Bloc Notes
Bloc notes

Bloc Notes

L’hommage rendu à Sir Roger Moore Vous savez combien j’aimais Roger Moore, et la nouvelle de sa mort m’a profondément attristée. Du coup, mardi soir, je me suis fait une soirée Amicalement Vôtre. Mais pour ceux qui n’auraient pas la chance d’avoir l’intégrale en DVD, Paris Première diffusera l’intégrale de la saison à partir du 25 juin … Lire la suite

The light of the light de Florian et Michael Quistrebert, au Palais de Tokyo
Elle se promène

The light of the light de Florian et Michael Quistrebert, au Palais de Tokyo

Nous voulons pousser la peinture vers un état de crise. Cela passe par la saturation, l’excès ou le gigantisme, pour montrer quelque chose d’opposé, de plus subtil et invisible. C’est de la peinture et ce n’est pas de la peinture. Peut-être est-ce plutôt de l’hyper-peinture, car nous tentons d’en saturer les fondamentaux, de forcer les … Lire la suite

Jean-Michel Alberola, l’aventure des détails au Palais de Tokyo
Elle se promène

Jean-Michel Alberola, l’aventure des détails au Palais de Tokyo

Je ne fais que des détails, je ne fais que ça. Je compte simplement sur l’addition des détails. Encore une fois, c’est à un voyage saisissant à travers l’oeuvre d’un artiste inclassable que nous invite le Palais de Tokyo : Jean-Michel Alberola. Une oeuvre résolument protéiforme : à travers des peintures, des néons, des films, des … Lire la suite

Gérard Fromanger à Beaubourg
Elle se promène

Gérard Fromanger à Beaubourg

Puisque j’étais à Beaubourg pour visiter l’exposition Anselm Kiefer, j’en ai profité pour voir aussi la rétrospective consacrée à Gérard Fromanger, un artiste que je ne connaissais pas du tout mais que j’ai eu plaisir à découvrir au fil de la cinquantaine d’œuvres exposées, datant de 1957 à 2015. Après Kiefer et son univers sombre, … Lire la suite

Anselm Kiefer à Beaubourg
Elle se promène

Anselm Kiefer à Beaubourg

Une exposition que je ne voulais louper sous aucun prétexte, n’ayant absolument pas réussi à trouver le moyen de voir l’autre exposition Kiefer, à la BNF. Anselm Kiefer, c’est la démesure et l’obsession. Immédiatement, le spectateur est saisi par la monumentalité des oeuvres, et leur aspect évidemment tourmenté : hanté par l’histoire de l’Allemagne, la … Lire la suite