Femme nue jouant Chopin, de Louise Erdrich
Nouvelles

Femme nue jouant Chopin, de Louise Erdrich

Je parle de survie comme si c’était une chose facile, mais c’est évidemment la tâche la plus ardue au monde. Parfois il vous faut un ange, un soupçon de grâce, un visiteur venu d’une autre dimension. J’avais été totalement conquise par Le Jeu des ombres, qui m’avait permis de découvrir Louise Erdrich et son univers particulier. Mais … Lire la suite

Je regarde passer les chauves, de Sandrine Senes
Nouvelles

Je regarde passer les chauves, de Sandrine Senes

Une femme très âgée, peau fripée (style pomme cuite comme dirait ma grand-mère), chevelure rouge flamboyante, robe rouge carmin, sac zèbre, robe légère, très fatale, est assise les jambes tellement écartées qu’on aperçoit furtivement une de ses couilles. C’est dans Ça balance à Paris que j’avais pour la première fois entendu parler de ce petit recueil : … Lire la suite

Les neuf premières vies de Pandora, de Renaud Santa Maria
Nouvelles

Les neuf premières vies de Pandora, de Renaud Santa Maria

Impassible, le félin d’appartement l’observait d’un regard mystérieux et accusateur. Le temps paraissait suspendu. A croire que ce silence imposait se voulait être la continuité de la conversation qu’il venait d’avoir avec Lionel. Et que, par sorcellerie, Pandora orchestrait. A moins qu’elle ne fut soudain la réincarnation « chat » de Tomás de Torquemada, jadis officier zélé … Lire la suite

Couleurs
Nouvelles

Couleurs

Avec sa mère, elles s’entraînaient toutes deux à garder la mémoire vive. Des souvenirs et des couleurs qu’elles faisaient émerger d’une boîte secrète enfouie au creux de leur coeur. Une photo de mariage, la blancheur d’une robe immaculée, leur piquait encore les yeux d’un bonheur éclatant, un gâteau d’anniversaire piqueté de bougies dont la flamme … Lire la suite

J’envisage de te vendre (j’y pense de plus en plus), de Frédérique Martin
Nouvelles

J’envisage de te vendre (j’y pense de plus en plus), de Frédérique Martin

On s’est aimés tout de suite, au milieu de l’après-midi. A peine le temps de claquer la porte et elle s’est jetée sur moi. Après, on ne s’est plus quittés. C’est comme ça l’amour, le très grand. C’est évident et ça ne se discute pas. Comme j’aime beaucoup lire des nouvelles, je me suis dit … Lire la suite