Régine Deforges, la femme liberté de Frédéric Andrau

Régine Deforges, la femme liberté de Frédéric Andrau

Quel point commun, quelle unité, quelle cohérence entre la petite fille espiègle et blessée du Poitou, l’éditrice audacieuse, l’engagée infatigable, le mannequin éphémère, l’écrivain à succès, la mère de famille généreuse, le témoin insatiable de la vie intellectuelle parisienne, la féministe habitée, la militante, l’épouse attentive, la maîtresse gourmande, la femme traînée devant la justice, […]

Read More…
Gabriële, de Anne et Claire Berest

Gabriële, de Anne et Claire Berest

Jamais Gabriële ne parlera d’amour. Jamais elle ne dira : je l’aimais et il m’aimait. Ce qui se passe entre eux est un face-à-face d’où jaillissent la pensée et la création, c’est le début d’une infinie conversation, au sens étymologique du terme, aller et venir sur une même rivière, dans un même pays. C’est sur […]

Read More…
Les rameaux noirs (Mnémosyne) de Simon Liberati

Les rameaux noirs de Simon Liberati

Le sentiment qui me vient lorsque je regarde mon enfance n’est pas du regret. Quelque chose de meilleur que du regret. Une perspective qui comprend à la fois le regret et l’objet du regret ; ce n’est pas un manque, une absence, mais un paysage qui s’est éloigné et que je vois toujours. Il est […]

Read More…
La Fontaine, une école buissonnière d'Erik Orsenna

La Fontaine, une école buissonnière d’Erik Orsenna

Ces très jeunes gens ont reçu la même culture, riche et diverse, familiers qu’ils sont des poètes grecs et latins sans oublier les italiens, Boccace, Pétrarque… Dans les littératures plus récentes, ils se sont enchantés du Pâge disgracié, le chef-d’oeuvre de Tristan L’Hermite. Comme souvent, un livre vous touche parce qu’il annonce la suite de […]

Read More…
Ecoute-moi bien de Nathalie Rykiel

Ecoute-moi bien, de Nathalie Rykiel

Être une icône, être une légende, être une pionnière, Être une couturière qui marquera l’époque, Être une femme libre, engagée, généreuse, un symbole pour des générations de femmes, Être une amie précieuse et fidèle Être sœur aînée et chef de clan, Être la meilleure des grands-mères… Être ma mère. J’aimais énormément Sonia Rykiel, que j’avais […]

Read More…
La mémoire n'en fait qu'à sa tête, de Bernard Pivot

La mémoire n’en fait qu’à sa tête, de Bernard Pivot

Bref, plus je vieillis, plus mes lectures sont ponctuées d’arrêts commandés par ma mémoire. Elle n’est pourtant pas la partie la plus vaillante de ma petite personne. Imprévisible et capricieuse, elle aime bien cependant déclencher sur moi des ricochets semblables à ceux obtenus par ces petites pierres plates que je faisais rebondir sur la surface […]

Read More…
Le Chercheur de Lars Muhl

Le Chercheur, de Lars Muhl

Un bon écrivain, poète, peintre, musicien, cinéaste, chanteur ou danseur, se fait l’interprète du langage universel, du langage sensible, des mots, des images ou de la musique qui émeuvent. Ce qui est enjeu, ce n’est pas leur inspiration, ou un don qui leur est fait, mais quelque chose qu’ils ont l’obligation d’interpréter et de transmettre. […]

Read More…

Beigbeder l’Incorrigible, d’Arnaud le Guern

Il vit au milieu des seins, et non des saints. Dans le monde de Frédéric, les femmes ne sont pas voilées, mais infiniment tentatrices. Ses soixante-dix vierges sont vivantes : elles le narguent durant la Fashion Week. Un mois après la tuerie de Charlie Hebdo, Beigbeder est à Kiev. Il trouve ses mots, qu’il envoie […]

Read More…

Le Vieux Saltimbanque, de Jim Harrison

Il y a quelques années, alors qu’après de soixante ans je ressentais de manière poignante la menace de la mort, je me suis dit : « Le moment est venu d’écrire mes mémoires. » Ce que j’ai fait. Mais la vie en a décidé autrement et, plus de quinze ans après, je ne suis toujours pas mort, […]

Read More…

Maurice Sachs à l’Herne

Ce cahier, on le comprend, n’a pas l’ambition de rétablir je ne sais quelle injustice. Même si Maurice fut davantage ce personnage issu d’un roman picaresque du XVIIIe siècle que le grand écrivain que toute sa vie brève il rêva d’être. Davantage ? Peut-être pas. Sans doute faut-il dire les deux : un personnage et […]

Read More…

Journal d’un homme heureux, de Philippe Delerm

Bonheur de ces années, de ces amis, de ces moments où personne n’essaie d’épater l’autre ; plaisir de ces soirées où l’on parle juste comme ça, mais où l’on pourrait presque se taire ensemble. Plaisir aussi d’être avec les enfants, et de leur créer des images. En marchant lentement vers la maison, mélancolie de tout […]

Read More…

Et devant moi le monde, de Joyce Maynard

Dès ma plus tendre enfance, j’ai été élevée en observatrice. Mes parents m’ont encouragée à enregistrer les moindres détails de ce qui m’entourait avec une oreille et un oeil de reporter. Que cela me plaise ou non, toute ma vie j’ai pris mentalement des notes. Cette habitude fait partie de l’histoire racontée ici ; de […]

Read More…

M Train, de Patti Smith

Mon chez-moi est un bureau. L’amalgame d’un rêve. Mon chez-moi ce sont les chats, mes livres, et mon travail jamais fait. Toutes les choses disparues qui, un jour peut-être, m’appelleront. Peut-être ne pouvons-nous pas tirer de chair de la rêverie, pas plus que nous ne pouvons aller y chercher un éperon poussiéreux, mais nous pouvons […]

Read More…

La Belle-soeur de Victor H., de Caroline Fabre-Rousseau

Dans la bataille des romantiques, la frontière entre le monde des artistes peintres et celui des hommes de lettres était floue. Les tableaux des Laurens, des Signol n’illustraient-ils pas les tragédies si prisées de Shakespeare et les romans historiques de Walter Scott ? Et dans les ateliers, il y avait autant de tableaux que de […]

Read More…

Napoléon amoureux, d’Olivier Miquel

Je te souhaite bonheur si l’inconstance peut en obtenir…/… Tu ne m’as jamais aimé…/… Cruelle, pourquoi m’avoir fait espérer un sentiment que tu n’éprouvais pas ! Mille poignards déchirent mon coeur. Ne les enfonce pas davantage…/… Je n’ai plus qu’à mourir…/… Je déteste Paris, les femmes et l’amour (lettre de Napoléon à Joséphine) Poursuivons nos […]

Read More…

Balzac amoureux, d’Emmanuelle de Boysson

Dès sa plus tendre enfance, Balzac désire ardemment devenir célèbre et être aimé. A 22 ans, lorsque ses parents lui donnent la permission de passer deux ans à Paris dans une mansarde pour y écrire un chef-d’oeuvre, il est déjà Rastignac, rêvant de lauriers et d’une femme qui l’introduirait dans le monde. Il a surtout […]

Read More…

Victor Hugo amoureux, de Christine Clerc

Le 26 février 1802, je suis né à la vie, le 17 février 1833, je suis né au bonheur dans tes bras. La première date, ce n’est que la vie, la seconde, c’est l’amour. Aimer, c’est plus que vivre. (Lettre à Juliette Drouet, février 1835) La récente exposition Eros Hugo nous a appris (si on ne le […]

Read More…

Journal pré-posthume possible, de Christiane Rochefort

Les jours où je n’écris pas, où je n’essaye même pas, je me sens inutile sur la terre. (25 mars 1986) Je n’ai jamais lu Christiane Rochefort ; j’en ai entendu parler, mais elle fait partie de ces (malheureusement assez nombreux) écrivains sur lesquels je ne me suis jamais penchée. Mais bon, un journal intime […]

Read More…