Des baskets dans mon shoesing

12361110623_325726e81d_o

 

Oui, je sais, cette photo est loin d’avoir le glamour des escarpins de mon célèbre avatar (vous n’imaginez pas le nombre de messages, émanant d’individus masculins, que je reçois à propos de ces escarpins, qui semblent susciter nombre de fantasmes). Pourtant, quitte à vous choquer et vous décevoir, je vais vous avouer une chose : au quotidien, je suis extrêmement rarement perchée sur des talons de douze. Mais je ne suis pas non plus, très souvent, en baskets.

Les baskets et moi, c’est une longue histoire compliquée. J’ai toujours eu la passion des chaussures, au grand désespoir d’ailleurs de mon papa. Mais peu de baskets : je trouvais ça moche, en fait, et pas du tout élégant, ni féminin, ni rien. Bref. Pourtant, quand j’ai eu 15 ans, j’ai fait des pieds et des mains pour qu’on m’offre une paire de Nike Air Agassi (oui bon, j’étais amoureuse d’André Agassi, que voulez-vous, il faut bien que jeunesse se passe), mais à part en cours de sport, je les ai très peu portées. A part ça, je n’avais à l’époque où pourtant elles faisaient fureur ni Converse, ni Stan Smith (bon, ces dernières, je les trouve toujours aussi peu à mon goût).

Et puis, l’âge venant, je me suis rendu compte que les baskets, c’était quand même bien pratique pour crapahuter. Je me suis donc offert une paire de Converse, puis deux (m’enfin pas n’importe lesquelles non plus : les chuck Taylor en cuir, les plus élégantes, oh !). Mais pendant longtemps, je ne les ai absolument pas portées pour aller travailler, juste pour me promener. Et puis, je ne sais pas, il y a quelques semaines, un « bad day », je me suis dit « pourquoi pas », et depuis, je les mets… de temps en temps. Oh, jamais avec un jean hein, toujours avec un pantalon un peu chic, pour casser l’effet trop cool qui n’est absolument pas mon style.

Bref (encore). Du coup, m’est venue l’envie de m’en offrir une nouvelle paire. L’excuse ? Prague (vous n’avez pas fini d’en entendre parler, je vous préviens). Ben oui : c’est très mauvais pour les pieds de porter plusieurs jours de suite les mêmes chaussures, surtout si l’on marche beaucoup. Ok, l’excuse est totalement fallacieuse, et j’ai totalement conscience de mériter la palme de la mauvaise foi. Mais tout de même, elles m’ont fait de l’oeil et j’ai craqué : une paire de Gazelle. Avec des bandes roses. J’y suis bien, et je trouve qu’elles ont un petit côté « chic sans chichi ». Même si je sais aussi que les garçons ne vont pas aimer.

(J’en profite aussi pour vous présenter ma veste en tartan que j’avais repérée sur Violette alors que justement ça faisait des années que j’en cherchais une. Elle est juste : parfaite (j’avais un peu peur parce que j’ai dû la prendre en M vu que le S était sold out, et en fait c’était mieux). Par contre évidemment, moi je ne suis pas une blogueuse mode donc la photo est un peu pourrie…).