En Mots et en images : novembre 2022

Les mots…

Citrouille magique, mort et renaissance // C’est parti pour le Nanowrimo // Les mots qui coulent // La Grande Magie // S’agiter dans tous les sens // Trop vouloir en faire // Créativité // Retour au bagne // Pleine lune // Attention au burn out // Trop penser // Ecrire tous les jours // Petites récompenses // Cocooning // Ouvrir d’autres canaux // S’agiter encore pour ne pas voir qu’il manque quelque chose // Selfie mélancolique // Le joli calendrier de l’Avent // Mettre quelques lumières, en attendant Noël // Un ennui abyssal // Besoin de me reconnecter // Cocooning encore // Les feux de l’automne // Mettre de la magie

Les images…

Instantané : encore un peu d’automne

Si on faisait un palmarès des différents mois de l’année, je crains fort que Novembre ne recueille que très peu de suffrages. Il faut dire qu’il n’a pas grand chose pour lui : coincé entre deux fêtes, il se révèle le plus souvent déprimant, avec ses jours qui raccourcissent inexorablement, son ciel bas et lourd comme un couvercle, ses températures qui chutent, tout cela donnant envie de rester roudoudouné sous un plaid, chez soi, à boire du chocolat chaud. Mais, làs, on ne peut pas toujours, et il faut bien, malheureusement, sortir.

Ce mois apparaît tellement comme un long tunnel que les gens font leur sapin de plus en plus tôt. Sitôt les décorations d’halloween rangées dans leur boîte, les lumières de Noël ressortent, histoire de remettre un peu de joie. Je tiens bon jusqu’au dernier week-end du mois, mais vraiment, c’est tentant de sortir le sapin. Ce sera mon activité du jour.

Pourtant, on est toujours en automne (jusqu’au solstice d’hiver). Les arbres ne sont pas encore dénudés, ils flamboient encore un peu. Alors jeudi, après une semaine d’ennui abyssal, durant laquelle j’ai eu l’impression qu’on me volait mon temps, où l’écriture était difficile (je vous reparlerai bientôt du NaNoWriMo), où le soir je n’avais rien à écrire dans mon journal tant les journées s’étaient déroulées sans qu’il ne se passe rien d’intéressant, de nourrissant, jeudi, donc, je me suis secouée un peu et je suis allée faire un petit tour au Jardin des Plantes.

Je ne vais pas mentir, et dire que cela m’a émerveillée et remise sur pieds : à vrai dire, en ce moment, je me sens pas mal coupée de moi même, de mes émotions, de ma pulsion de vie. Ce n’est pas seulement la faute de novembre, mais il n’aide pas. Et j’ai trouvé le jardin un peu triste : je ne sais pas où étaient les parterres de feuilles rouges que j’adore photographier tous les ans, le gros gingko ne flamboie pas, il est encore très vert mais a tout de même déjà perdu beaucoup de son feuillage.

Heureusement, le petit, un peu plus loin, était tout doré, et j’ai pu faire une petit bouquet de soleil. Et si cette promenade ne m’a pas émerveillée, elle m’a tout de même fait un peu de bien !

Instantané : activité poétique d’automne

A l’automne, j’adore aller dans la nature ramasser tout plein de petites choses qui serviront à ma décoration : branchages et brindilles, glands et marrons, et évidemment des feuilles de toutes les nuances. Mais les feuilles sont fragiles, et dans la décoration elles s’abîment vite, donc je leur réserve également un autre usage : après les avoir mises à sécher dans un gros livre (cette année c’est mon Gaffiot qui a été réquisitionné pour cet usage) pour qu’elles soient bien plates, j’en fait des petits tableaux : soit je les colle pour faire une sorte d’herbier, soit je les plastifie pour faire des petites cartes. Je trouve que c’est une activité très apaisante de se consacrer à ces petites feuilles : harmoniser les couleurs et les tailles, les arranger pour que ce soit joli. Et c’est une activité parfaite avec les enfants !

Cela ne sert strictement à rien, limite même ça encombre, mais comme dirait notre Petit Prince : c’est véritablement utile, puisque c’est joli !

En mots et en images : octobre 2022

Les mots…

Neuf de pentacles // Des livres sous la serre // Ancrage et sensualité // Retrouver les gestes // Cosy // La jungle urbaine // Besoin de chocolat ? // Promenade ensoleillée du dimanche // Art floral et nouveaux canaux // Mon parfum // La roue de fortune // Couleur d’automne // Les misères du passé // lecture sur Canapé // Réenchanter le monde // Un petit nouveau // S’émerveiller // Un autre petit nouveau // Enfin du repos et mon temps pour moi // Plein de projets // Changer de décor quelques jours // Promenades d’automne à la campagne // Mettre les choses au clair, se reposer, se projeter // Samhain…

Les images…

Instantané : cosy

Même si ces derniers jours le temps est redevenu printanier, je sens bien que pourtant on est pleinement entré dans les saisons intérieures, saisons de l’introspection et de l’abandon des choses du passé qui ne servent plus, tout comme les arbres commencent à perdre doucement leurs feuilles afin de laisser la place à celles qui viendront au printemps. A vrai dire, je me sens presque déjà dans les énergies du Scorpion, à base de shadow work : un traumatisme d’adolescence qui est revenu toquer à la porte, qui explique beaucoup de mes schémas et dont j’aimerais parvenir à me débarrasser tant il m’empoisonne l’existence et dont je vous reparlerai bientôt. Heureusement c’est aussi la saison des jolies couleurs, du cocooning et du chocolat chaud qui apporte du réconfort après tout ce travail de l’ombre ! Ce n’est sans doute pas pour rien !

En mots et en images : septembre 2022

Les mots…

Le jour le plus long // Un petit sursis // A la recherche de l’équilibre // Repartir en voyage poétique // Il pleut // Lorsque la pluie et le soleil font l’amour // Promenade émerveillante au château // Une nouvelle pensionnaire carnivore // Travailler en couleurs // Kimono tout doux // Une semaine automnale // Promenade du dimanche et nuances de roses // Déguster une crêpe sur un banc // Comme un lundi // Tout est une question d’organisation // Plongée dans les recherches // Promenade du dimanche // Art floral : une activité poétique et inspirante // Les dernières tomates du balcon // Le seul avantage de se lever tôt // Qu’on est bien, chez soi // Décorer pour l’automne // Promenade en digicam // Les recherches // Cocooning

Les images…

C’est l’automne…

J’avoue que cette année, encore moins que d’habitude, je n’ai pas envie de l’automne (et je ne vous parle même pas de l’hiver, dont la perspective me terrifie). Je n’ai pas envie de grisaille, je n’ai pas envie de jours qui raccourcissent, je n’ai, surtout, pas envie d’être enveloppée de léthargie : en ce moment je suis dans une énergie très haute et dynamique, je fais plein de choses, j’ai envie de sortir, de me promener, je jongle avec mille projets, et je ne suis pas très enthousiaste à l’idée de voir cette énergie débordante m’abandonner. Et j’ai beau savoir que c’est un cycle naturel, celui de la créativité dont je parle dans l’Invitation à un voyage créatif, celui des saisons, je ne m’y fais pas. Je le sais intellectuellement, mais émotionnellement et vibratoirement, c’est compliqué.

Bon. Mais tout de même : je reconnais à l’automne des qualités esthétiques, et j’aime le cocooning. Alors, j’ai ressorti mes décorations et installé mon petit univers : le panier avec une citrouille naturelle et des petites artificielles, des guirlandes de feuilles mortes et de vraies feuilles, des pommes de pin et du branchage, un sac de jute, il manque juste les coloquintes mais je n’en ai pas encore trouvées ; un bouquet de feuilles ; des petits champignons et une jolie citrouille en terre cuite sur le buffet. J’ai également confectionné une couronne, dont je ne suis pas entièrement satisfaite mais qui mettra un peu de gaité à la porte d’entrée. Et enfin, au-dessus de mon bureau, j’ai changé ma carte postale « les quatre saisons » illustrées par Yves Saint-Laurent.

Tout pour accueillir l’automne, malgré mes réserves. Vous avez décoré, vous ?