Maman les petits glaçons…

J’ai l’habitude de voir la Loire sous le soleil. Parce que moi, pour me sortir de mon douillet intérieur, il faut un temps splendide.

Mais voilà, en ce moment la Loire est totalement gelée, de mémoire d’orléanais on n’a pas vu ça depuis vingt ans. N’ayant pas réellement l’intention de faire de vieux os dans cette ville, je me suis dit que c’était le moment ou jamais d’aller faire de belles photos. J’ai donc pris mon courage à deux mains, bravé ma flemme et mon rhume carabiné, enfilé mes UGG, mon bonnet, mes gants et mon manteau, et je suis partie à l’assaut des températures polaires.

Je comptais y rester ving minutes. J’y ai passé deux heures. Parce qu’il s’est passé un truc magique. Quelque chose qu’on appelle une épiphanie. Un moment de grâce. Toute à mes photos, je n’ai soudain plus rien ressenti que cet émerveillement que seul peut nous procurer la véritable émotion esthétique. Je n’ai plus senti mes doigts qui menaçaient de se désolidariser de mes mains (parce que faire des photos avec des gants, ce n’est pas pratique), mon nez qui coulait (à cause du rhume), mes yeux qui pleuraient (parce que faire des photos avec des lunettes de soleil, ce n’est pas pratique), le sol qui glissait. Je n’ai plus que vu le miroitement du soleil sur la glace, les oiseaux qui se rassemblaient en piaillant, les glaçons chariés par le courant, la cathédrale se découpant au loin sur le ciel bleu.

Je n’ai plus vu que la beauté, et oublié le reste. Vraiment, ça valait le coup…

loire1_effected

loire2_effected

loire3_effected

loire4_effected

loire5_effected

loire6_effected

loire7_effected

loire8_effected

loire9_effected

loire10_effected

loire11_effected

loire12_effected

loire13_effected

loire14_effected

loire15_effected

 

Maman les petits bateaux…

Hier, j’ai profité de ce qui était peut-être le dernier week-end de soleil avant l’arrivée déprimante des mauvais jours pour aller faire un tour au festival de Loire. Je ne suis pas une grande passionnée de bateaux et de trucs comme ça, mais ça me donnait un but de promenade et de photographie, et puis j’aime bien me promener sur les quais, que je n’avais d’ailleurs jamais vus aussi animés (mais je fuis les fêtes johanniques, ceci expliquant sans aucun doute cela). Bref, cette petite fête est bien plaisante, et j’ai donc eu l’occasion de faire de chouettes photographies assez différentes de ce que je fais d’habitude. J’en ai aussi profité pour acheter quelques produits artisanaux ou « du terroir » (du fromage de chèvre et de la bière… pour cette dernière j’ai été bien punie de ma gourmandise car elle m’a sacrément embarrassée sur le chemin du retour, j’espère qu’elle est bonne). J’aurais bien acheté d’autres choses, une crêpe par exemple, mais tous les orléanais avaient eu la même idée et les files d’attente étaient à frémir, même chez Frédélian au Cap-Ferret je n’avais jamais vu ça. Donc voilà une petite sélection de clichés :

FL14_effected

FL13_effected

FL12_effected

FL11_effected

FL10_effected

FL09_effected

FL08_effected

FL07_effected

FL06_effected

FL05_effected

FL04_effected

FL03_effected

FL02_effected

FL01_effected