Changer de direction ou de destination ?

Sur la route

C’est une histoire de GPS. On entre la destination, et on suit les instructions. Parfois on se trompe, on n’a pas bien compris (cela m’arrive très souvent : il me dit de tourner à droite à 200m, mais comme je n’arrive pas à évaluer ce que ça représente, 200m, je tourne trop tôt, ou alors trop tard), il rouspète mais nous remet sur le bon chemin. Parfois aussi, la route est bloquée, il y a des embouteillages, et il nous fait changer de direction pour pouvoir arriver à bon port. Ce qui est l’essentiel.

Même avec un GPS je me perds très souvent. Mais comme j’ai le GPS je sais que je finirai bien par arriver, ce qui n’était pas le cas avant l’invention du GPS, et là en général ça se terminait en crise de panique sur le parking d’un supermarché parce que je ne savais même pas où j’étais à force d’avoir tournicoté. Je me suis perdue une fois en voulant aller à Villejuif, et lorsque j’ai interrogé un passant pour lui demander où j’étais et qu’il m’a répondu le nom de la rue, je lui ai dit « oui mais dans quelle ville ? ». Je ne vous raconte pas sa tête. C’était Boulogne-Billancourt, pas tellement là où je devais aller. Mais grâce à un ami qui est venu me chercher, je suis finalement parvenue à Villejuif.

Cette petite anecdote est finalement très représentative de ma vie : je me plante sans cesse de route. Même sur une route que je connais par cœur, il m’arrive de me tromper : une fois en revenant de chez mes parents, j’ai pris la direction Clermont-Ferrand au lieu de prendre Paris. Alors que j’étais déjà passée mille fois sur ce rond-point. Vous imaginez donc ce que ça donne sur une route que je ne connais pas.

Et bien, j’en suis là : complètement perdue. Ce n’est pas la première fois, donc : lorsque j’ai pris l’embranchement me menant à mon travail alimentaire, il m’a menée très très loin de là où je voulais aller. Mais ça a longtemps été une autoroute dont toutes les sorties étaient fermées, et comme une cloche j’ai pris la première que j’ai trouvée ouverte, et cela n’a pas aidé.

Ou plutôt, non, j’exagère sur ce point : ce n’était pas la mauvaise sortie, c’était bien celle que je devais prendre pour m’échapper (encore que pas complètement : je suis encore sur la bretelle de l’autoroute), simplement j’ai confondu la route qui me permettait de sortir avec la destination.

Il y a aussi le fait que, en cours de route, on change. On se transforme. On n’est plus la même personne. Et ce qui nous semblait être une chouette destination, notre destination, ne nous tente plus tant que ça, et on se dit que ce n’était qu’une étape.

C’est comme ça que ces derniers temps, j’ai beaucoup réfléchi à ce que je voulais vraiment faire, et que j’en suis arrivée à la conclusion que l’entreprenariat, vendre des produits comme les livrets ou l’oracle, ce n’était pas, ou plus, ce que j’avais envie de faire. Que ce n’était plus aligné et qu’il fallait que je fasse du ménage, pour faire de la place pour autre chose. Ce n’était pas une erreur de trajectoire : lorsque j’ai créé le Voyage Poétique, c’était tout à fait aligné, je le sais, et c’est ce qui m’a donné l’impulsion pour l’édition indépendante. Mais ce n’était pas la destination, et surtout je ne suis plus la même personne qu’il y a un an et demi.

Je vais donc fermer le site. Pas l’entreprise, parce que j’ai besoin de la structure pour d’autres choses, mais les livrets vont pour le moment disparaître. Ce n’était pas tout à fait la bonne formule pour moi, il reviendront certainement sous une autre forme, je ne sais pas encore laquelle ni surtout quand. J’ai encore beaucoup de choses à poser (là je suis arrêtée sur une aire d’autoroute pour regarder les cartes et les différents chemins qui s’offrent à moi). Mais si vous voulez un ou plusieurs des voyages, c’est le moment (avant le 13 mai) ou peut-être jamais !

2 commentaires

  1. cora85 dit :

    C’est la même chose pour moi : je suis incapable d’évaluer les distances !
    Je te souhaite de trouver le chemin qui te convient me mieux. Bonne semaine !

    J’aime

    1. Merci, à toi aussi !

      J’aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.