celui lié à la crise de la quarantaine.

Et qu’est-ce que je l’aime, cette énergie de l’Impératrice. J’ai l’impression de pouvoir conquérir le monde. Alors l’autre soir, je suivais mon nouveau cours de créativité autour des cartes proposé par la fantastique Mélody, et l’idée était de faire un moodboard autour d’une carte qui nous appelait, ce que j’ai fait dans mon journal poétique. Et bien sûr, c’est à l’Impératrice que j’ai consacré ma soirée !

Les meilleurs livres pour développer la créativité

En ce moment, je suis dans les énergies de l’Impératrice (je tire tout le temps cette carte), et après vous avoir parlé de mes meilleurs livres sur l’amour et le couple, je vais vous présenter les meilleurs livres de ma bibliothèque pour développer la créativité (sachant que c’est une liste à l’instant T, car j’ai une autre liste longue comme le bras de livres sur le sujet que je veux lire, ce qui est normal puisque la créativité, c’est le cœur de mon projet d’entreprise).

1. Comme par magie d’Elizabeth Gilbert : pour moi c’est vraiment un indispensable, et je suis donc fort marrie qu’il ne soit pas sur la photo pour la simple et bête raison que je n’arrive pas à remettre la main dessus, ce qui est d’autant plus étonnant que je l’ai lu il n’y a pas si longtemps que cela, qu’il est certain que je ne l’ai pas prêté, et qu’ayant une section de ma bibliothèque consacrée au sujet il devrait y être, mais il n’y est pas et je vais être contrainte de le racheter. Bref : cet essai est vraiment une petite pépite, qui montre comment la créativité met de la joie et de l’émerveillement dans la vie, ce qui est le cœur de mon projet ; cet essai m’a aussi un peu réconfortée concernant les échecs répétés à trouver un éditeur… Vraiment, je le conseille à tout le monde !

2. Libérez votre créativité de Julia Cameron : surnommé « la Bible des artistes », c’est le classique que tout le monde cite sur le sujet, et à raison : ce n’est pas un essai mais un programme, grâce auquel j’ai acquis plus d’assurance, et si les pages du matin ce n’est pas mon truc, d’autres pratiques m’ont beaucoup inspirée. Je le conseille vraiment mais pas comme « lecture » : il faut s’y engager pleinement, mais ça vaut le coup ! Et je pense le refaire à l’occasion !

3. Femmes qui courent avec les loups de Clarissa Pinkola-Estès : un livre qui a changé ma vie, qui n’est pas strictement un ouvrage sur la créativité mais qui en parle beaucoup, puisque la créativité et le féminin sont intimement liés (on en revient à l’impératrice). J’en relis régulièrement des chapitres lorsque j’en ressens le besoin, et ça a libéré beaucoup de choses chez moi, notamment, donc, ma créativité.

4. Find your artistic voice de Lisa Congdon : je n’ai pas fait d’article dédié, d’ailleurs je l’ai lu très récemment, mais je l’ai trouvé vraiment passionnant, plein de bons conseils et d’entretiens inspirants. Il parle essentiellement des arts visuels mais en fait, les conseils sont tout à fait applicables à l’écriture. Malheureusement il n’est pas traduit en français.

5. Créer le meilleur de soi de Manon Lavoie : depuis que je l’ai lu, il est devenu une de mes bibles sur le sujet. Plein de bienveillance et de douceur, il me sert beaucoup d’inspiration dans mon travail actuel !

6. Voir la beauté du quotidien et s’en émerveiller d’Ingrid Fetell Lee : ce n’est pas strictement un livre sur la créativité, c’est un livre sur la joie, mais les deux sont liés. D’ailleurs, nous en reparleront vendredi, la joie est au cœur des énergies actuelles, et nous sommes nombreux ai-je vu sur les réseaux sociaux à avoir reçu l’appel de la mettre au cœur de nos pratiques et de la transmettre. Dans cet ouvrage, il est question de l’esthétique de la joie, comment elle naît, et cela me semble donc au cœur du propos !

7. Le Pouvoir des couleurs de Karen Haller : là encore, ce n’est pas strictement lié à la créativité, c’est un ouvrage sur la psychologie des couleurs ; mais les couleurs, c’est quand même lié à la peinture, aux collages, et ici aux émotions. Là encore, on est en plein dans mon sujet !

Et vous, vous avez des livres sur le sujet à me conseiller, pour compléter cette liste et celle qui m’attend ?

Ce qui m’inspire en ce moment #5

Une nouvelle série d’inspiration, avec les comptes qui me nourrissent esthétiquement, ou spirituellement, ça dépend.

1. Mimi Thorisson : je vous en ai déjà parlé à Noël pour son livre de cuisine italienne, mais vraiment, je suis à chaque fois en extase devant son compte : c’est très léché, luxueux, un autre monde, mais il y a dans ses photos un rapport sensuel à la vie, et surtout à la nourriture, qui me ravit totalement. Il faut le regarder avec une certaine distance et pas se comparer avec cette perfection inatteignable, c’est le jeu d’Instagram, mais pour ma part je trouve que c’est une bulle de rêve qui me fait du bien.

2. Urban jungle blog : un compte et un hashtag qui m’inspire beaucoup pour ma décoration avec les plantes. Tout ces intérieurs bohèmes, sublimes et végétalisés, ça me fait complètement rêver.

3. Héloïse Monchablon (Easyblush) : je l’ai découverte récemment suite à mon aspiration dans le vortex des youtubeuses beauté, mais en fait, ce n’est pas ce contenu là qui m’intéresse, j’aime plutôt (mais vraiment beaucoup) son contenu spiritualité et développement personnel, qui est conduit avec beaucoup de simplicité et de naturel. Je la trouve rayonnante, elle dégage de belles énergies (elle parle toujours beaucoup des autres comptes, et c’est un signe de quelqu’un qui est dans son alignement, tout simplement) et ça fait du bien !

4. Pétaouchnok : j’ai renoncé à l’idée de pouvoir m’échapper bientôt dans un voyage dépaysant ne serait-ce qu’au Portugal (je sais, c’est théoriquement possible mais dans la situation actuelle, bof). Alors ce compte, qui propose une dose d’évasion par jour, n’importe où sur la planète, me fait beaucoup de bien !

5. Josée-Anne SC : j’en ai déjà parlé. J’adore cette fille. Elle dégage une énergie incroyable. Elle a dernièrement traversé une phase difficile, et est récemment revenue sur les réseaux avec un nouveau programme de reconnexion à la joie, ce qui m’a interpelée parce que, comme elle le raconte, elle a reçu un appel à travailler sur le sujet. Comme je l’ai reçu aussi (et d’autres, me suis-je rendu compte) j’ai trouvé ça fascinant. Même si notre manière de faire est totalement différente, j’aime.

Voilà, toujours pas d’expositions ni de musées, j’espère tout de même que ça va venir mais pour l’instant ça ne vibre pas et je ne veux pas me forcer, je suis toujours dans une phase « intérieure » mais je commence à avoir l’appel pour sortir un peu plus à nouveau même si je n’y suis pas obligée. Je laisse faire mon inspiration.

Et vous, qu’est-ce qui vous inspire, vous nourrit en ce moment ? Vous avez fait des découvertes ?

Voyages poétiques

Si vous me suivez sur Instagram ou sur Facebook, vous avez déjà peut-être vu ceci. Il se trouve qu’en ce moment, l’Univers me pousse au changement, d’une part en me mettant tout un tas d’uppercut sur le nez du côté de mon travail alimentaire en mode « ta place n’est pas ici, oust » (mais vraiment, en ce moment, c’est un festival : on me prend petit à petit tout ce que j’avais réussi à grignoter comme espace pour rendre les choses supportables), et d’autre part en me poussant à parler de mes projets au lieu de les garder top secrets. Donc après l’oracle des poètes, sur lequel il va falloir que je retravaille mais qui je pense est une bonne idée, bien alignée avec qui je suis et ce dont le monde à besoin ; et partant de l’idée que ce dont le monde a besoin, c’est d’amour et de poésie, je vous présente un nouveau volet de mon projet : les voyages poétiques. Qui sont des voyages immobiles, des expériences à travers la pratique du « journal poétique » (qui s’enrichit de jour en jour), que je souhaite proposer sous forme de petits livrets d’accompagnement, on va appeler ça comme ça pour le moment. Le premier (enfin, pas tout à fait : le premier sera consacré aux journaux en eux-mêmes) sera sur le thème des cinq sens parce que c’est bien sûr quelque chose qui me semble essentiel, l’expérience multisensorielle du monde. Je ne sais pas quand puisque je n’ai pas la structure légale, mais j’espère avant la fin de l’année. Et j’espère que ça vous plaira, et mettra de la joie, de l’émerveillement et de la poésie dans votre quotidien !