Dans ma salle de bain – Produits terminés #4

Cela faisait longtemps !

1. Vinoclean, mousse nettoyante à la fleur de vigne Caudalie : une marque que j’aime énormément depuis sa création, même si je n’ai plus toujours l’occasion d’utiliser leurs produits. J’ai reçu cette mousse nettoyante dans une box, et je l’ai utilisée le matin, et j’ai vraiment beaucoup aimé, d’abord parce que je suis assez friande des textures mousse que je trouve agréables, j’ai aimé l’odeur discrète, et elle laisse la peau propre et douce.

2. Spray visage à l’aloe vera, aux plantes aromatiques et à l’eau de rose Mario Badescu : une marque inconnue de moi, mais je cherchais encore une fois une eau de rose qui me convienne, et je me suis dit pourquoi pas. Là ce n’est pas purement une eau de rose, mais j’ai beaucoup apprécié ce produit, très frais, facile à utiliser avec le spray, et qui laisse vraiment la peau douce avec une odeur agréable.

3. Eau de beauté fleur de rose Aleppo Soap co : j’avais déjà testé ce produit, que j’avais acheté sur le marché du Cap-Ferret à mon marchand d’épices préféré. Et je l’avais adoré : de l’eau de rose tout ce qu’il y a de plus simple, et ce n’est paradoxalement pas si facile à trouver, et comme j’avais transvasé le produit dans un vaporisateur et jeté la bouteille, impossible de retrouver la marque. Cet été, j’en ai pris deux bouteilles parce que je ne sais pas où trouver cette marque (je n’ai pas trop cherché non plus), mais vraiment, j’en suis amoureuse, elle est parfaite.

4. L’eau soir et matin Absolution : une eau démaquillante à la mélisse que j’ai plutôt bien aimée, elle fait bien son taf et l’odeur est agréable.

5. Clean performance, sérum phyto au CBD de Babor Cosmetics : testé parce qu’un de mes produits était devenu introuvable. J’ai beaucoup aimé, efficace et facile à utiliser, l’odeur n’est pas fantastique mais elle disparaît assez vite. Un bon produit donc.

6. Buffet de The Ordinary : j’ai déjà parlé de ce produit que j’adore et que j’ai racheté en grande taille. Il est juste parfait et pas cher.

7. Crème main peaux sèches au beurre de Karité L’Occitane : la meilleure des crèmes pour les mains. Rien d’autre à ajouter, tout est parfait.

8. Huile sérum à l’immortelle « reset nuit » de l’Occitane : testé grâce à une box. Un produit très agréable et plutôt efficace, la petite dose fait assez longtemps. Je ne le rachète pas parce que j’ai d’autres produits qui font double emploi, mais je pourrais.

9. Baume réparateur nuit evercalm de Ren : j’en ai déjà parlé, je ne peux absolument plus du tout m’en passer. Ce produit est une merveille qui fait du bien aux peaux un peu malmenées. C’est riche et gras, mais alors il nourrit la peau comme jamais.

10. Daywear d’Estée Lauder : alors là, c’est mon gros coup de cœur de ces dernières semaines. Il s’agit d’un soin teinté antioxydant et protecteur. Le truc est miraculeux car en fait il s’autoteinte (je ne sais pas comment expliquer) donc correspond parfaitement à votre carnation. Il est invisible, et pourtant, il unifie et magnifie le teint. Et donc il est pourvu d’un SPF 15. Je l’utilise au quotidien, soit sous ma BB cream si je me maquille vraiment, soit tout seul car je ne fais rien de particulier mais je veux tout de même avoir un joli teint : c’est parfait, je l’ai d’ores et déjà acheté en grande taille.

Et voilà. Il y a des produits qui vous tentent ? Certains que vous utilisez ?

Saisir la fugacité et la beauté du jour…

C’est une citation de Julia Cameron qui trône au-dessus de mon bureau. Pour me rappeler combien c’est important. Pas forcément les grandes choses, mais les petites, comme ces fleurettes de printemps installées dans les pages d’un livre pour sécher…

Dans ma salle de bain – Produits terminés #3

Nouvelle salve de produits terminés, avec du bon et du un peu moins bon :

1. Shampoing douche à l’Argan La savonnerie du pilon du roy : c’est mon gel douche préféré, que malheureusement je ne trouve pas très facilement. Le fait est qu’il sent divinement bon (la verveine tropicale) et qu’il laisse la peau toute douce, grâce à l’huile d’argan. Je ne l’ai pas essayé en shampooing.

2. Eau micellaire apaisante Sensidiane : rien à dire, elle fait le job, nettoie bien le maquillage et laisse la peau fraîche. Je n’en dirai pas autant du deuxième flacon d’eau micellaire terminé, celui de Biafine, qui ne démaquille absolument rien du tout…

3. BB crème Erborian : un produit auquel je suis fidèle depuis des années, et toujours avec le même enthousiasme : je m’en sers pour unifier le teint et l’effet est vraiment top, à la fois léger mais assez couvrant, très agréable à utiliser, je ne m’en passe pas.

4. Pâte dentifrice au Ratanhia Weleda : excellent produit, la seule chose que j’ai à lui reprocher, c’est son tube métallique car à force de manipulations, il se troue et le dentifrice sort de partout. C’est la raison pour laquelle je ne le rachèterai pas je pense.

5. Concentré yeux moisture surge eye de Clinique : un produit d’hydratation facile (le tube est formidable), le gel est agréable avec des petites billes, et il hydrate bien le contour de l’œil, ce qui est son job. Rien à dire donc, je rachèterai peut-être.

6. Niacinamide 10% de The Ordinary : très bon produit comme le reste de la marque, malheureusement je n’ai pu l’utiliser que le soir car ma crème de jour contient de la vitamine C et que les deux actifs s’annulent, cela a donc limité les effets. Je ne rachèterai donc pas, d’autant que malheureusement d’après ce que j’ai entendu The Ordinary va disparaître, ce qui me… met d’une fâcheuse humeur, sachant que depuis un an une bonne partie de ma routine vient de chez eux je ne sais pas comment je vais faire…

7. Et last but not least, la fameuse Crème de huit heures d’Elizabeth Arden. Je l’utilise assez peu et le tube m’a duré des années (oui oui) mais avouons-le : sur les mains abîmées et les divers bobos d’irritation c’est magique. Bon, elle sent vraiment mauvais (elle est pourtant « sans parfum » mais je n’ai pas trop aimé l’odeur), la texture est spéciale, mais c’est un produit de base !

Dans ma salle de bain – produits terminés #2

Puisque la première édition vous avait pas mal plu et que depuis j’ai testé des trucs intéressants, je vous propose un nouveau petit tour d’horizon des produits de beauté que j’ai testés et terminés :

1. La révélation : l’ELMW Green Keratin. C’est un sérum à base d’acides hyaluroniques. Le contexte : en mai ma peau était dans un état pitoyable à cause du masque, et je cherchais donc des produits très hydratants et réparateurs. Je n’avais jamais testé les acides hyaluroniques, mais ayant entendu parler de son fort pourvoir hydratant, j’ai voulu essayer et j’ai tester ce produit phare. Je n’ai pas été déçue : appliqué sur la peau nettoyée et humidifiée avec de l’eau florale de rose, il pénètre parfaitement et il est trs agréable à utiliser. J’appliquais d’autres produits après, comme on va voir, mais vraiment l’effet était génial. Malheureusement il est un peu compliqué à trouver en ce moment, j’ai dû trouver autre chose. Mais j’en reprendrai dès qu’il sera à nouveau disponible !

2. Le « buffet » de The Ordinary : toujours dans le même contexte de sauvetage, j’ai eu envie d’essayer les produits « The Ordinary », une marque vraiment pas chère et pourtant d’excellente qualité, qui propose des produits très basiques mais sans packaging. Là, avec le « buffet », on est à nouveau sur un sérum que j’utilise après les acides hyaluroniques, et qui contient des peptides connues pour leur effet anti-âge. Alors niveau sensualité, rien du tout (les produits de la marque sont sans parfum) par contre il est plutôt efficace, et je l’ai racheté !

3. Glow daily vitamine C de REN : c’est ma marque de cosmétiques préférée, ce qui est malheureux pour moi car elle est plutôt chère mais on ne va pas se mentir, en crème de jour (ou de nuit comme nous l’allons voir) on est sur des produits à la fois très efficaces et très agréables à utiliser (et pour celle-ci : un packaging très malin qui permet de ne pas perdre une goutte de produit). Donc là on est sur une crème qui illumine le teint, et elle est parfaite.

4. Baume réparateur nuit Evercalm, toujours REN : là on est sur un baume qui est très riche (et donc un peu épais et collant à l’application) qui hydrate, nourrit et apaise. Je ne peux plus m’en passer.

5. Eau micellaire apaisante Dermina : une taille de voyage dont je me suis servie cet été. Rien à dire : elle fait son job, et l’odeur est plutôt agréable !

6. Superfood cleanser Youth to the people : j’ai dû avoir ça dans une box, c’était une dose de voyage que j’ai utilisée aussi cet été et j’ai trouvé que c’était un produit vraiment agréable et efficace, que je ne rachèterai pas car j’ai d’autres produits pour cet usage (mais là rien n’est terminé), mais qui m’a plu !

7. Revitalising Supreme + Estée Lauder : une miniature de 15ml donc très bien pour tester, et que j’ai adoré utiliser, on s’en doute : c’est fondant, ça sent bon, c’est efficace. Mais c’est hyper cher donc évidemment je ne rachèterai pas.

8. Gel douche revitalisant NAE : parfait, l’odeur était géniale pour l’été, d’ailleurs j’en ai usé deux tubes.

9. Crème de douche revitalisante à l’huile d’Onagre bio Weleda : un produit qui serait parfait, la texture est très agréable et nourrissante mais j’ai détesté l’odeur. Donc je ne rachèterai pas, en tout cas cette version.

10. Et enfin le dentifrice Dentavie qui est très très bien : efficace et laisse un goût agréable.

Et voilà pour cette fois !

Quand la beauté nous sauve, de Charles Pépin : kalos kai agathos

Entrer par la beauté dans un autre monde perçu nous enrichit déjà, ouvre notre sensibilité en la libérant de ses réflexes et habitudes. Multiplier les rencontres avec le plus d’autres mondes perçus possibles est la seule manière d’espérer rencontrer le monde, d’espérer l’habiter. L’émotion esthétique, ici encore, a pour vertu de nous faire exister plus pleinement, mais en un sens nouveau : la fréquentation de toutes ces beautés artistiques différentes, renvoyant chaque fois à une vision du monde, nous fait exister dans un monde plus vaste – nous permet d’être au monde, au sens propre, et non plus simplement dans son environnement. Car ce n’est peut-être que cela, le monde : la somme de toutes les visions subjectives que nous en avons, et dont les artistes font des œuvres.

Retour à Charles Pépin. J’avais été vaguement déçue par La Joie, parce qu’il s’agissait d’un roman et non d’un essai, comme je m’y attendais. Cette fois, sur un autre thème qui m’est cher, j’ai bien fait attention de vérifier avant, et il s’agit bien d’un essai.

L’auteur ici s’interroge sur la beauté, l’émotion esthétique, et ce qu’elle nous apporte qui la rend si essentielle. D’abord, avec Kant, il s’intéresse à l’harmonie des facultés, à la présence au monde et à l’intuition. Ensuite, avec Hegel, il pose la question du sens et des valeurs. Avec Freud, il se penche sur la sublimation libidinale. Pour aboutir à cette idée que finalement, la beauté nous permet d’accueillir le mystère.

Cet essai très instructif, clair et pédagogique m’a fort réjouie, car il nous invite à questionner notre propre rapport au plaisir esthétique, ce qui nous touche nous permettant finalement de comprendre un peu mieux qui nous sommes. C’est aussi un essai qui permet de faire le point sur la pensée de quelques philosophes, et c’est toujours profitable !

Quand la beauté nous sauve
Charles PEPIN
Robert Laffont, 2013 (Marabout, 2020)

Instantané : vêtu d’automne

« Allons nous gaver de beauté et de poésie », me suis-je dit dimanche dernier en partant pour ma promenade au jardin des plantes ! Je voulais voir où en était mon gingko : il est encore vert, comme la plupart de ses voisins. Et la lumière n’était vraiment pas belle. Je circulais, j’en profitais, de toute cette beauté, tout de même, mais quelque chose résistait. Et puis, soudain, tout fut parfait : une éclaircie, une luminosité exactement comme je la voulais, le ciel tout à coup d’un bleu intense et le soleil à travers les feuillages au moment où je passais sous cet érable, le seul arbre du jardin à être vêtu d’automne ! Et ce fut merveilleux ! 

L’Impératrice

Dans mes tirages (et notamment mes tirages d’énergies quotidiens), je tire toujours beaucoup le Fou (ou le Mât). C’est normal, je suis une énergie libre, et je crois aussi que certains événements de type déménagement se préparent pour moi dans les temps prochains (je vois l’automne, mais il peut y avoir un saut quantique). Mais très souvent (là on est presque sur du un jour sur deux), je tire cette magnifique carte qu’est l’Impératrice et j’en suis absolument ravie parce qu’elle me représente parfaitement.

L’Impératrice, c’est la puissance féminine à son plus haut degré : sûre d’elle, elle est parfaitement ancrée dans sa nature charnelle et sensuelle. Elle est la Grande Déesse : Vénus/Aphrodite, Hathor, mais aussi la magicienne Circé (et la sorcière en général). Bien dans son corps, elle est liée au chakra sacré, celui de la sexualité et de la créativité : les idées, les projets, l’inspiration, la poésie. La beauté et l’harmonie. Le sentiment amoureux. Elle est une explosion de créativité.

Et oui, je me sens très Impératrice en ce moment, avec des idées créatives qui germent, le caractère essentiel de la poésie et de la sensorialité dans mes projets, le corps et la dynamique charnelle, tout cela qui est lié au Taureau, signe dans lequel je n’ai pas de placements dans mon ciel de naissance, mais où j’ai actuellement mon fameux transit d’Uranus, celui lié à la crise de la quarantaine.

Et qu’est-ce que je l’aime, cette énergie de l’Impératrice. J’ai l’impression de pouvoir conquérir le monde. Alors l’autre soir, je suivais mon nouveau cours de créativité autour des cartes proposé par la fantastique Mélody, et l’idée était de faire un moodboard autour d’une carte qui nous appelait, ce que j’ai fait dans mon journal poétique. Et bien sûr, c’est à l’Impératrice que j’ai consacré ma soirée !