Instantané #58 (la petite robe rouge et la petite robe verte)
Elle fait sa blogueuse mode/instantanés

Instantané #58 (la petite robe rouge et la petite robe verte)

Cela faisait longtemps que je n’avais pas fait ma blogueuse mode, mais là je ne pouvais décemment pas ne pas vous montrer ces deux petites merveilles qui ont récemment rejoint mon dressing. Depuis quelque temps, j’ai la manie du rouge. Je pense que c’est parce que dès que je porte du rouge, je reçois beaucoup … Lire la suite

Instantané #57 (PornBooks)
Elle décore/instantanés

Instantané #57 (PornBooks)

J’en suis enfin aux finitions déco. D’ailleurs, un élément essentiel dont je rêvais depuis très longtemps arrivera fin août, avec une très jolie histoire empreinte de coïncidences amusantes, mais je vous en reparlerai lorsque je l’aurai. Pour l’heure, parlons livres. Ils sont évidemment une part essentielle de mon quotidien, et prennent donc, fort logiquement, toute … Lire la suite

Ecrire dans un carnet Moleskine (à une terrasse de café)
Elle écrit/Elle est snob

Ecrire dans un carnet Moleskine (à une terrasse de café)

Il y a, autour du carnet Moleskine, un storytelling très réussi : si ce type de petit carnet existe depuis le XIXe siècle et que de nombreux artistes ont pu les utiliser et y ont éventuellement fait référence (Lucien Jacques dans son roman Carnets de Moleskine publié chez Gallimard en 1939, Bruce Chatwin dans Le chant des pistes qui … Lire la suite

Bretzels (et comment je les ai loupés)
Elle cuisine

Bretzels (et comment je les ai loupés)

J’adore les bretzels. Malheureusement, c’est une tannée à trouver lorsqu’on n’habite ni en Alsace ni à New-York (en tout cas, je n’en trouve pas à Orléans). J’avais déjà imaginé que ce n’était pas hyper compliqué à faire (et là, je me trompais lourdement) (cela dit, j’aurais dû me méfier, je ne réussis pas du tout … Lire la suite

De la joie d’être bordélique, de Jennifer McCartney
lifestyle

De la joie d’être bordélique, de Jennifer McCartney

Libérez-vous des chaînes de l’ordre et triomphez des forces (barbantes) de l’uniformité et du prévisible. Toutes les maisons bien rangées se ressemblent — particulièrement lorsqu’il ne reste plus rien à l’intérieur —, alors qu’un foyer bordélique… Voilà une meilleure façon de vivre ! Rebelle un jour, rebelle toujours ! De même que je résiste vaillamment à la … Lire la suite