Instagram et créativité

Instagram et créativité

J’ai toujours beaucoup aimé Instagram, mais depuis quelque temps, j’ai décidé de m’y investir encore davantage car je pense que c’est vraiment un support intéressant pour faire connaître le voyage poétique et agrandir ma communauté : je suis toujours profondément convaincue que c’est une mauvaise idée de mettre tous ses œufs dans le même panier et de construire son travail sur une plateforme « extérieure » que l’on ne contrôle pas (c’est comme pour l’écriture : il faut avoir son lieu à soi), mais je crois aussi qu’il ne faut pas diaboliser les outils que sont les réseaux sociaux et s’en servir pour ce qu’ils sont. Surtout qu’Instagram est un réseau d’images et que les images c’est essentiel pour moi.

Depuis quelque temps, je suis donc avec assiduité les masterclass de Géraldine Dormoy. J’aime beaucoup son approche, qui fait aussi d’Instagram un outil d’introspection et de connaissance de soi, et ces cours sont extrêmement enrichissants.

Et je me suis intéressée au fameux algorithme, tant décrié. Et qui est la raison pour laquelle je disais plus haut qu’il est dangereux de construire tout son business model (comme les influenceuses) ou toute sa communication sur une plateforme dont on ne maîtrise pas les paramètres. Pour autant, cela ne sert à rien de se mettre en colère parce que l’algorithme nous dessert : moi aussi, cela m’agace lorsqu’une photo dont je suis très fière ne suscite aucun intérêt. Je suis très perplexe lorsqu’un reel fait à l’arrache est apprécié, alors qu’un autre pensé et fait avec application est un échec total. Et cela restera toujours, en partie, ésotérique.

Mais, tout de même : le but d’Instagram et de son algorithme, c’est : proposer aux visiteurs des contenus qui les intéressent et vont les faire rester plus longtemps sur l’application. Donc : favoriser les comptes qui produisent le plus de contenu. Ne pas oublier : ce n’est pas une entreprise philanthropique. Leur but est de gagner de l’argent. Et pour être « favorisé » par l’algorithme, il faut donc créer du contenu qui va permettre à Instagram de gagner cet argent. Certains le voient comme de l’exploitation, moi je le vois plutôt comme un échange de pas toujours bons procédés. Bref.

A force de recherches, je suis tombée sur ce qui semblent être les « règles », la règle des règles étant d’être le plus régulier possible : il faudrait poster 4 reels par semaines, au moins 4 posts, 2 stories par jour et une IGTV par semaine. Je me suis dit « outch, ça fait beaucoup ». Alors je n’ai toujours pas franchi le pas pour les IGTV, par contre je me suis mise aux reels, je fais plus de stories et je poste tous les jours, et en fait je trouve que c’est un terrain d’amusement merveilleux ! On le sait : la contrainte stimule la créativité et j’ai donc l’impression que plus je m’impose (ce n’est pas une contrainte qui m’ennuie, mais je ne trouve pas mieux) cette régularité, plus j’ai d’idées, et plus je m’amuse (vraiment, c’est devenu un vrai rendez-vous, différent d’ici, de poster une image et une histoire ou de faire un reel)… et en effet, même si ce n’est pas la folie, je commence à voir quelques résultats.

Bien sûr, chacun a un usage différent d’Instagram ! Mais justement : qu’est-ce que vous en pensez, vous ?

8 commentaires

  1. Bonjour Caroline, le problème des réseaux sociaux en général c’est que c’est chronophage. Pour avoir sévi sur plusieurs plateformes dont Instagram en ce qui me concerne j’ai levé le pied. Ma conclusion est qu’il faut payer pour que l’algorithme montre les post. Payer avec de l’argent sonnant et trébuchant ou bien du temps, énormément de temps. Et au bout du compte il faut choisir ce que l’on veut faire. Du coup je ne viens plus que sur ce blogue WordPress pour publier textes et peintures, je partage sans conviction sur Facebook. Ce que j’ai appris de tout ça c’est que la régularité est une bonne chose, non pour obtenir une audience mais pour se tenir à une régularité tout simplement pour soi-même, ce qui est déjà beaucoup. Bonne journée.

    J’aime

    1. Oui, c’est un peu un challenge aussi ! Bonne journée

      Aimé par 1 personne

      1. Ah si c’est pour une œuvre…ça change tout ! 😉

        Aimé par 1 personne

        1. ça stimule la créativité, donc ça ressurgit sur l’ensemble !

          Aimé par 1 personne

  2. Miss Zen dit :

    J’aime beaucoup IG, j’adore y passer (un peu) de temps chaque jour mais j’ai du mal à m’y mettre vraiment, à être régulière…..mais pour moi cela doit rester dans la catégorie hobby est donc pas une source de stress supplémentaire…

    J’aime

    1. Ah non mais c’est sûr qu’il ne faut pas que ça devienne du stress !

      J’aime

  3. lizagrece dit :

    Je suis responsable d’association et artiste aussi … Les réseaux sociaux me sont indispensables pour parler des évènements que j’organise

    J’aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.