L’Affaire Julie Hugo, de Caroline Fabre-Rousseau
Elle aime le théâtre et l'opéra

L’Affaire Julie Hugo, de Caroline Fabre-Rousseau

Ce que je vous reproche, ce qui est inacceptable, c’est que vous avez donné une mauvaise version des faits. Vous avez cherché à défendre votre héroïne, cette fameuse Julie Duvidal, épouse Hugo, en nous faisant croire qu’il était juste est souhaitable qu’elle arrête de peindre après son mariage. Vous avez donc mal fini votre livre. … Lire la suite

L’écrivain vu par la photographie. Formes, usages, enjeux
Beaux livres/Essais

L’écrivain vu par la photographie. Formes, usages, enjeux

L’écrivain vu par la photographie vise ainsi à répondre à une série d’interrogations concernant les usages, les fonctions et les enjeux des figurations photographiques des écrivains, qu’il s’agisse de portraits ou de représentations plus indirectes — outre les lieux de vie, les proches ou les manuscrits, l’on peut également songer aux photographies de mains ou d’objets … Lire la suite

Voyage à travers le cinéma français, de Bertrand Tavernier
Elle se fait des films

Voyage à travers le cinéma français, de Bertrand Tavernier

Imaginez que vous êtes au cinéma… Un film que je voulais voir depuis sa sortie ! Suivant le film de ses souvenirs, Bertrand Tavernier nous invite à voyager dans l’histoire du cinéma, à découvrir ou redécouvrir des scènes des films qui ont façonné l’imaginaire du cinéaste, et l’imaginaire collectif aussi, sans doute… Leçon de cinéma … Lire la suite

Il commissario Manara
Elle regarde la télé

Il commissario Manara

Pas besoin de me torturer, je l’avoue de moi-même : j’ai regardé cette série pour de sombres raisons de mancrushing : Guido Caprino (qui joue Marco Bello dans les Medicis), ma dernière obsession. Cela dit, chez moi, le mancrushing n’est jamais gratuit, car à force de tournicotons impossibles à suivre ça donne souvent des idées de textes. Bref. Je … Lire la suite

Allez les filles, debout ! de Béatrice Chauvin-Ballay
Nouvelles

Allez les filles, debout ! de Béatrice Chauvin-Ballay

C’était tout simplement un assassinat — une exécution en place publique. On aurait pu nous tondre, on devrait nous enfermer. Nous mettre une étoile quelque part, un signe distinctif, des fois qu’on serait une maladie. La lèpre a disparu mais maintenant on a toutes ces femmes seules. On devrait les isoler, ça devient un problème national, … Lire la suite