Bruschettas à la ricotta, tomates séchées, asperges et mozzarella

Cela faisait longtemps que je n’avais pas proposé de recettes du dimanche, je manquais un peu d’inspiration, mais là, avec le retour du printemps et de la saison des asperges, j’ai eu envie d’un plat simple et savoureux et coloré ! Alors, on y va !

Pour quatre personnes
Qu’est-ce qu’il nous faut ?

− 4 tranches de pain à bruschettas
− 1 pot de ricotta
– 1 bocal de tomates séchées
– 1 botte d’asperges
− 2 boules de mozzarella

Comment on fait ?
− A l’avance : parer les asperges et les faire cuire, de préférence à la vapeur
− Préchauffer le four à 180°et y mettre les tranches de pain une dizaine de minutes, le temps qu’elles soient croustillantes mais encore moelleuses à l’intérieur.
− Et ensuite il n’y a pas plus simple : sur les tranches encore chaudes, tartiner la ricotta, répartir les tomates séchées coupées en morceaux, les asperges que l’on laisse entières, et enfin 1/2 boule de mozzarella sur chaque tranche. On peut éventuellement ajouter un filet d’huile d’olive mais les tomates sont déjà bien huileuses donc je ne trouve pas utile.

Bruschettas à la ricotta, tomates séchées, asperges et mozzarella
Bruschettas à la ricotta, tomates séchées, asperges et mozzarella

Je ne vous avais pas dit que c’était simplissime ? Et vous m’en direz des nouvelles, gustativement parlant !

Chez Syl

Bagels réconfortants au saint-Nectaire

On a tous besoin d’un peu de réconfort en ce moment, et quoi de plus réconfortant que du fromage fondu ? C’est ce que je vous propose aujourd’hui, avec cette petite recette de bagel façon burger avec de bons produits du terroir.

Pour trois bagels
Qu’est-ce qu’il nous faut ?

− 150ml de lait
− 8g de levure sèche
– 25g de sucre
– 1cs de sel
− 250g de farine
− 1 jaune d’œuf
− Des graines de sésame
– 2 tranches de jambon d’Auvergne
− Du saint-Nectaire
− 1 oignon
− 1 cs de moutarde
– 1 cs de miel

Comment on fait ?
− Dans un bol, mélanger la farine, la levure, le sel, le sucre, l’huile et le lait, et pétrir quelques minutes jusqu’à obtenir une pâte élastique. Si elle est collante, ajuster avec la farine.
− Laisser reposer la pâte pendant 20 minutes. Préchauffer le four à 180°.
− Former 3 pâtons, passer le doigt au centre de chaque pâton et le faire tourner sur le doigt pour obtenir un trou d’au moins 3 cm. Badigeonner chaque bagel de jaune d’œuf, et saupoudrer de graines de sésame.
− Pendant ce temps, émincer l’oignon, le faire revenir puis caraméliser avec le mélange moutarde/miel.
– Sortir les bagels du four, les couper en deux et répartir l’oignon sur chaque moitié. A ce stade vous pouvez aussi ajouter quelques feuilles de jeunes pousses.
− Déposer 1 tranche de saint-Nectaire, une tranche de jambon, une nouvelle tranche de saint-Nectaire et refermer.
− Remettre au four quelques minutes, le temps que le fromage fonde.

Et voilà !

Franchement, j’ai trouvé ça très bon, les saveurs se marient très bien et de manière originale, et on pet tout à fait accompagner d’un petit mesclun ! Et l’avantage avec les bagels, c’est qu’on peut en faire ce qu’on veut !

Chez Syl

Tartiflette

Je me suis rendu compte l’autre jour que j’avais donné une version remastérisée à l’auvergnate de la tartiflette, mais jamais la version classique. Qui n’a d’ailleurs rien de vraiment classique, car contrairement à ce qu’on croit parfois, il ne s’agit pas du tout d’une recette traditionnelle savoyarde, mais d’une variante d’un plat qui s’appelle péla des Aravis et que je tenterais bien un jour mais qui est plus long : la tartiflette (avec des lardons, qu’il n’y a pas dans la recette d’origine) est une version simplifiée pour les stations de skis. En tout cas, réconfortante et chaleureuse, très simple, c’est une recette que j’aime faire…

Pour quatre personnes
Qu’est-ce qu’il nous faut ?

− 800g de pommes de terre à peu près calibrées
− 1/2 Reblochon
– 200g de lardons
− 1 gousse d’ail

Comment on fait ?
− Laver et brosser les pommes de terre, les faire cuire dans l’eau bouillante environ 35min ; lorsqu’elles sont cuites, vider l’eau, faire couler de l’eau froide dessus et et les peler
− Faire légèrement revenir les lardons (pas obligatoire)
– Couper le fromage en lamelles, sans retirer la croûte
– Dans un plat à gratin frotté d’ail, disposer la moitié des pommes de terres coupées en tranches avec la moitié des lardons puis la moitié du fromage, et faire une deuxième couche avec l’autre moitié des ingrédients.
− Mettre au four préchauffé à 200° environ 15-20min pour faire gratiner le fromage.

Tartiflette

Cela donne un plat généreux, convivial, et franchement, en ce mois de janvier qui n’en finit pas, qu’est-ce qu’il a fait du bien au moral !

Chez Syl

Œufs brouillés à la truffe noire

Il y a quelque temps, on m’a donné deux petites truffes, et j’ai beaucoup hésité sur ma manière de les employer : j’adore la truffe (qui n’aime pas ?), j’achète régulièrement des produits à la truffe, mais je n’en avais encore jamais cuisiné. Bon, j’ai décidé de faire simple, avec des œufs brouillés : parfait pour un brunch luxueux de fêtes !

Pour deux personnes
Qu’est-ce qu’il nous faut ?

– 4 oeufs
– 1 petite truffe (environ 5g) ou des brisures de truffe
– 2 cs de crème fraîche
– 1 noisette de beurre
– Sel, poivre
– Un peu de ciboulette

Comment on fait ?
– Couper la truffe en deux. Faire de très fines lamelles avec la première moitié, et râper l’autre.
– Casser les œufs dans un bol, les battre en omelette, incorporer la truffe râpée et ajouter la crème fraîche. Laisser infuser 10 min au frais.
– Faire chauffer la noisette de beurre dans une casserole, salez et poivrez les œufs, puis les verser dans la casserole et faire cuire doucement en remuant avec une spatule. Retirer du feu quand les œufs sont encore légèrement baveux.
– Servir en ajoutant un peu de ciboulette ciselée et le reste de truffe.

Œufs brouillés à la truffe noire

Evidemment, c’est un délice, et d’autant plus agréable que ce n’est pas le genre de choses qu’on va manger tous les jours !

Gourmandises21
Chez Syl

Moules aux champignons

J’avais envie de moules. Cela arrive souvent, mais d’habitude je les cuisine au Pineau des Charentes. Or là, j’avais envie de changer un peu, alors je les ai faites avec des petits champignons de Paris et de la crème !

Pour deux personnes
Qu’est-ce qu’il nous faut ?

− 1l 1/2 de moules
− 2 échalotes
− 300g de champignons de Paris
– 1 gousse d’ail
– 4 cs de crème fraiche
− 10 cl de vin blanc
− 40g de beurre

Comment on fait ?
− Nettoyer les moules si elles en ont besoin, enlever celles qui sont cassées, puis les faire ouvrir en les mettant à chauffer dans la cocotte une dizaine de minutes. Lorsqu’elles sont bien ouvertes, égoutter et réserver.
− Nettoyer et émincer les champignons, les faire revenir à la poêle avec 20 g du beurre pendant 10 minutes. Réserver.
– Éplucher et couper très finement les échalote et l’ail puis les faire revenir dans le reste du beurre dans la cocotte. Ajouter le vin blanc, puis la crème et faire chauffer très doucement. Incorporer les champignons, puis les moules. Bien tourner pour répartir la petite sauce.
– Servir.

C’est vraiment très très bon, et ça change !

Gourmandises21
Chez Syl

Fregola sarda au pesto et aux gambas

Je ne connaissais pas du tout ce type de pâtes originaire de Sardaigne et qui ont la forme de petites billes, et qui ont la particularité d’être passées au four pour être toastées, ce qui leur donne une couleur et une saveur caractéristiques. Au départ j’avais choisi de les faire alle vongole, mais mon poissonnier n’avait pas de palourdes. J’ai donc pris des crevettes, et improvisé un peu avec du pesto.

Pour deux personnes
Qu’est-ce qu’il nous faut ?

– Environ 200g de Fregolas sardes
– De quoi faire du pesto, ou du pesto déjà fait si comme moi vous en avez congelé
– 8 gambas
– Un peu d’huile d’olive

Comment on fait ?
– Commencer par préparer le pesto si ce n’est déjà fait
– Mettre les pâtes à cuire dans un gros volume d’eau bouillante le temps indiqué sur le paquet.
– Décortiquer les gambas et les faire revenir dans de l’huile d’olive. Ajouter le pesto.
– Une fois les pâtes cuites et égouttées, les remettre dans la casserole, ajouter le pesto et les gambas et bien mélanger. Répartir dans les assiettes.

Fregola sarda au pesto et aux gambas

Alors c’est très particulier, aussi bien au niveau du goût que de la texture, mais c’est vraiment une pasta qui mérite d’être plus connue. Quant à l’association pesto/gambas, c’est évidemment merveilleux !

Gourmandises21
Chez Syl

Risotto gorgonzola et poires

Encore un risotto ? Oui, mais c’est vraiment un plat que j’aime infiniment de par sa simplicité et son côté réconfortant. Et cela faisait quelque temps que j’avais envie de tester cette association absolument fabuleuse du gorgonzola crémeux et de la poire fraîche et légèrement sucrée !

Pour deux personnes
Qu’est-ce qu’il nous faut ?

– 160 g de riz à risotto (Carnaroli ou Arborio)
– 500 ml de bouillon
– 40 g de parmesan râpé
– 50g de beurre
– 1 petit oignon jaune
– 100g de gorgonzola
– 1 grosse poire
– ½ verre de vin blanc sec
– Quelques cerneaux de noix

Comment on fait ?
– Dans une casserole, préparer le bouillon. Emincer très finement l’oignon.
– Dans une sauteuse faire revenir l’oignon dans la moitié du beurre jusqu’à ce qu’il se colore. Ajouter le riz, mélanger et attendre qu’il devienne translucide. Verser le vin et laisser évaporer. Ajouter petit à petit le bouillon au riz en remuant bien jusqu’à ce que le riz soit cuit, c’est à dire bien crémeux mais encore croquant à cœur.
– Pendant que le riz cuit : couper la poire en deux (au sens propre). Détailler la première moitié en petits cubes et mixer la deuxième. Couper le gorgonzola en petits cubes aussi.
– 5 minutes avant la fin de la cuisson du riz, ajouter les cubes et la purée de poire, et le gorgonzola.
– Hors du feu incorporer le beurre restant puis le parmesan. Bien mélanger. Pour servir, répartir les cerneaux de noix sur les assiettes. Et voilà !

Risotto gorgonzola et poires

Buon appetito !

Gourmandises21
Chez Syl