Dans la tête d’un zèbre, de Claire Rio Petit : mieux vivre avec un cerveau complexe

Dans la tête d'un zèbre, de Claire Rio Petit : mieux vivre avec un cerveau complexe

Ce livre est un partage. Le partage du résultat de mes recherches sur le thème de la douance, de la multipotentialité. Le partage de mes expériences, bonnes ou mauvaises, sous la forme d’un récit de vie. Il est un guide accessible à tous même s’il est loin d’être exhaustif tant le sujet est vaste. J’ai entrepris sa rédaction à un moment où j’étais en quête de réponses et j’espère qu’il pourra vous être utile si vous vous sentez différents, en décalage avec le monde qui vous entoure, si vous êtes, vous aussi, en quête d’informations sur la douance ou si vous êtes juste curieux.

Cela faisait longtemps que je n’avais pas lu de livre sur le sujet. De fait, je ne peux pas être sr tous les terrains introspectifs (même si je soupçonne que les sujets qui m’accaparent actuellement ne sont pas sans lien), et j’avais un peu l’impression d’avoir un peu fait le tour de la question, sans que cela m’aide concrètement : je ne sais plus qui dit que constater que son vélo à un pneu crevé, c’est bien, mais que ça ne va pas le regonfler. Donc, je m’attelle plutôt à essayer de le regonfler. Mais avant l’été, Claire m’a proposé de m’envoyer son livre, et je me suis dit qu’à défaut de m’aider, cela m’intéresserait.

Il s’agit donc du témoignage/enquête d’une zèbre (c’est le terme qu’elle préfère) détectée très tardivement. L’ouvrage s’ouvre sur des généralités : le cerveau, les formes d’intelligence, la pensée, la mémoire, les émotions, l’hyperexcitabilité, la synesthésie. Ensuite, elle évoque le passage à l’âge adulte, avec tout le sentiment de décalage ressenti et la « découverte », qui engendre une véritable renaissance. Enfin, la dernière partie est consacrée à la manière de déployer ses ailes (ce qui nous ramène à la métaphore que personnellement j’adopte : le cygne) : être une femme, l’amour et les peurs, la sexualité, la parentalité ou non (avec un passage sur le syndrome du jumeau perdu), la vie professionnelle, le besoin de se sentir vivre, l’équilibre et le bonheur.

Un ouvrage très riche, un des plus riches et complets que j’ai lu sur le sujet. Je me suis beaucoup reconnue (pas sur tout évidemment), y compris sur des points sur lesquels je n’avais absolument pas fait le lien : le fait que je doive porter des lunettes de soleil à peu près 365 jours par an, que j’entende les ultrasons, que je sois intolérante aux vibrations des basses de la musique électro au point d’en être physiquement malade. J’ai souvent souri (« ah oui, c’est exactement ça »), et au final cet essai m’a donné beaucoup de clés de compréhension qui, si elles ne m’aident pas forcément à regonfler mon pneu, m’aident à comprendre pourquoi il est à plat. Bref, cela m’a fait du bien, et je ne saurais trop recommander cette lecture à ceux qui sont concernés, ou ont des proches qui le sont.

L’ouvrage paraîtra bientôt dans une nouvelle édition plus travaillée, mais je vous donne celle dans laquelle je l’ai lu !

Dans la tête d’un zèbre. Mieux vivre avec un cerveau complexe.
Claire RIO PETIT
Hello, 2022

6 commentaires

  1. Miss Zen dit :

    Voila qui m’intéresse hautement ! Merci

    J’aime

  2. cora85 dit :

    Le sujet me passionne ; merci ! De plus, je m’intéresse au syndrome du jumeau mort. Bonne journée !

    J’aime

  3. Un ouvrage qui pourrait bien m’intéresser ! Je note !

    J’aime

    1. Oui, ça pourrait te plaire !

      J’aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.