Instantané : les jours fériés

Jeudi, c’était le 11 novembre. L’occasion pour moi de profiter d’un long week-end puisque je ne travaille pas le vendredi. Un jour de plus sauvé pour travailler sur mes projets, et j’ai du pain sur la planche, comme on dit. Mais un jour au rythme plus lent : je ne sais pas, je trouve que les jours fériés, même s’ils ressemblent au dimanche, même s’ils ressemblent pour moi au samedi où je reste chez moi, ont une ambiance différente. Les bruits ne sont pas les mêmes, le silence n’a pas la même épaisseur, et il y a dans l’air comme une invitation à la paresse. Alors, malgré une longue liste de choses à faire, je me suis accordé ce plaisir simple du petit déjeuner au lit avec Christian Bobin