Le jeudi, c’est citation…

Aujourd’hui, une citation extraite d’un très beau livre dont je vous parlerai plus en détails demain (vous avez vu comment je fais du teasing ?) : C’est une chose étrange à la fin que le monde, de Jean d’Ormesson, qui, autant le dire tout de suite, m’a littéralement cueillie. Pour rester dans le thème, j’aiPoursuivre la lecture de « Le jeudi, c’est citation… »

Damna

Alaïz est emportée dans un tourbillon de sentiments contradictoires : la certitude, l’émerveillement, la joie, la confiance, mais aussi la peur, une sorte de panique soudaine en se sentant glisser sur une voie qui lui interdit tout retour en arrière, car désormais, elle le sait, elle appartiendrait toute entière à ces longues mains solides quiPoursuivre la lecture de « Damna »

Les kâma-sûtra

L’échelle d’intensité amoureuse comprend dix degrés, en voici les symptômes : plaisir du regard, saisissement du coeur, obsession mentale, insomnie, consomption, désintérêt pour le plaisir, perte de toute pudeur, folie, pâmoison et mort. Tout le monde a entendu parler du Livre de l’amour des hindous, autrement dit kâma-sûtra. C’est un livre dont tout le mondePoursuivre la lecture de « Les kâma-sûtra »

Nadja

Elle me dit son nom, celui qu’elle s’est choisi : « Nadja, parce qu’en russe c’est le commencement du mot espérance, et parce que ce n’en est que le commencement. » Cela faisait des années que ce récit était dans ma PAL, très souvent commencé et toujours abandonné au bout de quelques pages. Mais je suis têtue,Poursuivre la lecture de « Nadja »

Que lire dans son bain ?

Les mauvais jours arrivent à grands pas, et avec eux, l’un des rares plaisirs des températures indécemment froides : le bon bain chaud. Alors je sais, certaines personnes prennent aussi des bains en été, mais moi je ne conçois cette activité que lorsque je suis frigorifiée (ce qui n’est pas très difficile : à moinsPoursuivre la lecture de « Que lire dans son bain ? »

Déborah, la femme adultère de Régine Deforges

  Que celui qui n’a jamais péché lui jette la première pierre. Continuons un petit peu notre série des femmes de la Bible, avec cette femme adultère que sauve le Christ avec la phrase célèbre que j’ai mise en exergue. Personnage que les Évangiles expédient en 5 versets, et à qui Régine Deforges invente unePoursuivre la lecture de « Déborah, la femme adultère de Régine Deforges »

Le jeudi, c’est citation…

Aujourd’hui, une citation sur le baiser, qui m’a beaucoup émue l’autre jour lorsque je suis tombée par hasard dessus, à tel point que dans la foulée je me suis acheté le livre dont elle est tirée : Il s’agit de La Voix de l’éternelle sagesse de Khalil Gibran (voix qui aurait pu être voie, d’ailleurs).Poursuivre la lecture de « Le jeudi, c’est citation… »