A marée basse

Ce n’est pas l’article que j’avais prévu d’écrire ce matin. Mais je n’arrive pas à me concentrer. Depuis quelques jours, à mesure que la rentrée approche, je me sens aspirée, angoissée et découragée. Pas tout le temps. Parce que j’ai des projets qui me motivent : terminer ma formation à l’astrologie. Mes textes. Continuer à écrire mes livrets d’activité.

Celui sur lequel je travaille en ce moment se construit autour de la métaphore du bateau. Et j’aime vraiment beaucoup l’écrire. Mais justement : en ce moment, j’ai l’impression que mon bateau est échoué à marée basse. J’ai un beau bateau, mais j’ai beau remuer le gouvernail, gonfler mes voiles, consulter ma boussole qui m’indique que je suis dans la bonne direction, apercevoir ma destination, avoir colmaté les fuites, ça n’avance pas. Rien ne bouge.

Bien sûr, la situation sanitaire m’épuise et m’angoisse, toutes les horreurs du monde me découragent. Mais surtout : je ne vois pas où je vais pouvoir trouver la force d’aller encore m’agiter à faire un travail alimentaire où je n’ai plus ma place. Trouver la force de m’agiter encore pour me construire le quotidien qui me convient, et être toujours tirée en arrière et ramenée à ce qui ne me convient pas. Et juste vouloir me reposer sur un bateau qui avance, en regardant le paysage, en respirant le soleil et la mer, en savourant un verre de vin blanc bien frais sur le pont : je l’ai mérité.

La marée va remonter, je sais. Je vais retrouver mon élan, mon enthousiasme, mon optimisme, ma foi dans le fait que oui, je vais y arriver, à changer de travail et que bientôt, le matin, je me lèverai pour faire quelque chose qui me fait vibrer haut, vibrer de la joie. Mais aujourd’hui (hier quand vous lirez ces mots), je suis fatiguée. Et je crois qu’il faut le dire aussi, quand ça ne va pas fort…

13 comments on “A marée basse…

  1. Caroline, je me sens aussi tanguer en ces temps compliqués et la lecture de ce texte est venu apaiser ce vague à l’âme car je me suis sentie rejointe.

    J'aime

  2. Je te souhaite de trouver la force. C’est normal d’avoir des regrets de quitter le temps des vacances. Je te remercie en tout cas pour tes très jolis articles que tu nous proposes.

    J'aime

  3. Merveilleuses écritures sur une de nos salutations a vivre dans ce monde. Un état d’être de nous même…a bien géré , pour bien comparaître..dans un monde où rien n’est a porté de nos mains. Mais tout est a acquérir…pour éviter le pire…gagné un certain bonheur et plaisir…devant un embarras du choix entre rester ou partir ..mais ne jamais fuir…puis s’exprimer et de se mettre à écrire…se faire entendre et se faire lire…tel un accordéon qui souffle et qui expire..loin d’un bateaux qui dans des enormes vagues chavire…sans s’arrêter , faire éblouir..et du passé se souvenir…se préoccuper de l’avenir…
    Merci pour cette façons a beaucoup de chose nous dires et nous écrire..a les lires…un vrais plaisir..a quand revenir..🙏

    Aimé par 1 personne

  4. Je crois que cette crise et l’ambiance actuelle démoralisent beaucoup de monde.
    Chez moi, je suis sur des montagnes russes émotionnelles.
    Voila tu as essuyé de grosses vagues, tu es un peu fatiguée mais tu vas retrouver ton rythme

    J'aime

  5. Oui, je comprends ton appréhension à l’approche de la rentrée, et la difficulté de porter ton/tes projet(s) sans en recueillir les fruits pour le moment. Je ne sais que te dire sinon : tiens bon !

    J'aime

  6. Nathalie Rose

    Je comprends ce que tu ressens.
    J’habite la même ville depuis 17 ans ! Je ne suis jamais restée aussi longtemps dans un endroit. Crois-moi, Caroline, c’est difficile à vivre.
    J’avais des projets puis la pandémie est arrivée. L’envie de changer de vie est toujours présente, j’essaie de vivre au jour le jour, on verra bien au fil du temps…
    Si tu avais un ami ou une amie à Orléans, peut-être te sentirais tu mieux ?
    Prends soin de toi.

    J'aime

    • Ce n’est pas tellement ça qui me manque…. j’ai vraiment besoin de faire un travail qui m’épanouit. Et mon désir de changer de région est lié à quelqu’un, aussi, en plus d’une attirance de base pour l’endroit où je veux aller…

      J'aime

  7. Ping : Intentions et projets pour la rentrée – Cultur'elle

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :