La Grande roue, de Diane Peylin

La Grande roue, de Diane Peylin

Que fait-on lorsqu’on n’a que le point A ? Que le point B ? Ou ni le point A ni le point B ? Quelles solutions ? Ne cesser de marcher vers l’horizon ou bien tourner en rond ? Deux cycles infinis et épuisants. Où la raison n’est plus. Un peu de folie ? Oui, […]

Read More…
Stayin'Alive, de Christian Moguerou

Stayin’ Alive, de Christian Moguérou

T’écrire me procure de la joie, il y a comme une jouissance avouée qui ponctue mes phrases. C’est le bonheur de l’écriture, celui qui me hisse, qui m’enveloppe, qui m’aide à ne pas céder à cette paresse si habile, si maligne, si présente depuis toujours. J’ai voulu être danseur classique pour la discipline et la […]

Read More…
Le Ravissement de Lol V. Stein, de Marguerite Duras

Le Ravissement de Lol V. Stein, de Marguerite Duras

Tatiana Karl, elle, fait remonter plus avant, plus avant même que leur amitié, les origines de cette maladie. Elles étaient là, en Lol V. Stein, couvées, mais retenues d’éclore par la grande affection qui l’avait toujours entourée dans sa famille, et puis au collège ensuite. Au collège, dit-elle, et elle n’était pas la seule à […]

Read More…
Les Quatre Vérités, de David Lodge

Les Quatre Vérités, de David Lodge

Ecrire des romans, c’est comme de glisser des messages dans une série de bouteilles qu’on jette à la mer au jusant, sans avoir la moindre idée du lieu où les vagues les porteront ni même savoir s’il y aura quelqu’un pour regarder dedans. L’autre jour, j’ai fait un peu de rangement sur les étagères « littérature […]

Read More…
La confusion des sentiments, de Stefan Zweig

La confusion des sentiments, de Stefan Zweig

Pendant toute une vie j’ai tracé des portraits humains, j’ai réveillé du fond des siècles des figures, pour les rendre sensibles aux hommes d’aujourd’hui, et précisément je n’ai jamais pensé à celui qui a toujours été le plus présent en moi ; aussi je veux lui donner, à ce cher fantôme, comme aux jours homériques, […]

Read More…
L'Âge de raison, de Jami Attenberg

L’Âge de raison, de Jami Attenberg

La plupart des gens que je connais passent leur temps à se réinventer. A échafauder de nouveaux projets de vie. Je le sais parce qu’ils disparaissent de mon existence dès qu’ils ont réinventé la leur. Ils ont des enfants ? On ne se voit plus. Ils partent s’installer dans une autre ville ou dans un […]

Read More…
L'envoûtement de Lili Dahl, de Siri Hustvedt

L’envoûtement de Lili Dahl, de Siri Hustvedt

Il y avait trois semaines qu’elle l’observait. Depuis le début du mois de mai, elle se mettait chaque matin à sa fenêtre pour le regarder. C’était toujours de bonne heure, un peu avant l’aube, et à sa connaissance il ne s’en était jamais aperçu. Le premier matin, en ouvrant les yeux, Lily avait remarqué une […]

Read More…
Le jardin des bonheurs égarés, de Tor Udall

Le jardin des bonheurs égarés, de Tor Udall

Quelqu’un a fait tomber un mégot de cigare. En le repoussant du pied, il se souvient des lèvres d’Audrey sur une cigarette. Cette dépendance l’insupportait — ou était-il simplement jaloux qu’elle ne les pose pas plutôt sur lui ? Combien de baisers se sont-ils donnés au cours des neuf années qu’ils ont partagées ? Mille ? […]

Read More…
Haute fidélité, de Nick Hornby

Haute fidélité, de Nick Hornby

Il me semble que si on place la musique (comme les livres, probablement, les films, les pièces de théâtre, et tout ce qui vous fait ressentir) au centre de l’existence, alors on n’a pas les moyens de réussir sa vie amoureuse, de la voir comme un produit fini. Il faut y picorer, la maintenir en […]

Read More…
La fin des idoles, de Nicolas Gaudemet

La fin des idoles, de Nicolas Gaudemet

Je ferai prendre conscience aux candidats que courir après la célébrité les empêche d’être heureux. Je leur apprendrai à apaiser leur désir, à développer d’autres buts. Le jeudi après chaque prime, j’animerai un débat sur la société médiatique, avec des psychologues.  Peut-on guérir les humains du désir, et notamment du désir de célébrité, et mettre […]

Read More…
Quichotte, autoportrait chevaleresque d'Eric Pessan

Quichotte, autoportrait chevaleresque d’Eric Pessan

Ce sont les aventures de l’Ingénieux Hidalgo Don Quichotte de la Manche, et à mon tour j’ai envie de m’y plonger parce que le monde ne me suffit pas. Où que je porte mon regard, le rêve fait défaut. J’entends partout répétés des mots d’ordre pragmatiques, réalistes, cyniques et blasés. Chaque jour, les actualités voûtent […]

Read More…
L'une et l'autre, de François Cérésa

L’une et l’autre, de François Cérésa

On va penser que je fais trop référence au cinéma. Mais le cinéma sans la littérature ne serait rien et la littérature sans le cinéma non plus. Ils ont partie liée, disait François Truffaut. Je me résume. Je porte le prénom d’Alain Delon dans Les Félins, Mélinda celui de Jane Fonda dans le même film. […]

Read More…
Chanson de la ville silencieuse, d'Olivier Adam

Chanson de la ville silencieuse, d’Olivier Adam

Je n’ai jamais bien su qui était mon père. Qui il était au fond. Pour me comprendre il me faudrait dresser l’anthologie des légendes. Y opérer un tri. Même si je ne suis pas certaine d’en être capable. Sa biographie regorge de faits, d’anecdotes que je ne suis pas plus à même que quiconque de […]

Read More…
Et moi, je vis toujours de Jean d'Ormesson

Et moi, je vis toujours de Jean d’Ormesson

Plus intéressant que la politique et que cette économie qui m’a prise en otage et dont on nous rebat les oreilles, l’amour remonte à la plus haute Antiquité. Il naît avec la pensée, avec le mal, avec moi. Qu’ai-je donc fait depuis toujours ? Ah! bien sûr : Sumer, l’Egypte, la Grèce, la chute de […]

Read More…
J'ai perdu Albert, de Didier van Cauwelaert

J’ai perdu Albert, de Didier van Cauwelaert

J’ai passé une nuit hallucinante de douceur. Comme si nos vides affectifs étaient devenus un terrain d’entente, un patrimoine commun. On était les mêmes, à des années-lumières. Issus de mères en béton armé et de pères trop tôt disparus, on s’était toujours crus indignes d’être aimés. Résignés à ne pouvoir combler que des profiteurs ou […]

Read More…
Dos au mur, de Nicolas Rey

Dos au mur, de Nicolas Rey

J’ai quarante-quatre ans. Il m’a fallu attendre l’âge de quarante ans pour savoir à quoi pouvait ressembler le véritable amour. L’abnégation. Le don de soi. Le silence partagé. L’écoute attentive. Le plaisir de l’autre avant le sien. Le plaisir de l’autre qui devient le sien. La joie sincère lorsqu’il arrive à l’autre quelque chose de […]

Read More…
4321, de Paul Auster

4321, de Paul Auster

Quelle idée intéressante, se dit Ferguson, de penser que les choses auraient pu se dérouler autrement pour lui, tout en restant le même. Le même garçon dans une autre maison avec un autre arbre. Le même garçon avec des parents différents. Le même garçon avec les mêmes parents mais qui ne faisaient pas les mêmes […]

Read More…
Souviens-toi de ton avenir, d'Anne Dufourmantelle

Souviens-toi de ton avenir, d’Anne Dufourmantelle

Ces fragments les aimantent tous pour une raison plus mystérieuse — et sans doute plus dangereuse — que la recherche d’un scoop historique. Ce n’est qu’un alibi. Comme l’énergie d’une table de jeu. L’important c’est d’y être, tout le reste est fictif. C’est le titre, bien mystérieux, de ce roman, qui m’a aimantée, ainsi que l’auteure que […]

Read More…
Entrez dans la danse, de Jean Teulé

Entrez dans la danse, de Jean Teulé

En moins de deux semaines, on se retrouve avec sans doute mille danseurs dans une cité de seize mille habitants. Mais alors, avant l’automne, tout Strasbourg sera un bal ! cauchemarde Drachenfels. Quand je pense qu’il y a quelques années Érasme avait écrit des strasbourgeois : « La discipline des Romains, la sagesse des Athéniens, la sobriété […]

Read More…