Dans ma salle de bain – produits terminés #2

Puisque la première édition vous avait pas mal plu et que depuis j’ai testé des trucs intéressants, je vous propose un nouveau petit tour d’horizon des produits de beauté que j’ai testés et terminés :

1. La révélation : l’ELMW Green Keratin. C’est un sérum à base d’acides hyaluroniques. Le contexte : en mai ma peau était dans un état pitoyable à cause du masque, et je cherchais donc des produits très hydratants et réparateurs. Je n’avais jamais testé les acides hyaluroniques, mais ayant entendu parler de son fort pourvoir hydratant, j’ai voulu essayer et j’ai tester ce produit phare. Je n’ai pas été déçue : appliqué sur la peau nettoyée et humidifiée avec de l’eau florale de rose, il pénètre parfaitement et il est trs agréable à utiliser. J’appliquais d’autres produits après, comme on va voir, mais vraiment l’effet était génial. Malheureusement il est un peu compliqué à trouver en ce moment, j’ai dû trouver autre chose. Mais j’en reprendrai dès qu’il sera à nouveau disponible !

2. Le « buffet » de The Ordinary : toujours dans le même contexte de sauvetage, j’ai eu envie d’essayer les produits « The Ordinary », une marque vraiment pas chère et pourtant d’excellente qualité, qui propose des produits très basiques mais sans packaging. Là, avec le « buffet », on est à nouveau sur un sérum que j’utilise après les acides hyaluroniques, et qui contient des peptides connues pour leur effet anti-âge. Alors niveau sensualité, rien du tout (les produits de la marque sont sans parfum) par contre il est plutôt efficace, et je l’ai racheté !

3. Glow daily vitamine C de REN : c’est ma marque de cosmétiques préférée, ce qui est malheureux pour moi car elle est plutôt chère mais on ne va pas se mentir, en crème de jour (ou de nuit comme nous l’allons voir) on est sur des produits à la fois très efficaces et très agréables à utiliser (et pour celle-ci : un packaging très malin qui permet de ne pas perdre une goutte de produit). Donc là on est sur une crème qui illumine le teint, et elle est parfaite.

4. Baume réparateur nuit Evercalm, toujours REN : là on est sur un baume qui est très riche (et donc un peu épais et collant à l’application) qui hydrate, nourrit et apaise. Je ne peux plus m’en passer.

5. Eau micellaire apaisante Dermina : une taille de voyage dont je me suis servie cet été. Rien à dire : elle fait son job, et l’odeur est plutôt agréable !

6. Superfood cleanser Youth to the people : j’ai dû avoir ça dans une box, c’était une dose de voyage que j’ai utilisée aussi cet été et j’ai trouvé que c’était un produit vraiment agréable et efficace, que je ne rachèterai pas car j’ai d’autres produits pour cet usage (mais là rien n’est terminé), mais qui m’a plu !

7. Revitalising Supreme + Estée Lauder : une miniature de 15ml donc très bien pour tester, et que j’ai adoré utiliser, on s’en doute : c’est fondant, ça sent bon, c’est efficace. Mais c’est hyper cher donc évidemment je ne rachèterai pas.

8. Gel douche revitalisant NAE : parfait, l’odeur était géniale pour l’été, d’ailleurs j’en ai usé deux tubes.

9. Crème de douche revitalisante à l’huile d’Onagre bio Weleda : un produit qui serait parfait, la texture est très agréable et nourrissante mais j’ai détesté l’odeur. Donc je ne rachèterai pas, en tout cas cette version.

10. Et enfin le dentifrice Dentavie qui est très très bien : efficace et laisse un goût agréable.

Et voilà pour cette fois !

Fregola sarda au pesto et aux gambas

Je ne connaissais pas du tout ce type de pâtes originaire de Sardaigne et qui ont la forme de petites billes, et qui ont la particularité d’être passées au four pour être toastées, ce qui leur donne une couleur et une saveur caractéristiques. Au départ j’avais choisi de les faire alle vongole, mais mon poissonnier n’avait pas de palourdes. J’ai donc pris des crevettes, et improvisé un peu avec du pesto.

Pour deux personnes
Qu’est-ce qu’il nous faut ?

– Environ 200g de Fregolas sardes
– De quoi faire du pesto, ou du pesto déjà fait si comme moi vous en avez congelé
– 8 gambas
– Un peu d’huile d’olive

Comment on fait ?
– Commencer par préparer le pesto si ce n’est déjà fait
– Mettre les pâtes à cuire dans un gros volume d’eau bouillante le temps indiqué sur le paquet.
– Décortiquer les gambas et les faire revenir dans de l’huile d’olive. Ajouter le pesto.
– Une fois les pâtes cuites et égouttées, les remettre dans la casserole, ajouter le pesto et les gambas et bien mélanger. Répartir dans les assiettes.

Fregola sarda au pesto et aux gambas

Alors c’est très particulier, aussi bien au niveau du goût que de la texture, mais c’est vraiment une pasta qui mérite d’être plus connue. Quant à l’association pesto/gambas, c’est évidemment merveilleux !

Gourmandises21
Chez Syl

Risotto gorgonzola et poires

Encore un risotto ? Oui, mais c’est vraiment un plat que j’aime infiniment de par sa simplicité et son côté réconfortant. Et cela faisait quelque temps que j’avais envie de tester cette association absolument fabuleuse du gorgonzola crémeux et de la poire fraîche et légèrement sucrée !

Pour deux personnes
Qu’est-ce qu’il nous faut ?

– 160 g de riz à risotto (Carnaroli ou Arborio)
– 500 ml de bouillon
– 40 g de parmesan râpé
– 50g de beurre
– 1 petit oignon jaune
– 100g de gorgonzola
– 1 grosse poire
– ½ verre de vin blanc sec
– Quelques cerneaux de noix

Comment on fait ?
– Dans une casserole, préparer le bouillon. Emincer très finement l’oignon.
– Dans une sauteuse faire revenir l’oignon dans la moitié du beurre jusqu’à ce qu’il se colore. Ajouter le riz, mélanger et attendre qu’il devienne translucide. Verser le vin et laisser évaporer. Ajouter petit à petit le bouillon au riz en remuant bien jusqu’à ce que le riz soit cuit, c’est à dire bien crémeux mais encore croquant à cœur.
– Pendant que le riz cuit : couper la poire en deux (au sens propre). Détailler la première moitié en petits cubes et mixer la deuxième. Couper le gorgonzola en petits cubes aussi.
– 5 minutes avant la fin de la cuisson du riz, ajouter les cubes et la purée de poire, et le gorgonzola.
– Hors du feu incorporer le beurre restant puis le parmesan. Bien mélanger. Pour servir, répartir les cerneaux de noix sur les assiettes. Et voilà !

Risotto gorgonzola et poires

Buon appetito !

Gourmandises21
Chez Syl

Butternut farcie au Mont d’or

Je garde un souvenir assez mauvais de la seule fois où j’ai voulu cuisiner de la courge butternut : j’ai failli y laisser un doigt, et on est d’accord, les doigts, c’est utile. Mais j’ai décidé de donner une autre chance à cette cucurbitacée : d’abord parce qu’on me l’a donnée, donc je ne voulais pas la perdre, et puis il faut dire qu’un plat aussi réconfortant qu’une courge avec du fromage fondu, ça ne se refuse pas !

Pour deux personnes
Qu’est-ce qu’il nous faut ?

– 1 courge butternut moyenne
– 1 Mont d’or
– 1 échalotte
– 1 gousse d’ail
– 2 cs de crème fraîche
– De l’huile d’olive
– Quelques cerneaux de noix

Comment on fait ?
– Laver la courge et la couper en deux, enlever les graines, creuser pour récupérer la chair en veillant à laisser 1cm environ sur la peau
– Hacher grossièrement la chair de la courge, peler et émincer l’échalote et l’ail, tout faire revenir dans un peu d’huile d’olive puis laisser mijoter 5 minutes à feu doux, puis ajouter la crème fraîche et mélanger.
– Badigeonner les demi-courges d’huile d’olive, et les mettre au four à 180° une dizaine de minutes
– Ouvrir et creuser le Mont d’or, l’ajouter (peut-être pas en entier, à voir selon la courge) au mélange puis laisser à nouveau cuire quelques minutes
– Sortir les demi-courges du four, les garnir avec la farce, assaisonner et enfourner une demi-heure à 180°
– Lorsque c’est cuit, décorer avec quelques cerneaux de noix !

Et voilà un plat tout sauf léger et diététique, mais parfaitement réconfortant et automnal…

Gourmandises21
Chez Syl

Œufs en cocotte aux lardons

Les œufs en cocotte, c’est un de mes plats de base, mais je n’avais encore jamais testé de cette manière, avec des lardons, ce qui donne un plat certes un peu lourd, mais parfaitement réconfortant pour la saison.

Pour deux personnes
Qu’est-ce qu’il nous faut ?

– 4 oeufs
– 200g de lardons
– 1 petite échalotte
– 3 cs de crème fraîche
– Du parmesan
– Un peu de persil

Comment on fait ?
– Faire revenir les lardons et l’échalotte dans une poêle
– Tapisser le fond de chaque cocotte de crème fraîche, faire 2 petits puits et y casser les œufs ; répartir les lardons et l’échalotte, saupoudrer de parmesan râpé, refermer la cocotte et mettre au four à 180° environ une dizaine de minutes
– Sortir les cocottes, enlever les couvercles, ciseler un peu de persil, et passer 5min au four cette fois en position grill.

Œufs en cocotte aux lardons
Œufs en cocotte aux lardons

Et c’est tout ! C’est simple, rapide, en général on a tous les ingrédients au frigo, c’est donc parfait pour les soirs de flemme !

Gourmandises21
Chez Syl

Osso buco alla milanese

Je crois que ça commence à se voir, que Milan et l’Italie me manquent. Mais bref. Je ne sais pas s’il s’agit d’un plat d’automne, on va considérer que oui, mais depuis quelque temps j’avais envie d’osso buco (en langue lombarde oss bus, traduit littéralement en français par « os troué »), le genre de plats mijotés longtemps et qui parfument toute la maison et que je cuisine d’habitude peu, mais j’ai trouvé ça assez symbolique de mes projets, sur lesquels je travaille depuis un an et qui sont presque prêts : un long mijotage !

Pour quatre personnes
Qu’est-ce qu’il nous faut ?

– 4 tranches de jarret de veau pour osso buco
– 4 tomates, ou une boîte de pulpe de tomates
– Un peu de concentré de tomate
– 1 gros oignon
– 20cl de vin blanc sec
– 2 carottes
– 50cl de bouillon de volaille
– 1 gousse d’ail
– 1 branche de thym
– 1 branche de laurier
– 1cs de farine
– de l’huile d’olive
– éventuellement, des petites pommes de terre grenaille

Comment on fait ?
– Préparer le bouillon
– Emincer finement l’oignon, l’ail, découper les carottes en tout petit morceaux, découper les tomates en 6 si vous choisissez des tomates fraîches mais ce n’est plus trop la saison
-Fariner la viande et la saisir de chaque côté à la sauteuse dans un peu d’huile d’olive ; réserver.
– Dans la même sauteuse, remettre un peu d’huile d’olive et faire colorer les oignons ; ajouter les carottes puis déglacer au vin blanc. Ajouter le bouillon, puis incorporer la farine, l’ail, les tomates et le concentré, ajouter le thym et le laurier.
– Ajouter la viande et éventuellement les pommes de terre, couvrir, baisser le feu et laisser mijoter pendant 1h30.

Osso buco alla milanese

Tout le temps que ça mijote, ça sent divinement bon, un régal pour le nez. Et une fois prêt, c’est une merveille en bouche. La viande est fondante comme du beurre, et c’est très parfumé. On peut le servir avec un risotto alla milanese, mais avec les petites pommes de terre cuites dans la sauce c’était très bien !


challenge Halloween de Lou et Hilde / Gourmandises de Syl

Potimarron farci aux champignons et aux lardons

Cette semaine, on quitte un peu la cuisine italienne pour un vrai plat d’automne à base de courge, en l’occurrence un potimarron que j’avais rapporté du jardin parental, qui m’a un peu servi de décoration mais qui a cette semaine été inscrit au menu, parce que c’était tout de même sa vocation d’être mangé !

Pour deux personnes
Qu’est-ce qu’il nous faut ?

– Un potimarron moyen, environ 1,5 kg
– Un oignon
– 125g de champignons de Paris (ou autre champignon)
– 200g de lardons
– 50g d’emmental râpé
– 10cl de crème
– Huile d’olive, sel, poivre, persil

Comment on fait ?
– Laver le potimarron, découper le chapeau et enlever les graines, remettre le chapeau. Mettre 15mn au four à 180° dans un plat à four.
– Eplucher et émincer l’oignon. Eplucher et émincer les champignons
– Faire fondre l’oignon dans un filet d’huile d’olive, ajouter les lardons et les champignons, et faire cuire à feu vif 3 minutes environ. Ajouter la crème et un peu de persil
– Sortir le potimarron du four, saler et poivrer l’intérieur, le remplir de la préparation, ajouter l’emmental râpé sur le dessus, remettre le chapeau et remettre au four pour environ 40 minutes.


Potimarron farci aux champignons et aux lardons

Alors ce n’est pas extrêmement photogénique, ni particulièrement pratique à servir. En revanche, c’est fabuleusement bon, fondant, et c’est tout de même bien l’essentiel !

challenge Halloween de Lou et Hilde / Gourmandises de Syl